Fdesouche

Les dirigeants du Créteil Bébel ont envoyé un courriel à ceux du Paris Foot Gay pour annuler une rencontre prévue : “Désolé, mais par rapport au nom de votre équipe et conformément aux principes de notre équipe, qui est une équipe de musulmans pratiquants, nous ne pouvons jouer contre vous”.

Sommaire cliquable


Interview de la Haldosphère : “heu… c’est… heu…”

Réaction de Stéphanie Seydoux, directrice du service promotion de l’égalité à la Halde

«Heu… C’est… un p’tit peu limite… heu… On sait que les personnes musulmanes peuvent rencontrer des discriminations à raison de leurs convictions religieuses. Cessons de nous exclures les uns les autres, c’est un p’tit peu dommage tout ca.»

Interview RMC : «J’ai fait une erreur. J’aurais dû demander l’avis aux imams»

«Nous on est stigmatisé. On est toujours le bouc émissaire de tout le monde. Est-ce que j’ai le droit de penser librement ? Si on me présentait une équipe de l’UMP ou du Front National, on aurait pas joué non plus. J’ai préféré être sincère. (…) On nous soumet un comportement, on a plus le droit de mettre…heu… maintenant les femmes… heu… Ma femme, elle a été plusieurs fois à la banque de France, on lui a refusé l’entrée parce qu’elle a la (mot inconnu). A chaque fois, on utilise tout le temps les musulmans, c’est vraiment les méchants, c’est attention à eux. (…) On a le droit d’avoir nos positions ? Et encore, j’ai peut-être fait une erreur. J’aurais peut-être dû demander l’avis aux imams pour savoir ce qu’ils pensaient.»

Antiracistosphère

SOS Racisme tient à manifester son indignation suite à la décision du club de football Créteil Bébel de refuser d’affronter le Paris Foot Gay au prétexte que la religion des membres de l’équipe interdiraient de côtoyer des homosexuels.
« Les propos de dirigeants du club, affirmant sur les ondes de RMC qu’ils auraient refusé au même titre de jouer contre une équipe du Front National sont ignominieux. Ils sont par ailleurs étrangement contradictoires tant le positionnement de ce club sur la question de l’homosexualité le rapproche très clairement de l’extrême-droite la plus classique.» (source)capture

Rama Yade scandalisée

“Mais où va-t-on là ? s’est exclamée Rama Yade, interrogée par des journalistes. Si ça continue, on va refuser de jouer contre des noirs, des juifs. Le communautarisme n’a pas sa place dans le sport. Le sport, c’est la fraternité, et j’ai été très choquée.” (source)

Interview France Bleu

«En tant que musulman, j’ai quand même le droit de ne pas vouloir jouer contre des homosexuels parce que j’adhère pas à leurs idées, je suis pas d’accord.»


Dans Marianne : «Dur dur d’être un Bisounours»

Le club de football du Créteil Bebel a refusé de jouer un match contre le Paris Foot Gay pour cause de «croyances religieuses». Pour Didier Goux, c’est une preuve supplémentaire que le «vivre ensemble», ça ne marche que dans les dessins animés pour enfants.
« Il y a vraiment des jours où l’actualité est un baume à nos cœurs attristés – que dis-je : un saint chrême ! –, une ambroisie pour nos estomacs retournés.

«Une preuve supplémentaire que le «vivre ensemble», ça ne marche que dans les dessins animés pour enfants»

Qu’apprend-on en effet, ce jour ? Qu’un club de football refusait finalement de disputer le match censé l’opposer à un club parisien [gay]. Pourquoi ? (…) C’est au nom de leur religion que ces braves gens refusent de se rencontrer. (…) Ils n’ont rien voulu savoir, les sectateurs du Prophète : pas question de dribbler une tarlouze !

«Ils n’ont rien voulu savoir, les sectateurs du Prophète : pas question de dribbler une tarlouze !»

J’en connais des qui vont risquer l’implosion, lorsqu’il va s’agir de concilier leurs penchants érotiques particuliers avec leur islamophilie sanglotante… Si le vivre-ensemble et la diversité citoyenne se mettent à nous faire des nœuds pareils, ça va devenir intenable, la vie de bisounours ! (source)

Homosphère et homophobie religieuse

“Les joueurs du Paris Foot Gay sont victimes d’homophobie religieuse”, déplore SOS Homophobie dans un communiqué, appelant “les instances sportives à sanctionner ce manquement, outre à l’esprit sportif, au respect élémentaire des individus”. L’association “constate avec inquiétude le développement de discours religieux visant à discriminer certains individus, notamment les femmes et les lesbiennes, gays, bi et transsexuels”.
De son côté, le Centre LGBT de Paris “ne peut reprocher au club Créteil Bebel son hypocrisie: leurs motivations homophobes sont clairement affichées et assumées!” Il s’étonne néanmoins de ce que le club ait pu “sérieusement penser que dans notre Etat laïc ils pouvaient se contenter de justifier un comportement homophobe par des convictions religieuses”. (source)

Le match de foot gays-musulmans pourrait finalement avoir lieu

Contrairement à leurs dirigeants, les joueurs du Créteil Bébel n’ont pas de problème à jouer contre l’équipe du Paris Foot Gay. (lire)


Fdesouche sur les réseaux sociaux