Fdesouche

Soutenus par des associations (Vie et Partage, ADN, Resf, le Mrap, Agir contre le racisme) une soixantaine de demandeurs d’asile, érythréens, soudanais, éthiopiens, tchétchènes ou somaliens ont manifesté devant le centre administratif de la ville pour réclamer un logement.

«Un logis ! A room to sleep ! Nous voulons vivre !» Des pancartes, un mégaphone et en lettres noires sur une immense banderole déployée devant les grilles de la préfecture, un cri : «Hébergement digne pour les demandeurs d’asile ».
Une soixantaine de demandeurs d’asiles soutenus par des militants du collectif citoyens-nés et les élus communistes Emmanuelle Gaziello et Robert Injey ont manifesté devant le centre administratif des A.-M. Reçue pendant près d’une heure et demie en préfecture, une délégation a dit sa «déception» et les demandeurs d’asile ont promis de «faire entendre leur voix et leur désespoir jusqu’à ce qu’une solution soit trouvée par les autorités».
Après plusieurs mois passés à dormir dans le parking du Paillon, quelque 60 demandeurs d’asile, érythréens, soudanais, éthiopiens, tchétchènes ou somaliens, sont hébergés depuis trois semaines au théâtre du Village de Nice. De son côté, la préfecture faisait savoir dans un communiqué que «les efforts ont déjà permis d’héberger 34 demandeurs d’asile célibataires soit en hôtel, soit dans des foyers. Huit places supplémentaires viennent d’être identifiées et seront proposées».
Source : Nice Matin


Fdesouche sur les réseaux sociaux