Fdesouche

A dix jours du scrutin européen, le chef de l’État a présenté hier une nouvelle série de mesures contre l’insécurité, se concentrant sur les cités et les établissements scolaires.

Publicité

Fouilles de cartables et réservistes de la police pour les établissements scolaires ; des opérations « coup de poing » et le redéploiement de forces de l’ordre dans les quartiers sensibles ; des objectifs chiffrés d’installation de vidéosurveillance et trois plans gouvernementaux à venir contre le trafic d’armes, contre les cambriolages et pour « la prévention de la délinquance et l’aide aux victimes »…

Le principal syndicat des chefs d’établissement (le SNPDEN-Unsa), s’est déclaré « dubitatif », estimant que la création d’une « brigade mobile (…) ne sert à rien puisqu’elle ne sera pas à l’intérieur de l’établissement quand les problèmes se poseront » et que l’habilitation des personnels pour les fouilles de cartables « ne réglera rien » sauf à fouiller « tous les sacs ».

(Source: Les Échos)


Fdesouche sur les réseaux sociaux