Fdesouche

feuvoit.jpgInutile de revenir sur les près de 400 voitures brulées et la “nuit calme” de la Saint-Sylvestre. L’hypnose collective pratiquée par les médias a réussi à convaincre l’opinion que tout cela était “normal”. L’incendie volontaire d’un véhicule est désormais perçu comme un jeu coquin, certes répréhensible, mais quasi festif et reconnu comme tel.

Les lois relatives aux incendies volontaires dans le code pénal sont pourtant claires :

Article 322-6
La destruction, la dégradation ou la détérioration d’un bien appartenant à autrui par l’effet d’une substance explosive, d’un incendie ou de tout autre moyen de nature à créer un danger pour les personnes est punie de dix ans d’emprisonnement et de 150.000 € d’amende.

Article 322-8
L’infraction est punie de vingt ans de réclusion criminelle et de 150.000 € d’amende lorsqu’elle est commise en bande organisée. (Texte de loi complet)

Au rythme où sont brulées les voitures en France (estimation entre 50 et 100 voitures brulées chaque nuit en France), il faudrait en gros construire une prison de 300 places tous les mois pour y fourrer la racaille.


Fdesouche sur les réseaux sociaux