Avis de grand froid : Nora Berra recommande aux SDF d’ »éviter de sortir de chez eux »

« Mur du çon » allègrement franchi samedi par la secrétaire d’État chargée de la santé, Nora Berra qui, sur son blog, a recommandé aux sans-abris confrontés au froid polaire qui touche actuellement la France… « d’éviter de sortir de chez eux ». « Je rappelle, dans le cadre de la vague de froid qui s’abat actuellement les principales mesures à adopter en cas de grand froid, notamment pour les populations vulnérables (sans-abri, nourrissons…). [...] En cas de grand froid, je recommande aux personnes les plus vulnérables d’éviter de sortir », écrit-elle.

Le Nouvel Obs

Sorgues (84) : trois clandestins de 16, 15 et 12 ans se baladent en voiture dans le centre-ville

Vendredi, vers 17h40, trois adolescents sont surpris par les gendarmes locaux circulant dans un véhicule près du centre-ville. Âgés de 16, 15, et 12 ans, en situation irrégulière, ils sont tous SDF. Ils ont été laissés libre, la plus âgée sera poursuivie pour conduite sans permis.

Le Dauphiné

Un SDF tué à Saint-Denis (93)

Mohamed a été retrouvé mort par le Samu social dans la nuit de lundi à mardi dans le quartier du Stade de France. Il serait décédé d’un coup porté à la tête.

La nouvelle a bouleversé les équipes de travailleurs sociaux qui viennent en aide aux plus démunis. Non seulement, un sans-abri de Saint-Denis qu’elles connaissaient est décédé dans la nuit de lundi à mardi mais elles ont appris dans la journée d’hier que cette mort n’aurait rien d’accidentel. [...]

Le Samu social, le Secours islamique et les Restos du cœur lui apportaient régulièrement de l’aide.

Le Parisien

Beauvais : Relations tendues entre migrants et SDF

Insultes fréquentes, violences parfois, les sans-domicile-fixe et les demandeurs d’asile qui ont installé leurs campements à Beauvais (Oise), sous le pont de Paris, ont du mal à se côtoyer.

Paroxysme de ce malaise, dans la nuit du 11 au 12 octobre, une personne encagoulée a essayé de mettre le feu aux haies situées le long du camp de fortune des demandeurs d’asile. Elle a ensuite aspergé de gaz lacrymogène les toiles du campement sous lesquelles dormaient les migrants. Quatre d’entre eux ont dû être hospitalisés. Certains ont cru reconnaître un SDF. L’enquête est en cours. A la suite de cette agression, le préfet a promis «des patrouilles plus fréquentes et une présence policière renforcée». […]

«La situation est grave, s’inquiète Jean-Michel Bavard, le porte-parole du collectif Solidarité Migrants. L’ambiance est terrible, avec des cris, des injures et même parfois des menaces de mort. Ce sont des conditions difficiles à supporter pour les migrants. Ils pourraient leur répondre, mais ils font preuve de beaucoup de sang-froid pour se maîtriser. Ils veulent être exemplaires pour qu’on n’ait rien à leur reprocher par rapport à leur demande d’asile.»

Mais, pour le porte-parole de l’association, il ne faut pas se tromper d’adversaire. «Les SDF sont démunis, abîmés par la rue, insiste-t-il. Avant, ils avaient droit à une douche par jour à la boutique Solidarité Emmaüs,et maintenant on leur dit que ce n’est plus possible parce qu’il y a trop de monde, on peut comprendre qu’ils soient contrariés. Souvent ivres, ils n’ont pas la conscience suffisamment claire. Le vrai responsable, c’est la préfecture, qui ne fait rien pour ces migrants.»

Le Parisien (Merci à Zatch)

Paris 19éme : le Maire annule une inauguration face aux mal-logés (vidéo)

http://www.dailymotion.com/video/xllwe2

Dans le 19ème arrondissement, les demandeurs de logement social se rappellent au bon souvenir de leur maire Roger Madec.

La mairie vante souvent les constructions récentes de HLM, mais oublie de préciser que ceux-ci ont des loyers élevés qui ne correspondent pas aux revenus modestes des demandeurs du quartier.

Nous sommes donc une centaine à nous inviter à l’inauguration d’un équipement pour la petite enfance, par le maire, un adjoint de la Ville et un responsable de la CAF de Paris.

