A vendre : citoyenneté européenne

En échange de 180 000 euros, des migrants extra-européens peuvent acheter un passeport bulgare. Ainsi, ils peuvent s’installer n’importe où en Europe, s’inquiète The Daily Telegraph à la suite d’une enquête menée discrètement par ses journalistes.

A la suite d’une opération menée en Bulgarie par des journalistes qui se sont fait passer pour les représentants d’un homme d’affaires indien, le quotidien révèle que des migrants extraeuropéens peuvent acheter un passeport bulgare sans être obligés de vivre ou de travailler en Bulgarie. Le prix : 150 000 livres, l’équivalent de 180 000 euros.

Le journal explique la procédure : la personne intéressée emprunte 425 000 livres (508 000 euros) à une banque bulgare et paie tout de suite des intérêts de l’ordre de 150 000 livres, le ‘prix’ de l’obtention de la nationalité bulgare qu’elle obtiendra au bout de cinq ans. « Il semblerait que des centaines de personnes étrangères aient déjà demandé la citoyenneté de l’UE de cette manière », note de son côté The Telegraph, qui note que pour les agences de conseil il s’agit d’une affaire très lucrative. Arton Capital, une agence possédant des locaux à Sofia, à Londres et à Dubai, facture 50 000 livres de commission aux personnes intéressées, afin de « faciliter la procédure » ! Une des prestations serait de fournir une adresse virtuelle sur le territoire bulgare.

« Même une personne qui s’est vu refuser un passeport britannique à cause de son casier judiciaire peut être éligible à la citoyenneté bulgare », s’inquiète le journal. « Si la personne [condamnée] a été réhabilitée, il n’y a pas de problème », aurait déclaré aux enquêteurs un avocat de Tsvetkova Bebov & Partners, une agence associée à Price WaterHouse Coopers Bulgarie.

Le journal estime que ce phénomène de vente de passeports contribue aux inquiétudes concernant l’immigration au sein de l’UE et plus précisément la décision controversée de la levée des restrictions [depuis janvier 2014] sur les entrées au Royaume-Uni depuis la Roumanie et la Bulgarie.

La Bulgarie n’est pas un cas isolé : plusieurs pays membres de l’UE proposent des procédures simililaires aux migrants extra-européens. Récemment, les autorités de Malte ont été critiquées pour proposer le sésame européen pour 650 000 euros.

The Telegraph et le Courrier International

Rudi le Rom et sa famille élargie de 100 enfants : « Les allocs, c’est totalement dingue ! »

[Traduction partielle d'un article du Daily Mail]

« Je ne vole plus. Je ne suis plus pauvre : je vis de vos allocs !  Et j’ai fait venir toute ma famille très vite. Pourquoi je travaillerais ? On me verse £300 par semaine [1460 euros/mois]  pour rien ! Et 170 livres de plus par enfant. On est au paradis ! »

Lire la suite

« Il faut supprimer le regroupement familial et surtout on revient sur l’espace Schengen » (Maréchal-Le Pen/RMC)

Immigration, délinquance, Dieudonné, Turquie… Marion Maréchal-Le Pen répond aux questions des GG de RMC.

« Les jeunes jihadistes (de Toulouse), s’ils ont une double nationalité, méritent une déchéance de la nationalité.  Semble-t-il, ce sont des Français de papiers. Je ne vois pas comment on peut aller se battre comme apprenti jihadiste et défendre les valeurs de la République française. C’est d’ailleurs pour ça que l’on se bat contre l’acquisition automatique de la nationalité à 18 ans. » – Marion Maréchal-Le Pen

Olivier Truchot : Dieudonné est un ami d’Alain Soral, et Alain Soral a été un moment donné un compagnon de route du Front National.

Marion Maréchal-Le Pen : Oui, comme Alain Soral a fait partie des Grandes Gueules à l’époque, je crois !

Olivier Truchot : Au tout début…

«L’espace Schengen ne permet pas de lutter contre la petite délinquance. Genève est devenue la banlieue de Marseille et de Bucarest. »

En Suisse, des bandes de voleurs écument les bus et les trams. Si l’on vous prend par le bras pour vous aider à monter dans le tram, si l’on veut vous distraire en vous montrant une photo ou en proposant de porter vos commissions, méfiez-vous!

Les centres commerciaux mais surtout les transports publics sont devenus le terrain privilégié des voleurs à la tire et à l’astuce. Au début du mois, une jeune Bulgare avouait carrément aux juges qu’elle venait à Genève exclusivement pour voler dans les trams et les bus.

