Fdesouche


Les agressions à domicile, la nuit, notamment chez les retraités, se multiplient avec une régularité inquiétante en Midi-Pyrénées.
Au lendemain de la violente agression de quatre retraités, en mai, à Cambiac (31), le maire de cette petite commune n’avait pas de mots assez forts pour condamner ces faits. Pendant quatre heures, à la nuit tombée, ses proches voisins âgés de 64 à 91 ans ont été séquestrés et frappés par deux hommes qui leur ont dérobé 30 à 40 000€.

« La famille ou l’école n’ont plus de prise sur eux. Ils évoluent dans un univers sans règle et sans norme. »

Ce type d’intrusion nocturne, que ce soit pour dérober de l’argent ou une voiture (le home-jacking) se répète avec une régularité inquiétante dans notre région, notamment dans des villages isolés. (voir la liste dans l’article source)
« Il y a eu une augmentation d’agressions à domicile lors du dernier trimestre 2008 et début 2009 », observe le lieutenant-colonel Patrice Bayard, qui dirige la section recherches Midi-Pyrénées de la gendarmerie. «On franchit un cap dans la violence », observe-t-il.
L’implication de mineurs dans des faits de plus en plus graves ne surprend plus guère policiers et magistrats. « Ce qui frappe chez les adolescents, c’est l’absence de toute notion de risque, indique une magistrate toulousaine. Ces jeunes passent à l’acte pour satisfaire une envie immédiate. Les structures traditionnelles telles que la famille, l’école n’ont plus de prise sur eux car ils évoluent dans un univers sans règle et sans norme. Ils sont projetés dans un monde de consommation à outrance [culture de l’excuse]. Source
———
Image d’illustration tirée d’Orange Mécanique


Suivez-nous

Suivez-nous sur les réseaux sociaux