Fdesouche
https://www.revue-elements.com/produit/la-societe-de-surveillance/

 

Une semaine après l’affaire Ouaddou, des banderoles à caractère raciste et homophobe ont été déployées vendredi soir à Bastia. Le club corse, coutumier du fait, risque gros.

Placée sous le signe de la lutte contre le racisme, la 25e journée de Ligue 2 de football a été marquée par un nouvel incident, à peine une semaine après que le Valenciennois Abdeslam Ouaddou s’est fait insulter par un pseudo-supporter messin. La Ligue de Football Professionnel avait pourtant décidé de marquer symboliquement le coup, des T-shirts floqués du slogan «Racisme… plus jamais ça» étaient ainsi portés par tous les footballeurs à l’entrée des matchs. Vendredi, c’est à Bastia que s’est manifestée la bêtise humaine. Des banderoles on ne peut plus explicites, adressées au Libournais Kébé, étaient ainsi déployées dans les tribunes de Furiani («on n’est pas racistes ; la preuve on t’enc…»), en référence à l’épisode du 14 septembre dernier. A l’époque, le Burkinabé, absent vendredi soir pour cause de blessure, avait été copieusement insulté en Gironde par ces mêmes «hooligans», auxquels il avait répondu par un doigt d’honneur.

suite

Merci à Kos


Fdesouche sur les réseaux sociaux