Une journaliste politique d’Europe 1 choquée par un saucisson lors de la manif du FN…

Une militante FN se « protège » avec un saucisson

La photo qui va faire parler. Ce cliché a été pris par la journaliste politique d’Europe 1 Aurélie Herbemont, dans la manifestation du Front National à Paris mercredi, à l’occasion du 1er mai. La militante, qui a attaché un saucisson sur son drapeau français, a fait la déclaration suivante à la journaliste :

« c’est pour faire un périmètre de sécurité ».

Une déclaration isolée ? Toujours est-il que des manifestants ont scandé de nombreux slogans anti-musulmans, a observé la reporter.

Europe 1

(merci à Martin)

Troyes. Une foire «franchouillarde», la Foire au jambon. Le cochon disparaît de l’affiche

Jeudi prochain, le Jeudi Saint, la Ville de Troyes (Aube) organise sa traditionnelle foire au jambon autour des halles. Le marché des halles sera le théâtre de cette tradition ancestrale mettant en avant les cochonnailles du terroir et de la France entière. Une foire « franchouillarde » clairement revendiquée qui rassemblera une trentaine d’exposants, ainsi que des musiciens. Une tradition qui remonte au Moyen Âge.

L’affiche a été changée depuis l’an passé. Toujours le même fond rose, mais le cochon n’apparaît plus dans ses différentes composantes. Le dessin rappelait trop l’atelier d’un boucher, ce qui a provoqué quelques remarques.

Cette année donc, c’est plutôt du cochon transformé (en saucissons, en saucisses…) qui est mis en avant pour annoncer la prochaine Foire au jambon programmée jeudi 28 mars… le jour de la visite attendue du président de la République, François Hollande !

Aucune malice, selon la Ville, mais le respect d’une tradition qui remonte au Moyen Âge. En effet, chaque Jeudi saint, était organisée cette journée particulière pour célébrer la fin du Carême. «Ça prépare les fêtes de Pâques pour que chacun vienne faire ses emplettes», explique l’adjointe au commerce, Charlotte Carvalho. […]

L’Est Eclair (Merci à Force Bleue)

Le Point/halal : «Viande : la nouvelle guerre de religion»

Après sa Une sur «l’islam sans gêne» en octobre 2012, Le Point consacre sa une, cette semaine du 14 janvier, à la viande halal avec pour sous-titre «le dossier noir du halal». Le journal contient également les extraits du livre «Halal à tous les étals». Le Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF) n’apprécie pas.

L’intégration doit-elle passer par le saucisson et le pinard ?», s’interroge alors le CCIF

«On voit bien où les journalistes ont voulu en venir en comparant le problème de la viande à une « guerre de religion», commente le Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF), qui estime que Le Point «joue à nouveau avec les fantasmes islamophobes». […]

Cette vision négative est surtout présente avec l’interview de l’auteur d’une enquête sur le sujet. «Sous la plume sensationnaliste du journaliste qui pose les questions et dans les réponses orientées de son invité, on retrouve tous les clichés et raccourcis islamophobes habituels : le halal serait un ‘moyen de prosélytisme’, le signe d’un ‘communautarisme exacerbé’, en proie à des ‘dérives inquiétantes’. Exemples de dérives, selon l’auteur du livre : ‘l’extension du port du voile’, les ‘petits pots pour bébé halal’, ou encore des chambres d’hôtel halal où l’on trouve ‘un Coran à la place de la Bible dans le tiroir de la table de nuit’, et où les téléviseurs ‘ne diffusent pas de films pornographiques’», indique le CCIF. […]

saphirnews

« On ne garde rien du programme du Front National ! » (Kosciusko-Morizet/RMC)

Jean-Jacques Bourdin interroge Nathalie Kosciusko-Morizet sur la drague des électeurs de Marine Le Pen par l’UMP.

« Vous savez, le saucisson, il se mange en tranches. Alors la première tranche, c’est le 1er tour. Là, on l’a mangée ! » – Nathalie Kosciusko-Morizet

Pourquoi il faut laisser manifester les «anti-islam» (Agoravox)

Texte condescendant du blogueur «haqqtiviste» sur ceux qui s’inquiètent de l’emprise croissante de l’islam dans les sociétés occidentales. (al Haqq : mot arabe signifiant «la vérité»).

Quelqu’un sait-il encore dans ce pays si l’humanisme est au programme de l’Europe ou bien si l’Europe ne connait que le fascisme et la xénophobie comme évènement cyclique de son histoire.

Aujourd’hui, un mouvement islamophobe fort traverse l’Europe et nous montre qu’effectivement, l’humain européen ne s’est pas tellement bonnifié depuis 1940. […]

Mais qu’on les laisse saucissoner tranquillement, ils ne font aucun tord, ni à l’islam, ni
aux musulmans. Les musulmans devraient même les protéger afin qu’ils mangent à leur faim. Ils auraient même pu leur amener du mouton pour compléter le repas.

Laissez ces pauvres gens en paix, laissez les s’exprimer. Leur narcissisme les porte à croire qu’ils sauvent l’Europe d’un grand péril, alors qu’ils sont eux mêmes déjà au fond d’un gouffre. Un gouffre intellectuel abyssal, un gouffre de la bétise, un gouffre de la schyzophrénie, un gouffre du mal être et de la peur, un gouffre de l’ignorance.