(Merci à Zatch)

Tourcoing : Mehdi, coups de poing en rafale et gratuits sur le SDF

Un SDF scotché à sa station de métro de Tourcoing où il fait la manche. Un habitué puisque Mehdi Boukechchache, usager routinier de la ligne, croise régulièrement le sans-abri. Reste à savoir pourquoi, le 8 août en début de soirée, le jeune homme de 24 ans s’est soudain mis à distribuer les coups.

Le SDF de 62 ans a droit à sept coups de poing, des gifles. Après avoir chuté au sol, l’homme, qui se déplace à l’aide d’une béquille, reçoit encore un coup de pied. Rapidement interpellé par la police, avec qui le contact sera également très physique, Mehdi Boukechchache finira par lâcher aux enquêteurs avoir été agacé par la vue de quelqu’un « ramassant de l’argent sans travailler ».

Je n’ai pas d’emploi, alors que j’en recherche un, renchérit ce jeune athlétique. Je suis désolé. J’avais également trop bu. »

Le prévenu a avalé deux flasques de whisky. Il se promène alors avec près d’un gramme d’alcool dans le sang.

La Voix du Nord

(Merci à Danton59)

Nice : une touriste suédoise victime d’une sauvage agression sexuelle par un « SDF roumain »

Nice, le jeudi 11 août 2011

Une scène d’une violence inouïe. Aussi choquante que douloureuse.

(…)Une Suédoise de 21 ans, en vacances sur la Côte d’Azur avec une association, regagne l’immeuble où elle loge. Elle n’a pas remarqué ce jeune homme qui la suit. Et qui s’engouffre derrière elle dans le hall du bâtiment.

D’emblée, il se livre à un déchaînement de violence. La malheureuse est rouée de coups de poings et de pieds. Elle tente de se défendre. Mais son agresseur lui ouvre l’arcade sourcilière et la mord au doigt. Pis : il lui caresse les parties génitales, et tente de lui arracher ses sous-vêtements. Jusqu’à l’intervention d’un résident qui va le mettre en fuite.

Choquée et hospitalisée

L’agresseur a lâché sa proie, mais il emporte un trophée : son sac à main. Un geste qui va bien aider les enquêteurs. En exploitant son signalement et les images de la vidéosurveillance, ils vont localiser un suspect… qui, entre-temps, a passé le week-end en garde à vue pour des échauffourées en ville.

Et sur qui est retrouvé un document d’identité appartenant à la victime. Confondu par ces éléments, le suspect finit par passer aux aveux.

(…) Ce SDF roumain de 21 ans est poursuivi pour tentative de viol, violences ayant entraîné plus de huit jours d’ITT et vol. Il sera déféré aujourd’hui.

(…) Cette terrible agression rappelle les règles de prudence à observer la nuit, où il est conseillé aux femmes de ne pas rentrer seules. Quiconque aurait été victime de faits similaires peut contacter la police au 04.92.17.22.83.

Nice Matin

merci à Lou Spagnou

Hébergement d’urgence : 300 personnes manifestent à Paris

Quelque 300 personnes, travailleurs sociaux et familles sans logement, se sont rassemblées mardi 2 août à Paris près du ministère du Logement pour dénoncer les coupes budgétaires prévues pour 2011 dans le secteur de l’hébergement d’urgence.

http://www.dailymotion.com/video/xkb1vr

 

L’opinion d’un Français SDF (rediff.)

Image de prévisualisation YouTube

Marseille – Banlieues : Les « Jeunes Volontaires Européens » au service de l’Evangile (vidéo)

Ils ont entre 19 et 24 ans et ils ont décidé de vivre une année entière au service de l’Evangile, immergés dans les quartiers nord de Marseille pour aider les plus démunis.

Cécile, Jean-Etienne et Marie participent au programme JVE « Jeunes Volontaires Européens » encadré dans toutes les régions du monde par les jésuites. La mission consiste à travailler bénévolement pendant un an auprès de personnes SDF, d’immigrés en situation irrégulière ou à l’alphabétisation des enfants et de leurs parents. JVE est structuré par une vie communautaire et une vie de prière régulière.
A travers ce documentaire, Laurence Chartier retrace l’expérience de ces jeunes et tente de mettre en valeur leur expérience au sein des JVE : une année pour trouver le sens de leur existence au côté de Dieu.

