Fdesouche
https://www.revue-elements.com/produit/la-societe-de-surveillance/

La question de la «finance islamique» a provoqué la colère d’Henri Emmanuelli et Jérôme Cahuzac (PS) mercredi à l’Assemblée en commission, lors de l’examen d’une proposition de loi de Chantal Brunel (UMP) sur le financement des PME. Certaines dispositions compatibles avec la charia pourraient être introduites dans le code civil.

L’amendement «permettait la conformité de certaines opérations (financières) aux lois coraniques et j’ai utilisé une fois le mot charia», a indiqué à l’AFP Chantal Brunel (UMP), l’auteur du texte.
«L’amendement est technique et permet aux obligations islamiques, dite «sukuks», de s’investir en France. Ce n’est pas une disposition pour adapter la fiducie à une religion mais pour ouvrir nos marchés à une économie qui dépend d’une religion», affirme-t-elle.
Une association d’innovation pour le développement économique et immobilier, qui assure faire la promotion de la finance islamique depuis 2005, s’est félicitée dans un communiqué de «la proposition d’inclure des produits dit charia” en droit français.» (Source)
(Merci à Boreus Ninor)

Revoir ci-dessous Christine Lagarde, Ministre de l’Économie, de l’industrie et de l’emploi, le 26 novembre 2008. Ou comment juger de la convertibilité des “principes républicains” en pétrole saoudien. Un grand pas supplémentaire vers l’écroulement de la façade déjà fort lézardée de la “laicité”.


Fdesouche sur les réseaux sociaux