Fdesouche

“Face au racisme, il existe un antiracisme universaliste et un ANTIRACISME DIFFERENTIALISTE.Le premier aboutit indirectement au même résultat que le racisme qu’il dénonce. Tout aussi allergique aux différences que celui-ci, il ne reconnaît dans les peuples que leur commune appartenance à l’espèce et tend à considérer leurs identités spécifiques comme transitoires ou secondaires. Reconduisant l’Autre au Même dans une perspective strictement assimilationniste, il est donc par définition incapable de reconnaître et de respecter l’altérité pour ce qu’elle est.

L’antiracisme différentialiste, dans lequel se reconnaît la Nouvelle Droite, considère au contraire que l’irréductible pluralité de l’espèce humaine en constitue la richesse. Il s’efforce de redonner un sens positif à l’universel, non contre la différence, mais bien à partir d’elle. Pour la Nouvelle Droite, la lutte contre le racisme ne passe ni par la négation des races ni par la volonté de les fondre dans un ensemble indifférencié, mais par le double rejet de l’exclusion et de l’assimilation. Ni apartheid, ni melting-pot : acceptation de l’autre en tant qu’autre dans une perspective dialogique d’enrichissement mutuel.”

Alain de Benoist

source


Fdesouche sur les réseaux sociaux