Fdesouche

La cinquième enseignante poignardée de l’année, cette fois dans la Haute-Garonne… Des policiers victimes de tirs à l’arme automatique à La Courneuve… Cela n’étonne plus personne, cela fait partie de l’actualité de la France d’aujourd’hui. Bien évidemment, le ministre de l’Education nationale, Darcos, y va de sa sentence : « Cela pose cependant la question de la sécurité à l’intérieur des établissements scolaires. Il y a des solutions. Avec le président Nicolas Sarkozy nous y réfléchissons Il faut sanctuariser les collèges. Nous envisageons de généraliser la mise en place de portiques détecteurs de métaux ». On est sauvé !
On va faire des commissions dans l’Education nationale, et dans la police, cela occupera quelques sociologues et quelques chercheurs, et on va croiser les doigts, en priant que le prochain mort, qu’il soit prof ou flic, arrive le plus tardivement possible. Quel décalage entre les balivernes des ministres et la réalité quotidienne ! A l’école, le système, gouvernement, partis de gauche et de droite, syndicats enseignants, veut nous imposer « Entre les murs ». La réalité quotidienne répond : « La journée de la Jupe ».
En période de chômage de masse, une immigration massive, de peuplement, sans intégration, avec des discours de haine du pays d’accueil (Marseillaise massivement sifflée trois fois en huit ans à Saint-Denis), et de ses institutions, et la montée du communautarisme, n’a bien sûr, selon la bien-pensance de gôche, et nos ministres de droite, rien à voir avec les enseignants poignardés, et les flics canardés. Rien à voir avec l’école de la République en déliquescence, et notre police désormais incapable de se faire respecter !
Source : Riposte Laïque (merci à noop)


Fdesouche sur les réseaux sociaux