Fdesouche

Dans la nuit de dimanche à lundi, un médecin a été agressé à Nîmes (Gard) à l’issue d’une visite effectuée au chevet d’un enfant du quartier de Valdegour. Le praticien, intervenant dans le cadre des missions de garde de SOS médecins, a été pris à partie par un groupe de jeunes gens, frappé au visage et délesté de sa sacoche professionnelle.

Très choqué, il a été conduit aux urgences pour une visite de contrôle avant de déposer plainte. A SOS médecins, société installée depuis près d’un quart de siècle à Nîmes où elle assure la permanence des soins (ce sont ces généralistes-là qui interviennent notamment au domicile des particuliers la nuit), l’affaire a engendré une vive réaction.

Les praticiens de la structure viennent en effet de décider de «ne faire des visites dans le quartier de Valdegour, uniquement que s’ils ont l’assurance que l’entourage des patients à visiter pourra veiller à la sécurité du médecin et de son véhicule». Une sorte de droit de retrait partiel invoqué en raison d’un problème aigu pour «leur sécurité matérielle et physique».

Midi Libre


Fdesouche sur les réseaux sociaux