Un rapport s’alarme de l’augmentation du coût du droit d’asile

La situation en matière de droit d’asile en France est alarmante selon les conclusions du comité d’évaluation et de contrôle des politiques publiques (CEC) publiées mardi 15 avril par Le Figaro. Le rapport, rédigé par les députés Jeanine Dubié (groupe Radical) et Arnaud Richard (UMP) et daté du 10 avril, fait suite aux travaux de la mission sénatoriale Létard-Touraine, remis au ministère de l’intérieur en novembre 2013.

D’après le document, révélé par Le Figaro, tous les coûts prévisionnels ont été dépassés, notamment en ce qui concerne l’« hébergement d’urgence » dont la facture atteint 90 millions d’euros. L’ensemble des dépenses liées à l’asile s’élèverait à 666 millions d’euros, « sans anticiper » sur d’autres dépenses. L’aide temporaire d’attente accordée aux demandeurs a connu en 2013 « une consommation sans précédent de près de 180 millions d’euros », ajoute le document.

Par ailleurs, d’après les rapporteurs, « la population de déboutés (mineurs inclus) était de l’ordre de 45 000 personnes en 2013 et 43 500 personnes en 2012 ». Or, selon les deux députés, ils « tentent souvent de régulariser leur séjour soit en faisant valoir qu’ils remplissent les critères de régularisation fixés par les circulaires en vigueur, soit en entamant d’autres procédures ».

Pour 45 000 déboutés en 2013, les obligations de quitter le territoire français (OQTF) prononcées n’ont été que de 19 000, ajoutent-ils. Sur l’ensemble des 89 000 OQTF prononcées, 15 200 éloignements ont été effectivement réalisés, soit un taux d’exécution très faible, « de l’ordre de 17 % ».

Le Monde

Une journaliste de La Croix convoquée par la DCRI pour un article sur l’Islam radical

«Les Français ruinés par l’immigration»

Gérard Pince est docteur en économie et spécialiste de l’économie du développement: il a publié en 2013 un petit livre intitulé Les Français ruinés par l’immigration (éditions Godefroy de Bouillon).

Dans cet ouvrage il a résumé ses analyses de la comptabilité nationale destinées à évaluer l’impact des populations immigrées sur notre économie.

En 1946, 88% des étrangers installés en France étaient d’origine européenne tandis qu’aujourd’hui, ces derniers n’en représentent plus qu’un gros tiers ; il y a bien une modification profonde de la nature de l’immigration.

Suite et commentaires sur Fortune

Rapport sur l’intégration : «Une commission composée de personnalités marxistes, islamo-intégristes et immigrationnistes»

Chronique de l’historien François Kersaudy intitulé «Rapport sur la désintégration» dans laquelle il revient sur l’histoire de la France et de son immigration pour mettre en pièces le rapport commandé par Jean-Marc Ayrault sur l’intégration.

La référence incessante à l’Algérie, à la guerre d’Algérie et aux descendants d’immigrés algériens semble indiquer que les associatifs ayant participé à la rédaction du rapport étaient majoritairement algériens, avec de lourdes rancunes inassouvies contre la France.

En choisissant ses deux centaines d’auteurs exclusivement dans les milieux associatifs immigrationnistes et les cercles intellectuels de la gauche marxiste, Jean-Marc Ayrault préjugeait déjà des conclusions de leur rapport : la France est raciste, les immigrés sont victimisés, l’islamophobie est omniprésente et l’autoflagellation scandaleusement insuffisante. […]

Après ouverture, le document présente les aspects suivants :

- Style jargonnant pouvant émaner d’anciens professeurs d’IUFM hâtivement recyclés. Les échantillons suivants ont été relevés pour examen sémantique : « Faire France dans un nous inclusif et solidaire » ; « changement de paradigmes » ; « production de possibles » ; « faire de l’en commun » ; […]

