Fdesouche

Le dynamisme et le volontarisme de Nicolas Sarkozy sont de notoriété publique. Une telle activité nécessite des moyens. Le député apparenté PS, René Dosière, affirme que le budget de l’Elysée initialement prévu pour 2008 a été augmenté discrètement de 9,2 millions d’euros, soit une hausse de 9,1%, portant le budget total à quelque 110 millions d’euros. Les missions de la Défense (5,3 millions) et de la Sécurité (3,9 millions) ont dû rogner sur leurs budgets initiaux.

Vérification faite, un décret au JO du 14 décembre prévoit effectivement 9,2 millions d’euros pour la présidence de la République, sous forme «d’autorisation d’engagement» et de «crédits de paiement». Le décret est paraphé par le premier ministre François Fillon et le ministre du Budget Eric Woerth.

«Contrairement à l’an passé, l’Elysée n’a pas utilisé la procédure transparente de la loi de finances rectificative qui est actuellement en cours de discussion au Parlement», commente René Dosière. Et le député de l’Aisne d’ironiser enfin sur le fait que cette «procédure discrète» publiée dans le Journal officiel électronique n’est pas reprise dans l’édition papier du JO, «sans doute par respect du Grenelle de l’environnement et de la lutte contre la déforestation». (Le Figaro)

Le budget total de l’Elysée a été multiplié par 9 entre 1995 et 2007. Les services de l’Elysée confirment ce chiffre mais le justifient par des arguments techniques. Malgré cet effort de transparence, beaucoup de dépenses demeurent inconnues et les services de l’Elysée continuent à entretenir le flou sur ces chiffres. (source)


Fdesouche sur les réseaux sociaux