Fdesouche

Gérard Marty est enseignant agrégé d’économie-gestion au lycée F. Chopin de Nancy et assesseur au tribunal pour enfants de Nancy. Il souligne l’importance de la consommation effrénée dans l’augmentation des violences urbaines.  Les populations des «quartiers difficiles» se sentant exclues du «rêve consumériste» sont prêtes à transgresser toutes les règles pour y accéder. Une analyse purement socio-économique qui ne prend pas en compte les facteurs culturels ou ethniques.

(…) Notre société marchande a favorisé la poursuite d’une quête commune à l’ensemble des groupes sociaux : la consommation d’une quantité de biens et services toujours plus conséquente. A l’image des voyageurs, chaque ménage est tenu, sous peine d’être rapidement marginalisé, de posséder un «kit de survie» composé de biens et de services (portable, voiture, etc.) évoluant avec le niveau de consommation. Dès lors, le plus grand danger pour cette société réside dans la non-obtention d’un niveau de consommation suffisant chez les individus, susceptible de créer un manque à assouvir coûte que coûte.(…)
.Telle la dépendance à une drogue dure, le manque insoutenable de consommer des biens et des services, plus particulièrement chez les jeunes générations, conduit un grand nombre d’individus à enfreindre les institutions formelles (lois, règlements) et informelles (règles morales).(….)
En pénétrant dans les collèges et lycées, les délinquants, au-delà des gains obtenus (vols, racket), manifestent leur rejet d’une institution, qui à travers leur échec scolaire, les a conduit à ne pas accéder à l’abondance. (…)
(Politis)


Fdesouche sur les réseaux sociaux