Evincer les Roms ? Dans les beaux quartiers de Paris seulement

Paris : une note interne d’un commissariat veut « évincer » les Roms des beaux quartiers

Une note interne au commissariat du VIe arrondissement de Paris préconise d’ »évincer systématiquement » les Roms de l’arrondissement, affirme Le Parisien.

Selon le quotidien, cette note, rédigée par un officier de police « sur instruction de la commissaire centrale », demande « dès à présent et jusqu’à nouvel ordre pour les effectifs du VIe arrondissement, de jour et de nuit, de localiser les familles roms vivant dans la rue et de les évincer systématiquement ».

Le maire UMP de l’arrondissement, Pierre Lecocq a déclaré n’être « pas choqué » par le ton de cette note mais être « choqué de voir des familles de Roms dans la rue avec des enfants en bas âge ». Ce qui pour lui, n’est « pas acceptable sur le plan humain et social ».

RTL.fr - merci antibarbare

———– Complément : Une BD très incorrecte sur les tziganes – roms – gitans (plus d’infos sur cette BD ici)

[CLIQUER POUR AGRANDIR]

 

 

Narbonne : le Belgo-Marocain interpellé avec 20 kg de cannabis est un gosse de riche

Arrêté le 26 février avec plus de 20 kg de cannabis dans un luxueux 4X4 BMW X5, ce jeune homme de 25 ans est officiellement sans emploi. Il a été condamné à deux ans de prison ferme et 41 120 € d’amende.

Officiellement, Jaouad, Belgo-Marocain de 25 ans, jugé hier par le tribunal correctionnel de Narbonne, est sans emploi et vit chez sa mère en Belgique. Celle-ci ne travaille pas et perçoit une pension d’invalidité. En revanche, le père vit aisément au Maroc où il possède plusieurs boulangeries.

[...] Alors que Jaouad reconnaît lui-même qu’il n’a pas besoin d’argent, ayant une existence de gosse de riches, possédant un appartement à Tanger et un jet-ski, faisant souvent la fête avec les amis en Espagne… « Je ne veux pas vivre tout le temps sur le dos de mes parents », répond le jeune homme. [...]

Le Midi-Libre

Etienne Chouard : protectionnisme, frontière et nation (video)

[ Extrait (4'50") d'une longue interview d'Etienne Chouard - Octobre 2012. ]

« Tout ce qui est vivant a besoin d’une membrane, d’une peau, d’une enveloppe. Tout. Sinon c’est la mort.


La vidéo complète ici

«Le libre-échange est une folie mortifère, sauf pour les multinationales, qui s’en goinfrent : elles n’ont qu’à choisir dans cet immense supermarché les travailleurs les moins chers, là où elles veulent. (…) Les pauvres ont besoin de frontières. Ce sont les riches qui ont besoin d’abolir les frontières, pour « passer d’un hotel à l’autre » comme dit Attali.(…) Il y a désormais une pensée interdite, celle qui parle du degré d’immigration ou de la quantité d’étrangers qui fait que le corps social disparait. On est sommé d’accepter n’importe quelle immigration… »

Des riches Français vendent leurs logements pour partir à l’étranger :

Le marché français de l’immobilier de luxe voit affluer nombre de nouveaux biens dont les riches propriétaires veulent se défaire avant de partir à l’étranger pour échapper au durcissement de la fiscalité en France.

« C’est un peu l’affolement général. De 400 à 500 habitations de plus d’un million d’euros sont venus s’ajouter (récemment) au marché parisien », expliquent à l’AFP les dirigeants de Daniel Féau, un cabinet immobilier spécialisé dans l’immobilier de luxe.

(…) Boursorama

Forbes : Le Qatar est le pays le plus riche du monde

Le Qatar est considéré par le magazine Forbes comme le plus riche Etat du monde. Selon le magazine, le revenu annuel moyen par habitant de ce petit pays arabe du golfe Persique représente 88222 dollars.

http://img51.imageshack.us/img51/9809/50717407.jpg

 

Le Qatar, qui occupe la troisième place dans le monde en termes de réserves connues de gaz naturel, a eu une croissance économique considérable depuis 2010, principalement grâce aux prix élevés des hydrocarbures sur le marché mondial.

Voix de la Russie

L’argent

Bien entendu, tout le monde préfère en avoir un peu plus qu’un peu moins. « L’argent ne fait pas le bonheur, mais il y contribue », dit l’adage populaire. Encore faudrait-il savoir ce qu’est le bonheur. Max Weber écrivait en 1905 : « Un homme ne souhaite pas “par nature” gagner toujours plus d’argent : il veut simplement vivre comme il a l’habitude de vivre et gagner autant qu’il lui est nécessaire pour cela ».

Nicolas Poussin, L’adoration du Veau d’Or (1634)

Depuis, de nombreuses enquêtes ont montré une dissociation relative entre la progression du niveau de vie et celle du niveau de satisfaction des individus : passé un certain seuil, avoir plus ne rend pas plus heureux. En 1974, les travaux de Richard Easterlin avaient établi que le niveau moyen de satisfaction déclaré par les populations était resté pratiquement le même depuis 1945, malgré l’augmentation spectaculaire de la richesse dans les pays développés. (Ce « paradoxe d’Easterlin » a encore été confirmé récemment).

Suite et commentaires sur Fortune

Le Moyen Âge et l’argent

Le Moyen Âge n’a pas inventé le capitalisme. C’est un univers exotique dans lequel le don l’emporte sur le gain, le salut sur l’enrichissement, rappelle Jacques Le Goff dans un ouvrage lumineux.

Le Moyen Âge et l’argent, de Jacques Le Goff, est né d’une conversation entre notre grand médiéviste et un autre historien, Laurent Theis, son ancien élève et éditeur. Alors que celui-ci lui demandait, en pleine crise des subprimes, si l’argent avait une place comparable dans le déclenchement des crises au Moyen Âge, Le Goff se lança dans un de ces grands dégagements, clairs, précis, savants, dont il a le secret.

L’argent au Moyen Âge, expliqua-t-il, n’a pas le sens englobant actuel de richesse. Le terme désignait alors le métal. Quant à la monnaie, elle mesurait la valeur des choses avant d’être un instrument d’échange.

Dans le système féodal, son usage est limité. Les biens sont distribués sous la forme de redevances en nature. La monnaie est donc rare jusqu’au XVIIIème siècle, même si elle est plus abondante entre les XIIIème et XVème siècles – période d’essor commercial et urbain – qu’aux siècles précédents. Dans la conscience d’un homme du Moyen Âge, la richesse se mesure en terres, en hommes, en pouvoir, pas en argent monétisé.

Le clivage est entre le faible et le puissant (humiles/potentes), pas encore entre le pauvre et le riche (pauper/dives). L’enrichissement terrestre n’est d’ailleurs pas concevable. Le plus bel « investissement » est dans le salut, par l’aumône. Dans l’échelle des valeurs, le don l’emporte sur le gain, la charité sur le profit…

Suite et commentaires sur Fortune

Economie : que faire ?

Par Patrick Reymond

Les différentes solutions sont très simples et ramènent à un monde antédiluvien : les Trente Glorieuses.

Lesdites années se sont caractérisées, non pas par une forte croissance, mais par un certain paramétrage, qui a permis la croissance.

D’abord, il faut purger la dette.

Suite et commentaires sur Fortune