Fdesouche

Extrait d’un article du 14 janvier du Daily Telegraph (comparable au Figaro en France) :

“Cela faisait 40 ans que Tim n’était pas revenu à Oak Lane, le quartier de son enfance, à Bradford. C’est avec effarement qu’il a passé en revue les rues où il a grandi. Les commerces de jadis ont disparu et parmi les nouvelles boutiques, les magasins de vêtements vendent des djellabah, la boucherie vend de la viande halal, et même le fast-food fait de la pub pour sa pizza halal.

“Je me sens comme un étranger ici, comme si j’étais dans une rue de Karachi. Je ne me sens plus rien de commun avec cet endroit. Comme si je n’y avais jamais mis les pieds.
Je savais que ce serait différent, mais je savais aussi que je me sentirais mal à l’aise, pas chez moi.”

Tim habite juste à 15 km de là. Il n’était jamais revenu car Oak Lane, comme beaucoup d’autres endroits du nord de l’Angleterre, est devenu un quartier pakistanais exclusivement musulman.

“Cela n’a rien d’une société multiculturelle, comme le gouvernement voudrait nous le faire croire” dit-il. “C’est de la ségrégation raciale pure et simple. Et c’est ainsi parce que les musulmans refusent de s’intégrer. Les gens comme moi se sentent comme des parias dans leur propre pays”. Lire l’article intégral


Fdesouche sur les réseaux sociaux