Saint-Denis (93). Régularisation des clandestins : Incidents à l’université Paris 8 lors de la venue de François Hollande

Une banderole déployée en faveur des sans papiers à l’occasion de l’inauguration des archives nationales situé en face de l’Université Paris 8 à Saint-Denis par François Hollande le 11 février, a provoqué des incidents avec la police. Récit de Tom Lanneau.

«Ce matin, François Hollande est venu à Saint-Denis afin d’inaugurer le nouveau site des archives nationales [un bâtiment moderne qui fait face à l’université du côté de Pierrefitte-sur-Seine]. La visite était censée se passer sans accro, jusqu’à ce qu’une banderole soit étendue sur le toit du restaurant universitaire, visible depuis le bâtiment des archives nationales.» Cette action était menée par une association qui défend les sans-papiers. La seule phrase inscrite sur le fond blanc était, d’après Clément, étudiant en science politique : «Des papiers pour tous !» […]

Le Bondy Blog

De son coté le Collectif des étudiant-e-s étranger-e-s de l’Université Paris 8 dénonce la politique du gouvernement envers les clandestins.

A quoi jouent le Président dit « socialiste » français et son gouvernement ? Depuis des mois, de nombreux collectifs de sans-papiers tentent de se faire entendre, alors que la gauche vient de battre le triste record des expulsions de la droite pour l’année 2012.

Nous disons au PS, et au fils d’immigrés espagnols Valls : ayez le courage de faire ce qu’a fait le gouvernement espagnol en 2005. Régularisez tout le monde !

Et cessez d’imiter la politique de la droite, gagnée par les idées d’extrême droite, qui mise tout sur la stigmatisation des immigré-e-s pour des raisons bassement électorales.

Faut-il rappeler au PS que son homologue socialiste espagnol, le PSOE, sous l’ère de Zapatero, en 2005, a régularisé près de 690 000 sans-papiers, un an après sa prise de pouvoir. Faut-il aussi lui remémorer que cette régularisation globale s’est effectuée, toujours la même année, au même moment où le parti socialiste espagnol légalisait le mariage homosexuel ? […]

canard-p8

Zapatero : «Grâce au mariage pour tous, la République française sera plus républicaine»

Tribune dans Le Monde de José Luis Rodríguez Zapatero, ancien président du gouvernement espagnol et Membre du Parti socialiste ouvrier espagnol , en faveur du «mariage pour tous».

En Espagne, sept ans après l’adoption de la loi, la normalité du mariage homosexuel s’est imposée.

Le projet de loi ouvrant le droit au mariage aux personnes de même sexe, promu par la garde des sceaux, Christiane Taubira, est une excellente nouvelle. Le président François Hollande tient sa promesse vis-à-vis des citoyens, et démontre ainsi que la politique peut rompre les barrières qui limitent l’égalité et la liberté.

En 2005, mon gouvernement a approuvé en Espagne la loi reconnaissant le droit aux homosexuels de se marier dans les mêmes conditions juridiques que les personnes hétérosexuelles. […]

Et il est vrai que notre histoire est remplie d’épisodes peu glorieux. Esclavage, marginalisation et soumission accablantes des femmes, racisme, persécution des homosexuels, qui durant des siècles ont été humiliés, ont vu leur dignité piétinée, leur liberté réprimée […].

Avec l’adoption de la loi du mariage pour tous, la République sera plus républicaine. L’Europe consolidera son leadership éthique, et une page de plus s’écrira dans la conquête historique pour la Liberté, l’Egalité et la Fraternité. Ainsi la confiance en la politique demeurera vive, et celle-ci continuera de servir à transformer les idéaux en droits.

Le Monde

Espagne : Une hausse du chômage historique

Près de cinq millions d’Espagnols sont demandeurs d’emploi au troisième trimestre, selon une publication de l’Institut national de la statistique, ce vendredi. C’est le plus haut taux de chômage depuis 15 ans.

45,8% des jeunes de 16 à 24 ans sur deux sont au chômage.

4.978.300 demandeurs d’emploi. Soit 21,5% de la population pouvant travailler. L’Espagne est encore très loin d’être sortie de la crise. Pour cause, jamais le pays n’avait connu un tel niveau de chômage depuis 1996. Pire, c’est le chiffre le plus élevé parmi les 34 pays de l’OCDE (Organisation de Coopération et de Développement Économiques) mais aussi de l’Union Européenne.

Pourtant, la quatrième puissance économique de la zone euro a réalisé des réformes extrêmement fortes et des mesures d’austérité lourdes. […] Au lendemain d’une réunion européenne très commentée, c’est un coup dur pour José Luis Rodriguez Zapatero mais aussi pour son successeur. En effet, le chef du gouvernement espagnol laissera sa place lors des prochaines élections législatives du 20 novembre prochain. Alfredo Rubalcaba tentera de poursuivre la domination du PSOE mais c’est le chef du Parti Populaire, Mariano Rajoy, qui part favori pour recevoir la patate chaude.

