Fdesouche

Après avoir rallié le camp Obama, Colin Powell a pris la défense des musulmans vivant aux Etats Unis, disant : « M. Obama n’est pas musulman, il est chrétien. Et quelle importance cela aurait, s’il était musulman ? Est-ce vraiment un mal d’être musulman dans ce pays ? La réponse est non. Pas en Amérique. »

A New York, où l’on dénombre 600 000 musulmans et 140 mosquées, les propos de Colin Powell ont été accueillis avec une émotion toute particulière. « Les larmes me sont montées aux yeux, raconte James Hammid, résidant du quartier de Bay Ridge à Brooklyn. Nous sommes 6 millions d’Arabes américains (sic) dans ce pays et j’ai l’impression que l’on ne compte pas, que ce pays a honte nous. Et là, entendre Colin Powell, le célèbre général, prendre notre défense, cela m’a fait chaud au coeur. »

Ainsi donc, Colin Powell, qui dirigeait la diplomatie américaine quand ce pays a envahi l’Irak semble aujourd’hui vouloir prendre la défense des musulmans, du moins ceux qui vivent aux Etats Unis.

Enfin, il faut savoir que tous les efforts de M. Powell ne sont pas restés sans retour puisque Obama, pas ingrat, a déclaré que s’il était élu, il inviterait l’ancien secrétaire d’Etat à être conseiller de son administration. « Il [Powell] aura un rôle comme un de nos conseillers. Il a déjà servi dans cette fonction », a affirmé M. Obama à la chaîne NBC’s Today.

Source 1Source 2


Fdesouche sur les réseaux sociaux