Fdesouche

Un travesti équatorien a été passé à tabac par des prostituées et des proxénètes roumains, en forêt de Sénart. Fait rarissime, quatre autres travestis ont porté plainte.

C’est une conséquence pour le moins inattendue de la fermeture récente de la départementale 33 pour cause de travaux à Tigery. Hier, Julio*, travesti équatorien, était toujours à l’hôpital Bichat à Paris, un bras cassé, le corps tailladé au couteau et couvert d’ecchymoses. Motif de la rixe dont il a été victime : un règlement de comptes sur fond de guerre de territoire entre travestis sud-américains et prostituées roumaines des abords de la N 6, en forêt de Sénart.

Le Parisien

(Merci à Laurent11)


Fdesouche sur les réseaux sociaux