Fdesouche

Lu dans Le Parisien :

Selon une enquête auprès de 28 copropriétés, 70 % des résidants n’ont pas l’intention de rester longtemps dans leur logement.

EN DIX ANS , à coups de pioche et de truelle, Saint-Denis et Aubervilliers ont gagné chacune près de 9 000 habitants. Un boom démographique brandi tel un étendard par les élus. Mais au-delà des chiffres, quel est le ressenti de ces nouveaux habitants ? Une enquête a été réalisée auprès de 1 529 de ces ménages.

Premier constat, qu’ils soient propriétaires ou locataires, ces nouveaux habitants ont surtout été attirés par le prix, la qualité du logement et la proximité de Paris. Ils voulaient gagner quelques mètres carrés et goûter au confort des résidences neuves .

Dès lors, leur déception est grande lorsque les prestations annoncées ne sont pas au rendez-vous. Près d’un propriétaire sur cinq (la plupart ont acheté sur plan) n’est ainsi pas content des finitions de son logement et dénonce des malfaçons, une isolation phonique insuffisante ou encore la mauvaise qualité des matériaux. Le fonctionnement de la copropriété est également source de critiques.

Plus inquiétant, 70 % des ménages ne sont pas décidés à rester : un quart d’entre eux invoquent un mauvais cadre de vie. Ils dénoncent le manque d’espaces verts, de commerces, d’équipements sportifs et de loisirs, et de services de santé.

Alors que le questionnaire n’abordait pas ce sujet, une personne sur six se dit touchée par des problèmes d’incivilité et d’insécurité. Les habitants, surtout des quartiers Cristino-Garcia – Landy à Aubervilliers et Saint-Denis et Landy-Hérault à Aubervilliers, se plaignent du bruit, de vols, de vandalisme sur leur immeuble ou leur véhicule. suite

Agrandir le plan

(Merci à Sam)


Fdesouche sur les réseaux sociaux