- Les violentes attaques contre l’enseignement, la police, les institutions, les lois, les politiques, la langue et même le drapeau français dénotent chez tous les auteurs, marxistes et associatifs confondus, une volonté de « déconstruire la France », pour faciliter sa conversion en un carrefour d’immigration entièrement dénationalisé et essentiellement arabisé, avec toujours plus de droits et toujours moins de devoirs pour les immigrés réguliers ou clandestins. La « naturalisation sur simple déclaration », le délit de « harcèlement racial » et la « cour des comptes de l’égalité », tout comme la suppression de l’interdiction du voile à l’école, apparaissent comme autant de moyens d’obliger le pays d’accueil à s’adapter aux immigrés plutôt que l’inverse. Tout cela est conforme aux obsessions communautaristes d’une certaine gauche orpheline du Grand Soir, mais ne serait toléré dans aucun autre pays au monde. […]

- Le traitement de la question de l’enseignement peut frapper par son incohérence et sa dangerosité.

Bourrer le crâne des enfants dès la maternelle avec la colonisation, l’esclavage, la repentance et l’antiracisme agressif traduit une volonté d’emprise totalitaire sur la jeunesse, du type de celle exercée dans les quelques pays communistes encore existants et dans les madrassas intégristes du Pakistan ou de la Somalie.

Notre conclusion provisoire est que ce rapport sur l’intégration semble être le fruit du travail d’une commission fortement endogamique, composée de personnalités marxistes, islamo-intégristes et immigrationnistes […]

Le Point

Sihem Souid et «l’odieuse injonction» «intégrez-vous»

Sihem Souid ne comprend pas la polémique concernant les rapports sur l’intégration mis en ligne sur le site du gouvernement et s’interroge : «Pourquoi tant de haine ?».

On aura bien compris avec ce déferlement de haine consécutif à la diffusion de ce rapport, Mohamed, Mamadou ou Fatima ne seront intégrés que lorsqu’ils s’appelleront Jean-Marie, Jean-François ou Marine et encore, pour Mamadou, rien n’est moins sûr. Il faudrait alors demander à ceux qui ne supportent pas d’embaucher, de présenter à des élections, de vendre ou louer un appartement à un Français trop bronzé quelle solution ils proposent.

Patatras, la belle mécanique s’est enrayée : les rapporteurs ont demandé leur avis à ceux qui, malgré leur peu de quartiers de noblesse, défendent le vivre-ensemble.

Il suffit qu’on interroge les premiers concernés par l’odieuse injonction «intégrez-vous » pour mettre la classe politique en émoi. Il est rare en effet que les rapports décidés en haut daignent interroger leur sujet d’étude. Jusqu’à présent, de la commission Stasi au comité Théodule en passant par le Haut Conseil à l’intégration, les «experts» étaient souvent subventionnés, donc ils tenaient le discours que leur maître-payeur voulait entendre. […]

Si la France n’est pas raciste, ceux qui prétendent parler en son nom regrettent sans doute le bon vieux temps des colonies où un entre-soi de bon aloi y compris entre humanistes n’était pas dérangé par des indigènes alors subjugués par le pays des droits de l’homme.

Le Point

Syrie : Damas et les rebelles responsables de nouveaux crimes de guerre

[...] Des rebelles et des combattants étrangers venus leur prêter main-forte ont également commis des crimes tels qu’exécutions sommaires, prises d’otages et bombardement de zones civiles, ajoutent-ils dans ce document qui couvre la période allant du 15 mai au 15 juillet.

Hebergeur d'image

« Les auteurs de ces violations et de ces crimes, quel que soit leur bord, ont agi en violation du droit international. […] Il est impératif de les traduire en justice », ajoute la commission d’enquête dirigée par le diplomate brésilien Paulo Pinheiro.

Ouest France

La France compte 67 839 détenus, un nouveau record

Un total de 67 839 personnes étaient incarcérées début mai en France, selon des chiffres publiés vendredi par l’Administration pénitentiaire, un record, au-delà du précédent sommet de décembre 2012 (67 674 détenus).

Un nouveau record enregistré malgré la diffusion d’une circulaire par la Chancellerie fin 2012, incitant à faire l’aménagement de peine une priorité, afin de « désengorger » les prisons.