(…) [Une affaire est jugée à Genève] Le procureur souligne l’aspect «particulièrement abject et rebutant» des vols. Les cibles sont des personnes âgées. Il rappelle une déclaration de l’accusé :

«Je vole tellement que je ne peux pas me souvenir de tout…»

L’accusé et sa bande résidaient à l’époque en France: «Nous sous-louions une caravane à des Gitans.»

«Sur la base des accords que la Suisse a souscrits, Genève est devenue la banlieue de Marseille et de Bucarest. Faut-il dénoncer cette réalité inéluctable?  L’espace Schengen, le nouveau Code ne permet pas de lutter contre la petite délinquance» déclare l’avocat de la défense.»

Plus de détails dans la Tribune de Genève

Pour les Britanniques, reprendre le contrôle des frontières des mains de Bruxelles est la priorité absolue

[court extrait] «L’invasion migratoire doit cesser» : reprendre le contrôle des frontières des mains de Bruxelles est la priorité n° 1 pour les Britanniques.

Dans un sondage Sky News, les citoyens font part de leur colère envers l’Union Européenne lorsqu’elle entend limiter les prérogatives de la Grande-Bretagne en matière d’immigration.

70% des personnes interrogées demandent la renégociation du contrôle des frontières.

Le sondage indique également que la plupart des britanniques souhaiteraient quitter l’Union Européenne s’ils avaient le choix.

express.co.uk

————-

Compléments :

  1. « Immigration : cela sera bientôt humainement insupportable »
  2. Les Anglais de souche tentent d’échapper à la « diversité »
  3.  La fuite des blancs en Angleterre (vidéo en anglais)
  4. Immigration : «Les gens se fuient mutuellement» (vidéo)
  5. Grande-Bretagne : une mère de famille ose dire la vérité sur l’immigration en direct sur la BBC
  6. Les prophéties sur l’immigration d’Enoch Powell (1968)

Espace Schengen / contrôles aux frontières : les pressions de l’Union Européenne sur les gouvernements nationaux

Les pays membres de l’espace Schengen ont trouvé un compromis avec le Parlement européen et la Commission sur la possibilité de rétablir des contrôles aux frontières nationales. 

Cette mesure avait fait l’objet d’un accord entre les Etats en juin 2012 à Luxembourg. Mais il déplaisait à la commissaire aux Affaires intérieures Cecilia Malmström et au Parlement européen, qui se sentaient marginalisés dans ce processus de décision intergouvernemental.

Un mécanisme est mis en place pour prévenir les crises provoquées par une pression migratoire incontrôlable entraînant une défaillance dans le contrôle d’une frontière extérieure de l’espace.

(…) Une année de négociations a été nécessaire pour trouver un compromis sur l’implication du Parlement et de la Commission dans le processus de mise en oeuvre de cette «mesure extrême».

Celle-ci ne pourra pas être activée en cas de simple pression migratoire, selon un membre de la Commission. Il faudra que la sécurité de l’ensemble de l’espace Schengen soit menacée. 

agefi.com

Merci Baratapas

Isère : un gang familial sous les verrous

Depuis hier soir, un père, trois de ses fils et son neveu dorment derrière les barreaux. Un quatrième, mineur de 15 ans, a été placé en centre éducatif fermé.

Interpellés mardi à l’aube, ces six ressortissants macédoniens ont été mis en examen pour “vols aggravés” : en l’espèce, plusieurs dizaines de cambriolages, essentiellement commis en Isère depuis 2012.

[....]

Mardi à l’aube, plus de soixante gendarmes avaient procédé aux interpellations dans des appartements du centre-ville de Beaurepaire et dans un campement en bordure de la RD 1006 à Ruy-Montceau. Les perquisitions ont été fructueuses : plusieurs centaines de bijoux, de produits numériques et informatiques… « 25 cambriolages leur sont désormais imputables. Plusieurs dizaines d’autres le seront probablement. De très nombreuses investigations doivent encore être réalisées afin de déterminer la provenance de chacun des biens placés sous scellés ». Par ailleurs, plusieurs fourgons utilitaires ont été saisis. Ils servaient probablement à déposer les “petites mains” à proximité des habitations convoitées.

À l’issue de 48 heures de garde à vue, au cours desquelles ils ont été peu bavards, un père, âgé de 42 ans, ses quatre fils et l’un de ses neveux ont été déférés devant le magistrat instructeur viennois. Tous ont été mis en examen, cinq ont été écroués. Inconnue de la justice, cette famille résidait en France depuis une dizaine d’années.

