Fdesouche

La Fédération internationale de football (Fifa) a demandé aux capitaines des équipes encore en lice de lire un texte contre le racisme en début de chaque partie.

Publicité

Lucio et van Bronckhorst ont, donc, été les deux premiers chefs d’équipe à lire cette déclaration avant le choc des quarts de finale entre les Pays-Bas et le Brésil (2-1).

«Nous rejetons de toutes nos forces le racisme et toute forme de discrimination (…) Nous croyons au pouvoir du football pour unifier les hommes et les femmes de toutes races, toutes religions et toutes nationalités», a dit van Bronckhorst. «Si tout le monde s’unit, nous pouvons réussir à repousser (le racisme)», a conclu Lucio.

La même lecture est intervenue au début du deuxième quart de finale entre l’Uruguay et le Ghana.

Le Parisien


Fdesouche sur les réseaux sociaux