Le Jour du Seigneur > Documentaire intégral

Perpignan : Les commerçants excédés par les « incivilités » autour de la gare

En général, ils arrivent vers 12 h ou 13 h, après avoir été au supermarché, et ils commencent à boire. Après, avec le soleil, la chaleur, ça va encore plus vite, ce sont les agressions. Et les bagarres. Tous les jours, ils tiennent à peine debout, ils se battent. Entre eux, avec les gens

Les commerçants du haut de l’avenue de la gare ne comptent plus les exemples, des incivilités aux violences les plus graves, qui empoisonnent leur quotidien.Comme ce 21 mai « quand un clochard a surgi sur les terrasses des bars avec une seringue à la main ». « Ils menaçaient de piquer ceux qui ne lui donneraient rien », raconte le patron de la brasserie de la gare.[...]

Comme il y a quelque temps, quand un homme a été violemment frappé parce qu’il ne voulait pas donner de cigarette. Quand ces passants ont reçu une poubelle entière sur eux. Quand des voyageurs se sont fait uriner sur leurs bagages. Ou quand cette commerçante a dû s’enfermer dans le café avec son mari parce qu’un homme les menaçait avec un couteau. Ce jour encore où des SDF ont saisi les bouteilles en verre qui se trouvaient dans un container au bout de l’avenue et ont commencé à les lancer sur les voitures, sur les enseignes des commerces, sur les vitres puis sur les clients qui se trouvaient tranquillement sur les terrasses.

Trois personnes ont été blessées par des éclats de verre. Des gens d’un certain âge. Ils s’en prennent souvent d’ailleurs aux personnes âgées car elles sont plus fragiles, elles ont peur alors elles donnent. L’autre jour, il y a un monsieur, il était tellement paniqué qu’il a sorti son porte-monnaie mais ils lui ont donné un coup de tête et ils lui ont cassé le nez. Il est arrivé en sang dans la brasserie pour appeler à l’aide [...]

Le Midi Libre

Nice: le patron de bar frappé par deux Tunisiens, une Bosniaque pickpocket

Un patron de bar de la route de Turin a passé un sale quart d’heure, dimanche en toute fin de soirée. Il a reçu une volée de coups et son établissement a vu déferler un vent de violence inhabituel. Tout cela parce qu’il a refusé un billet de 100 euros qui s’est révélé faux lors de son passage au détecteur.Les faits sont survenus vers 22 h 30. Deux hommes, qui avaient beaucoup consommé, ont voulu régler leurs libations. Ils ont sorti un billet de 100 euros que le patron a passé dans le détecteur à ultra-violet. L’appareil a alors formellement indiqué que la coupure était fausse. Il leur a donc demandé de proposer un autre moyen de paiement.

Les deux hommes, deux Tunisiens sans domicile fixe de 33 et 34 ans, ont vu rouge. Ils ont copieusement frappé le patron de bar et fracassé plusieurs bouteilles.Appelée par un témoin, la police nationale a interpellé les deux suspects dont l’un a opposé une vive résistance, nécessitant l’arrivée de renforts.[...]
—————————————-
Cette voleuse par ruse, particulièrement habile, utilisait un subterfuge classique mais relativement efficace. Elle a été interpellée pendant le week-end après avoir été filmée en pleine action par les caméras de la ville. Jugée hier en comparution immédiate, cette Bosniaque de 42 ans a été maintenue en détention en attendant sa comparution le 5 juillet prochain.

Elle est vue une première fois, vendredi soir près de l’Espace Grimaldi, par un policier municipal qui circulait sur son deux-roues personnel. Ce dernier, trouvant bizarre son attitude, prévient ses collègues qui orientent immédiatement leurs caméras vers l’endroit en question.Ces derniers la voient alors se diriger vers l’avenue de Suède, sortir un journal de sa poche et le montrer à un couple qu’elle aborde. Le journal est tenu de sa main gauche, de telle façon qu’il cache la droite, laquelle se glisse avec dextérité dans la poche de l’homme. Mais la technique ne marche pas à tous les coups : la victime s’en rend compte et la repousse, provoquant sa fuite.[…)

Nice Matin

(merci à penelope)