Laissons les s’exprimer pour qu’ils réussissent à passer le stade anal de la pensée et arrivent à l’expression de ce moi qui a du mal à voir le jour. […]

Agoravox

« Apéritif saucisson vin rouge » de la Droite populaire : « C’était un canular »

Addendum 12/07/11 : L’apéritif de la Droite populaire a été perturbé par une poignée d’assistants parlementaires de l’Union syndicale des collaborateurs parlementaires (USCP-UNSA Assemblée nationale), qui ont brandi le premier article de la Constitution, pour « rappeler que la France est une République ». Le Figaro

http://www.dailymotion.com/video/xjvlmt


Addendum 11/07/11 :

C’était un canular. » Lionnel Luca
(…) Se défendant de toutes accointances avec le Bloc identitaire, M. Luca a tenu à rappeler qu’il avait été « le seul élu de Nice à [s']opposer publiquement aux soupes au cochon pour les SDF » organisées par les identitaires. »
Droites extrêmes

Je mange souvent des kébabs. » Lionnel Luca Le Point

- Communiqué du MJS :

La droite populaire : les idées, les méthodes et la xénophobie du bloc identitaire

En organisant un apéro « saucisson vin rouge » les députés Meunier, Garraud, Luca plagient une nouvelle fois les idées les plus xénophobes de l’extrême droite française.

Lire la suite

Un saucisson interdit d’avion

En voulant faire plaisir à une amie qui se languissait de charcuterie lyonnaise, une passagère du vol Lyon-Nice s’est vue refuser le transport d’un saucisson dans son bagage à main dimanche. « Il a été repéré au moment du passage de mon bagage sur le tapis, indique-t-elle. On m’a dit que c’était interdit et que j’avais le choix entre deux solutions : le passer en soute dans la valise et payer un surplus de 45 €. Ou le jeter. » La passagère a pris son avion. Quant au saucisson, il a échoué dans une poubelle…

Le Dauphiné

(Merci à Savoyard74)

La Sarthe perd la guerre des rillettes


Les cochons sarthois ont la gueule de bois au lendemain de la décision rendue par le Conseil d’Etat. La haute juridiction a en effet décidé que les charcutiers du département ne seront désormais plus les seuls à pouvoir afficher sur le traditionnel pot de plastique blanc l’appellation « rillettes du Mans » ou « rillettes de la Sarthe ». Un droit exclusif dont ils bénéficiaient depuis un arrêté interministériel de 2007.

(merci à Pierre 1er)

Saucisson, Licra, racisme et poursuites

Le 2 juin dernier, dans un collège d’Estrées-Saint-Denis (Oise), deux élèves de troisième avaient déposé trois tranches de saucisson sur le bureau d’une jeune professeure d’anglais de religion musulmane. [relire]

• 15 juin : La Licra juge la provocation des deux collégiens d’Abel-Didelet très grave : « Il ne faut pas enterrer de tels actes, car sinon ça ne fait qu’empirer. Cela fait partie des alertes. » La ligue plaide pour des stages de citoyenneté. « Dans une mosquée par exemple. » (source)

• Pour le lieutenant de gendarmerie, il s’agit «d’une mauvaise farce dont les auteurs n’ont pas réalisé la portée ». Il s’inquiète plus de la délinquance itinérante – cambriolages, vols de voiture – qui mine le village (source)

• Le représentant du ministère public estime que « même s’il est choquant et réprouvable moralement, le geste de ces collégiens n’est pas qualifiable en l’état du droit. Des textes répriment les injures à caractère raciste, mais il faut un certain nombre d’éléments et la liste est limitée. » La rondelle de saucisson n’y entre pas. (source)

• 18 juin : « Les auteurs des faits sont convoqués le 1er juillet pour une réparation pénale ». Cette procédure leur vaudra un ferme rappel à la loi et une évaluation de leur situation familiale. « Une étude sera menée sur l’enfant et sa famille. Si on se rend compte d’un besoin ou d’une lacune, un suivi éducatif et social sera mis en place. »

• Les deux élèves sont poursuivis pour outrage à personne chargée d’une mission de service public, avec la circonstance aggravante que ces faits se sont déroulés dans l’enceinte d’un établissement scolaire. « Ils encourent jusqu’à six mois d’emprisonnement et 7 500 € d’amende, rappelle-t-il. Même si la notion de racisme n’entre pas dans la qualification juridique, il était essentiel pour nous de donner une réponse à ces gestes ». (source)

>> Comparer avec le traitement judiciaire et/ou médiatique d’autres agressions, insultes, attaques, vols… • Observer si, dans ces situations, il est demandé une « étude sur l’enfant et sa famille », un « suivi éducatif »  et une réparation pénale •  Examiner si des associations antiracistes demandent des stages de citoyenneté dans ces autres cas.

Attentat au saucisson dans un collège

Les 723 élèves du collège Abel-Didelet d’Estrées-Saint-Denis (Oise) pourraient être privés de cours ce matin. L’ensemble des professeurs menace en effet d’exercer son droit de retrait.

La cause évoquée : la recrudescence de la violence et du racisme qui selon eux est devenue inacceptable.

C’est l’agression à caractère raciste d’une professeure d’anglais de confession musulmane, vendredi dernier, alors qu’elle faisait cours à une classe de 3ème, qui a poussé les professeurs à réagir.

Des élèves lui ont déposé un saucisson sur son bureau en guise de provocation.

Suite (merci à Néanderthaal)