Fdesouche

Pape Diouf, 57 ans, est président de l’Olympique de Marseille depuis 2005. Cet ancien journaliste et agent de joueurs est le seul Noir à occuper un tel poste dans le football européen. Il explique, dans Le Monde, à quel point son sport symbolise le chemin qui reste à parcourir pour en finir avec le racisme.

En plein débat sur la diversité, quel est votre sentiment ?

Comme joueurs, les Afro-Arabes sont très présents sur les terrains mais, dès qu’il faut mettre en place des équipes dirigeantes, ils disparaissent. C’est profondément choquant ! Je suis une anomalie car, avant moi, il n’y a pas d’exemple. Je suis devenu symbolique, car j’occupe un poste qu’on ne donne pas aux Noirs et aux Arabes. Attention, ce n’est pas un complexe de persécution, simplement l’amer constat de la réalité.

Comment expliquez-vous cette situation ?

Le rejet de la société française ! Voyez-vous des Noirs ou des Arabes, hormis sous forme de saupoudrage, être des ministres d’envergure ? En connaissez-vous qui soient des leaders au sein des partis politiques ? Patrons d’une grande entreprise nationalisée ? Il y en a forcément qui sont en position d’occuper ces postes-là. L’égalité sociale ethnique interviendra le jour où on nommera à des postes importants un Arabe ou un Noir incompétent. Les féministes disaient cela sur l’égalité des sexes. Nous n’en sommes pas là.

Lire la suite

Merci à Gag


Fdesouche sur les réseaux sociaux