Fdesouche

Boboland 3

Nous tentons une nouvelle rubrique de création collective. Thème : Boboland, la vie trépidante des gauchos branchés friqués.

Episode 3

Eglantine, toujours lovée dans ses draps de soie, referme son iphone.
Se lever… Faut bien, maudits partiels. Méga chiant ! Clic. Un peu de Sniper, ça va me réveiller. “La France est une garce et on s’est fait trahir. On nique la France. Bientôt à l’Élysée des arabes et des noirs au pouvoir”. Ça, c’est des mecs. Je les a croisés au Concert contre le racisme organisé par Delanoe. Ils sont trop mignons.

Encore un peu titubante, elle ouvre sa fenêtre. Des effluves grasses de kebab envahissent la pièce.
“Aaaaaaah, Marakkech ! Ah non, pfffff, c’était Casa. Enfin tout ça c’est pareil ! Casa, c’était chouette, surtout 3 semaines au Club Med payées par Papa. Pour oublier la prépa ratée au Lycée Henri IV. Casa, c’était tellement… authentique. Tellement vrai. Et les indigènes sont tellement gentils, tellement serviables… Quand je pense aux atrocités de la France là-bas, la torture, en 1940. A moins que ce soit en Tunisie ? “La France aux Français, tant que j’y serais ce sera impossible” hurle Sniper. Ça va pas plaire à mon voisin François, ce facho ! Un jour, il m’a demandé de baisser parce que Diams, ça le saoule, qu’il a dit. Quel ringard, j’suis sur qu’il vote Le Pen.

Tout à l’heure, c’est soirée diapo chez Hugues et Priscille, qui rentrent du Cameroun, leur 3ème voyage de l’année. Une “expérience tellement enrichissante” . Et tous ces noirs… “sales, mais d’une beauté…”. D’ailleurs, “l’Afrique, c’est pas du tout ce qu’on pense !”.

Hugues et Priscille y ont retrouvé la sagesse ancestrale et “le véritable sens de la vie” propre aux Africains. Et aussi un pantalon bariolé pour lui, et une coiffure rasta pour elle. Sans parler d’un authentique djembé en bois d’arbre équitable acheté dans la petite échoppe, près du Holiday Inn. Hugues, ton boulot d’éducateur de rue ? Je reprends demain. C’est la fin de mon congé maladie… mais je vais sûrement tomber malade le mois prochain.

Eglantine soupire en se roulant un dernier joint. Elle aussi rêve d’une vie d’aventurière. Cette France moisie la déprime… Demain, c’est décidé, elle mange du manioc !
(par L’ancien + Gondebaud)(partiellement ré-écrit)

La suite bientôt. Contributions demandées.
Commentaires et autres épisodes ici

Commentaires fermés sur ce post.


Fdesouche sur les réseaux sociaux