Fdesouche

Le Point publie un article dithyrambique sur l’ouvrage de l’ancien footballeur Lilian Thuram, Mes étoiles noires . Ecrit en collaboration avec Bernard Fillaire, ce livre trace le portrait «des grands personnages noirs de l’Histoire», de Lucy à Obama, en passant par le pharaon Kephren et le boxeur Mohamed Ali.

Mes étoiles noires , livre d’histoire, raconte d’abord la sienne. A l’enfant né en Guadeloupe, venu en France à l’âge de 9 ans, grandi sans père mais auprès d’une mère exceptionnelle, personne n’est venu conter les hauts faits des Noirs. Toutes ses références venaient du monde des Blancs. Aujourd’hui, il use de sa renommée pour inscrire, noir sur blanc, celle des héros de son panthéon noir, à l’attention des Blancs.

«C’est un perfectionniste», note son éditeur, Philippe Rey, qui, une année durant, a vu Lilian établir une liste de personnages et rencontrer spécialistes et témoins pour tout en connaître, du paléontologue Yves Coppens à la fille de Frantz Fanon – l’auteur de Peau noire, masques blancs étant une figure clé du livre. Une batterie d’historiens aussi. Le résultat est un livre excellent, documenté, intelligent et plein d’humanité, soutenu par la plume remarquable de Bernard Fillaire. Thuram explique sans complaisance ce que signifie de naître noir, couleur de peau marquée par la souffrance de l’esclavage. (…)
«Mohamed Ali a obligé la société américaine à se questionner sur le racisme anti-Noirs, il a fait de son poids médiatique une force politique. Si la notoriété a un sens, c’est celui-là.»
Source : Le Point


Fdesouche sur les réseaux sociaux