Fdesouche

Les inspecteurs locaux ont évalué les kebabs de 494 enseignes et certains contiennent des niveaux « choquants » de graisse, sel et calories, avant même l’ajout de mayonnaise et autres sauces.
Le kebab « moyen » contient 98 % des besoins en sel d’un adulte, 40 à 50 % de l’apport calorique journalier recommandé, 65 à 89 % des besoins en graisse journaliers, et 98 à 148 % de l’apport en graisses saturées (contenues dans la viande et certaines huiles) conseillé. Le pire kebab étudié représentait 346 % des besoins en graisses saturées, 277 % des besoins en sel et le nombre de calories quotidiennement nécessaires à une femme. Une précédente étude de l’Agence des Standards Alimentaires avait révélé en 2006 que 18,5% des kebabs à emporter représentaient une menace « significative » pour la santé publique. Source


Fdesouche sur les réseaux sociaux