Fdesouche

La filière solaire plonge dans une violente crise de surproduction. Pénalisés par des surcapacités de production et des prix en chute libre, les acteurs du photovoltaïque accumulent les mauvais résultats. Près de la moitié des panneaux solaires fabriqués dans le monde cette année ne seront pas vendus.
Le leader allemand, Q-Cells, a dévoilé une perte nette de près de 700 millions d’euros, le double de son chiffre d’affaires, et annoncé la suppression de près de 20 % de ses effectifs. Son compatriote SolarWorld accuse un recul de son résultat d’exploitation de 30 % au premier semestre.
Le secteur souffre d’un énorme problème de surcapacité à tous les niveaux de la chaîne. Annoncée de longue date par les analystes, cette phase s’est néanmoins avérée plus violente que prévu. La crise économique a compliqué le financement de nombreux projets et le marché espagnol, le premier de la planète avec 3.000 mégawatts installés l’an dernier, s’est effondré.
Les fabricants de cellules et de panneaux solaires ont été étranglés par ce retournement du marché. Pour la plupart des experts, les surcapacités de production ne disparaîtront pas avant 2011 ou 2012. Cette crise n’épargne pas les acteurs les plus agressifs du secteur: les fournisseurs chinois. Dans ce contexte, l’indice Bloomberg des valeurs solaires a chuté de plus de 58 % depuis le début de l’année, alors que les bourses mondiales connaissaient un recul “limité” à 17 %. (Les Échos)


Fdesouche sur les réseaux sociaux