Fdesouche

La cour d’appel de Douai (Nord) a refusé lundi l’annulation du mariage d’un couple prononcée en première instance au motif que l’épouse avait menti sur sa virginité.

En avril dernier, le tribunal correctionnel de Lille avait accepté d’annuler le mariage à la demande des deux époux parce que la mariée avait menti sur sa virginité. Après avoir estimé qu’une telle procédure permettait de “protéger les personnes“, la garde des Sceaux Rachida Dati avait finalement demandé au parquet de Lille de faire appel.
Le couple, un informaticien d’une trentaine d’années et une élève-infirmière d’une vingtaine d’années, s’était marié en 2006. La mari en s’apercevant lors de la nuit de noces que son épouse n’était pas vierge l’avait rejetée. Après s’être opposée à l’annulation voulue par son époux, la jeune femme y avait consenti par peur d’une procédure trop longue.
Source


Fdesouche sur les réseaux sociaux