Fdesouche

Des centaines d’immigrés clandestins affluent, chaque semaine, dans des conditions souvent dramatiques sur les côtes des îles grecques de la mer Egée, venant de la Turquie toute proche. Samedi 1 et dimanche 2 décembre, près de 300 clandestins de diverses nationalités ont été interpellés près des côtes de Samos, Lesbos, Kos, Chios, Pharmakonissis.

Les autorités grecques semblent dépassées. Le phénomène a pris des proportions alarmantes. Le gouvernement grec a demandé à l’Union européenne une aide financière et la mise en place d’un système adapté de surveillance des frontières.

[…] Le phénomène crée une tension supplémentaire avec le voisin turc. Athènes accuse la Turquie de fermer les yeux devant les trafics de clandestins vers l’Europe de l’Ouest via la Grèce. De son côté, la Turquie affirme que les gardes-côtes grecs forcent les clandestins à rebrousser chemin au péril de leur vie. Début novembre, les deux pays ont décidé de mettre au point un système sécurisé de communication entre leurs services de gardes-côtes, un premier pas vers une coopération bilatérale. suite


Fdesouche sur les réseaux sociaux