Fdesouche

L’élection de Barack Obama n’en finit pas de stimuler les thuriféraires de la discrimination positive. L’arrivée au pouvoir d’un président issu d’une minorité semble avoir jeté aux oubliettes les habituelles critiques des Etats-Unis. Beaucoup protestent bien sûr de leur pleine et entière qualité de citoyens français mais leurs espoirs se portent irrésistiblement vers les rivages d’outre-atlantique. Quelles solutions proposent-ils pour changer cette France «prise en flagrant délit de blancheur» (Claude Askolovitch)?

L’adjointe au maire PS, de Lyon Najat Vallaud-Belkacem, s’interroge : «La victoire de Barack Obama est bien sûr une formidable nouvelle et elle devrait servir d’exemple à la France. Bien sûr, ce serait merveilleux qu’un Noir ou un beur puisse être élu à la présidence. Pour autant, je ne pense pas qu’il faille imposer une discrimination positive en France. »

Le rappeur Booba, installé à Miami, présente son idéal de société : « Aux Etats-Unis, la victoire d’Obama a été possible parce que les communautés sont puissantes. La victoire d’Obama c’est la victoire du système des communautés. En France, rien n’avance parce que les minorités sont divisées. Aucune organisation ne les représente. Et comme, que ce soit aux Etats-Unis ou en France, les élites ne comprennent que le rapport de force… »

Pour Fayçal Douhane, membre du conseil national du PS et président de “La France est en nous”: «Il existe une vraie urgence démocratique à introduire la diversité dans nos partis, notamment le mien, où l’on compte plus de McCain que d’Obama. Il faut que les formations politiques ressemblent enfin à la société qu’elles sont censées représenter. Au-delà du PS, je crois qu’il faut aussi introduire la discrimination positive, qui n’est en fait qu’une mesure de rattrapage. Il faut enfin que l’ensemble des entreprises françaises signent la charte de la diversité, qui les oblige à recruter sans tenir compte des origines de ceux qui postulent à un poste.» (>>source)

Yazid Sabeg, Français né en Algérie et industriel millionnaire, est l’initiateur de l’appel pour l’égalité réelle. C’est un enragé de la discrimination positive. « Il faut mettre en place l’action positive et forcer l’histoire. L’égalité des chances, qui nous est chère, n’est qu’une obligation de moyens. On voit bien que ça ne suffit pas! Nous devons aller vers l’obligation de résultat. » Il ne serait nullement choqué d’une éventuelle ingérence américaine dans les affaires intérieures française : « L’ingérence n’a jamais effrayé les Américains. L’administration Bush a condamné notre législation antivoile et soutient les églises chrétiennes dans les pays musulmans.(…) Obama est un président postracial. Père africain, mère blanche, américaine et cosmopolite, une grand-mère blanche qui a voulu gommer ses racines… Il est chrétien mais son identité est aussi un peu musulmane. Comme l’Amérique nous en a montré le chemin, nous devons nous réconcilier avec nous-mêmes. »(>>source)


Fdesouche sur les réseaux sociaux