Fdesouche

Voici ce que publie e-deo suite à l’annonce de la disparition de BafWeb. Inutile de préciser que je partage grosso-modo leurs états d’ame.

je regrette cette décision. Mais je la comprends et suis inquiet pour l’avenir de nombreux blogs dont e-deo:

  • Internet est affreusement chronophage. Il est extrêmement dur de concilier cette activité avec ses devoirs d’état (qui sont tout sauf facultatifs pour le chrétien). Mon idéal n’est pas de passer cinq heures par jours devant un écran mais, un jour, de fonder une famille (nombreuse si Dieu le veut) unie par la Foi catholique et de subvenir à ses besoins.
  • L’écueil de l’activisme guette plus facilement qu’on ne le croit. Celui de l’idéologie (y compris dite de droite) aussi.
  • Beaucoup de gens nous lisent mais peu nous aident… Plus personne n’accepte les contraintes. S’engager même modestement (un article, une brève par semaine ou tous les 15 jours…) n’est plus dans l’air du temps. Rien que sur e-deo, 14 personnes sont inscrites et peuvent poster… quand elles le souhaitent. Le résultat, c’est que les deux-tiers ne postent jamais. Ceux-là ne sont pourtant pas les derniers à pester contre telle loi, telle tendance de notre temps ou avoir de bonnes idées… mais il faut être un de leurs bons amis pour avoir l’honneur de les entendre analyser l’actualité…
  • Suivre d’aussi prêt l’actualité de la lutte entre la culture de vie et l’anti-culture de mort est usant et fait disparaître toutes les confortables illusions qu’on a sur la nature humaine. J’en suis plus que jamais certain: l’homme sans Dieu est un loup pour l’homme. Je mesure également à quel point notre formation de chrétien est insuffisante (la faute à notre paresse et à notre manque de volonté mais aussi à certains de nos clercs), notre embourgeoisement généralisé, notre inconscience totale de ce combat titanesque que se livrent à l’échelle planétaire le Bien et le Mal.

suite


Fdesouche sur les réseaux sociaux