Fdesouche

Au départ, Respect sécurité n’était qu’une association de banlieue, travaillant avec les collectivités locales. Il y a deux ans, elle est devenue une société commerciale : “Le bénévolat, ça a du bon un temps, explique M. Bourouaha. Le monde change.”

La petite entreprise se spécialise dans la sécurité classique – le gardiennage avec maîtres-chiens -, celle des fêtes (pour la ville de Bagnolet) ou des concerts, de rap notamment. Il y a aussi la nouveauté : l’aide et la “sécurisation” des tournages. L’équipe lit les scripts, repère les lieux, recrute des figurants… Aïcha, de Yasmina Benguigui, ou La Commune, série actuellement diffusée sur Canal+, ont profité de leurs services.

“On a l’expertise des quartiers, on arrive à désamorcer rapidement une embrouille”, racontent les responsables. La société fait travailler Samir Mihi, un des fondateurs d’AC-le feu, née après le drame de Clichy-sous-Bois, en octobre 2005, et Siakha Traoré, le frère de Bouna, l’un des deux garçons brûlés vifs dans le transformateur.

Respect sécurité s’est encore diversifié. “Ils “sécurisent” les reportages, comme ils le font pour les tournages, explique un journaliste client. Ils nous disent : “Passez par ici, ne passez pas par là.” Ils nous commandent de baisser la caméra, on la baisse. Ils sont discrets, mais on les sent capables d’être fermes si nécessaire.” La banlieue avait déjà ses “fixeurs”, ces guides-interprètes pour reporter de guerre, elle a désormais ses “grands frères” gardes du corps : 30 euros HT de l’heure, forfait de quatre heures minimum.

suite (Merci à S)


Fdesouche sur les réseaux sociaux