Le Dauphiné

Viande de cheval, malbouffe : Périco Légasse se fâche !

Quelques passages marquants de l’émission « Mots croisés » où le journaliste Périco Légasse, grand amoureux de l’art culinaire français, tire à boulets rouges sur les causes politiques et structurelles qui ont amené la « mal-bouffe » et les différents scandales alimentaires :

Hérault : 17 kg d’amphétamines, 2 kg de haschisch, etc

Les fonctionnaires ont arrêté un véhicule au phare défectueux. Le conducteur, un Sétois de 37 ans, a été trouvé en possession de 8 grammes d’amphétamines. Il a été immédiatement placé en garde à vue. Et ne s’est pas fait prier pour se mettre à table.

Au cours de son interrogatoire, il a expliqué avoir acheté cette drogue (du “speed”) chez un homme à Clermont-l’Hérault. Matinalement, le vendredi, les enquêteurs sétois sont donc allés toquer à la porte du suspect. Ils sont tombés sur la caverne d’Ali Baba du parfait – gros – trafiquant. Ils ont mis la main sur 17,777 kg d’amphétamines en pâte. Ce produit se négocie à hauteur de 15 € le gramme. Élément curieux, la plupart des pains de pâte étaient dissimulés dans des pneus ! Les enquêteurs ont aussi dégoté un peu plus de 2 kg de résine de cannabis et 991 grammes de marijuana. Balances, couteaux et autres sachets ont été découverts tout comme un peu plus de 3 000 € en liquide.

Le Clermontais, un ressortissant polonais de 37 ans, a été placé en garde à vue dans les locaux du SRPJ de Montpellier, chargé de l’enquête. Il en a été extrait hier après-midi pour être déféré au parquet de Montpellier. Une information judiciaire a été ouverte dans la foulée. « Cet homme était un inconnu dans nos fichiers en France, explique une source proche du dossier. Mais en revanche, il était très connu dans son pays pour du trafic de stupéfiants. »


Midi Libre

L’organisateur d’un trafic de khat sous les verrous

[...]
La PJ prend le dossier en main fin septembre 2012, quand les douaniers contrôlent un ressortissant letton, du côté de Kanfen. Se décrivant comme livreur à domicile, l’homme affirme transporter de la salade. Dans la vingtaine de sacs en toile de jute découverts dans le coffre et l’habitacle de sa voiture, les douaniers trouvent du khat, une plante aux effets hallucinogènes similaires à l’amphétamine, interdite en France depuis 1995. La mule raconte avoir récupéré la marchandise en Belgique. Elle était attendue en Suisse.

Une semaine plus tard, les douaniers de Metz livrent, sur un plateau, de précieuses informations. Un Somalien est arrêté dans une voiture immatriculée en Finlande. A son bord : onze sacs contenant des plantes fraîches aux feuilles vertes et aux tiges centrales de couleur rouge, 143 kg de khat en tout.
Piloté depuis Strasbourg

La police judiciaire parvient, peu à peu, à retrouver la trace des intermédiaires des deux transporteurs. Une structure du réseau, pour lequel les mules travaillent, se dessine. Les investigations conduisent les agents à Strasbourg. Et plus particulièrement dans la communauté somalienne, composée d’une cinquantaine de membres tout au plus.

Le Républicain Lorrain

Merci à Docteur Bazooka

L’Angleterre est-elle sur le point de quitter l’Union Européenne ?

Aujourd’hui, près de 60% des Anglais seraient favorables à une sortie de l’Union Européenne. En tête de file de ce mouvement en plein essor, le député européen Nigel Farage, également leader du UK Independence Party. Celui-ci a su convaincre, et ses partisans se multiplient.

Parmi eux, une ONG fait campagne pour l’organisation d’un référendum sur la séparation d’avec l’UE, tandis que l’éditorialiste du «Daily Mail», Peter Hitchens, écrit que la montée en puissance de Bruxelles est un véritable putsch. Un lord a même lancé un concours : 25.000 euros à qui trouvera la meilleure solution pour sortir de l’Union.

Explosion du chômage et « plombiers polonais » (vidéo)

Alors que le chômage explose, les entreprises de BTP en particulier, emploient de plus en plus de « plombiers polonais » qui leur coûtent bien moins cher que les travailleurs français, grâce à la directive Bolkenstein, qui permet de les faire travailler au coût de leur pays d’origine : ça s’appelle du dumping social.