Fdesouche

La France va porter secours à quelques-uns des clandestins de tous pays qui arrivent quotidiennement sur l’île de Malte : début juillet, 80 immigrants clandestins vont être accueillis sur le territoire français. Une décision annoncée en décembre 2008 par Brice Hortefeux, alors ministre de l’intégration, de l’identité nationale et du développement solidaire.
Les Maltais rencontrés disent, d’ailleurs : « Nous sommes abandonnés par les Européens. » Ils donnent tous le même chiffre : « Au moins 700 clandestins se trouvent sur notre petite île. C’est trop. » D’autres disent que les immigrants seraient plus d’un millier. Des chiffres impossibles à vérifier.
En réponse, l’ambassadeur Daniel Rondeau, qui a jugé dès son arrivée l’été dernier « ces tragédies de la plus haute importance », insiste : « On se doit de partager avec Malte cette tragédie. D’où cette décision d’accueil. On agit en tant que Français, en tant qu’Européens et en tant que Méditerranéens. Il faut que l’Europe des égoïsmes se transforme en une Europe de solidarité. Nous avons conclu ainsi un pacte de solidarité qui se poursuivra. »
Source (Merci à Petite de souche)


Fdesouche sur les réseaux sociaux