France Soir

Élections locales en Espagne : lourde défaite des socialistes

Addendum vidéo : Clip de Campagne de « Plataforma per Catalunya ».

Image de prévisualisation YouTube

Le parti politique « Plateforme pour la Catalunya » reste minoritaire en Catalogne du Sud, mais il vient de placer 66 conseillers municipaux à l’occasion des élections municipales, organisées ce dimanche. Son président, admirateur déclaré de Jean-marie Le Pen, est chef de l’opposition de la mairie de Vic, dans la province de Barcelone.

La-Clau.net

Lire la suite

Espagne : Caritas dénonce une «conception négative de l’immigration dans l’imaginaire des autochtones espagnols»

Le dernier rapport de l’ONG Caritas sur la situation des immigrés en Espagne, publié la semaine dernière souligne les difficultés d’accès à l’emploi et au logement des immigrés, leur image qui se dégrade auprès des populations locales, l’augmentation du nombre des migrants en situation irrégulière, la multiplication des contrôles… Autant de situations difficiles imputées à la politique du gouvernement espagnol dirigé par José Luis Zapatero (Parti socialiste ouvrier espagnol).

Selon le rapport de Caritas, la principale difficulté rencontrée par les immigrés en Espagne serait liée à l’emploi. Conséquence directe de la crise économique, les immigrés auraient de plus en plus de difficultés à trouver du travail. 60% des quelques 400 000 immigrés assistées par Caritas seraient sans emploi. [...]

Ana Abril a fait part des inquiétudes que suscitaient à Caritas l’intensification des contrôles. Il y a d’abord la peur que ces contrôles pourraient inspirer aux immigrés. Mais la principale conséquence de ces contrôles sélectifs, voire discriminatoires, est de renforcer une conception négative de l’immigration dans l’imaginaire des autochtones espagnols. La situation de crise économique qui prévaut depuis 3 ans a vu la résurgence des préjugés racistes et xénophobes, qui tiennent les immigrés responsables des difficultés économiques connues par l’Espagne.[...]

Yabiladi.com

La fille de Zapatero se marie avec un Marocain

Laura Rodríguez Zapatero Espinosa, la fille du chef du gouvernement espagnol, José Luis Rodríguez Zapatero, se serait fiancée avec un étudiant marocain, Tarik M., âgé de 22 ans.

Selon le site espagnol Alerta Digital, la fille ainée de Zapatero, adepte du mouvement ghotique, aurait rencontré son prince charmant lors d’un concert de musique berbère à Madrid où Tarik, originaire de Nador et fils d’un ancien dirigeant du parti de l’Istiqlal, étudie.

La famille Zapatero, qui n’a pas souhaité se prononcer sur le sujet, aurait toutefois donné sa bénédiction au jeune couple qui aurait été vu à la mosquée M-30 de Madrid vendredi dernier.

Bladi.net

(Merci à Math)

La gauche entre l’Agence Fitch et les classes moyennes de Grèce et d’ailleurs

La radicalisation de la situation en Grèce fait peu réagir les dirigeants socio-démocrates européens et français. Il leur faudra pourtant bientôt choisir leur camp : soit obéir à l’agence Fitch qui menace de baisser la note de la France et [de] la Grande-Bretagne, soit affaiblir son pouvoir en légiférant contre le pouvoir des marchés financiers.

Dans son livre « La dernière bulle », publié cet automne, Jean-Michel Quatrepoint avait parfaitement prévu ce qui se déroule sous nos yeux : les masses financières des banques, renflouées par les plans de relance, vont permettre aux traders de spéculer sur la dette des Etats. Les CDS ont été l’instrument de ces manipulations. Et quand les chefs d’Etat de l’Union européenne s’intéressent enfin au sujet, il est bien tard et ils apparaissent, une fois de plus, à la traîne les opérateurs financiers.

Suite et commentaires sur Fortune

Espagne : la crise accentue le rejet de l’immigration

Avec la récession et la flambée du chômage, le rejet de l’immigration s’affiche ouvertement en Espagne. Une étude diffusée cette semaine par le gouvernement révèle que 77 % des personnes interrogées jugent le nombre d’immigrés «excessif»  ou «élevé».

Les Latino-Américains sont sans conteste ceux qui s’intègrent le plus facilement. Ils maîtrisent la langue et connaissent la culture espagnole. Les Marocains, en revanche, les premiers pourtant à être arrivés en Espagne, souffrent davantage de l’exclusion. Les moros, comme on les surnomme de façon péjorative, ont plus de mal à accéder à un emploi ou à un logement.

Selon Eurostat, en décembre 2009, les étrangers résidant en Espagne étaient estimés à un peu plus de 5 millions. C’est-à-dire 2 millions de plus qu’en France et 2 millions de moins qu’en Allemagne.
Lire la suite