La France est depuis longtemps pointée du doigt pour sa surpopulation carcérale. Un rapport publié à Strasbourg par l’organisation paneuropéenne (NDLR: rapport disponible en anglais ici) le 3 mai révélait que la France est présente dans le top 20 des pays comptant plus de détenus que de places disponibles. [...]

Sud Ouest
(Merci à Domi)

Allemagne : un rapport évoque l’image «dévastatrice» de l’islam

Une étude récente intitulée «La peur de l’Orient en Occident» révèle que plus de la moitié de la population allemande croit que l’islam est enclin à la violence (64%), est porté sur la vengeance et les représailles (60%), est obsédé par le prosélytisme (56%), et cherche à exercer une influence politique (56%).

Plus de 80% des Allemands estiment que l’islam prive les femmes de leurs droits, et 70% associent l’islam au fanatisme religieux et au radicalisme.

Seulement 13% des Allemands associent l’islam à l’amour d’autrui, 12% à la bienfaisance, et 7% à l’ouverture et à la tolérance.

Cette étude, qui corrobore les résultats d’autres études récentes, conclut que l’image de l’islam en Allemagne est «dévastatrice».

Ces vues ont été renforcées par le résultat d’une récente enquête sur les coutumes et les comportements des Turcs-Allemands, révélant que près de 50% des Turcs vivant en Allemagne souhaitent qu’à l’avenir, l’Allemagne compte davantage de musulmans que de chrétiens.

Gatestone Institute - Extrait de la traduction tirée de Poste de Veille -
NB : Le sujet de l’article d’origine est « L’islam, un enjeu électoral en Allemagne ».

————–
Relire en complément :

« L’Allemagne : une société à piller. Ils méprisent tout ce qui ne fait pas partie de leur culture, et d’abord et avant tout les Allemands ».

La criminalité explose à Bruxelles

La Grand-Place, la rue Neuve, le Sablon ont connu en 2011 une augmentation de près de 17 % des infractions. Voici les chiffres noirs de la criminalité.

[...] Une augmentation des infractions de 14,33 % entre 2010 et 2011, c’est ce qui ressort d’un document préparatoire de la police de Bruxelles-Ixelles destiné à servir de base au rapport d’activité 2011 de la zone. Rapport qui aurait dû paraître en juin et qui, au dire de certains, a été retardé pour des raisons électorales.

La Grand-Place et ses alentours ainsi que la rue Neuve et la place du Sablon se taillent la part du lion. À elles seules, cette division de police concentre 39 % des infractions constatées dans tout le district. Et en 2011, la criminalité y est en augmentation par rapport à 2010.

771 faits supplémentaires ont été rapportés, soit une augmentation de 16,7 % dans ce qu’on appelle l’hypercentre bruxellois.

[...]

dhnet.be (Merci à Vent du Nord)

Burqa, antisémitisme : Washington épingle la France et l’Europe. La France répond. (MàJ)

Dans leur rapport annuel publié lundi, les Etats-Unis regrettent que «de plus en plus de pays en Europe, dont la Belgique et la France, restreignent le code vestimentaire», ce qui pénalise des musulmans. Une allusion aux lois anti-burqa. L’antisémitisme est aussi une des préoccupations du rapport.

Adendum : La France «est une démocratie qui garantit les libertés publiques fondamentales, y compris les libertés de conscience, de religion et de conviction», a déclaré aujourd’hui le ministère français des Affaires étrangères, après des critiques du Département d’Etat.

Le Figaro

Addendum : Le point de vue chinois

Le gouvernement américain a publié lundi l’édition 2011 de son Rapport sur la liberté religieuse internationale, poursuivant ainsi une pratique notoirement connue pour son ingérence flagrante dans les affaires intérieures des autres pays, dont la Chine, sous le prétexte des libertés religieuses. […] Washington ne montre pourtant aucun respect à l’égard d’autrui, en imposant ses propres normes en matière de politiques religieuses, sans tenir compte des différences historiques et culturelles entre les nations, ni des réalités économiques et politiques de chacun.

french.news

La France n’est pas un élève exemplaire en matière de liberté religieuse, estiment les Etats-Unis, qui ont publié lundi leur rapport annuel sur la question. Le mémorandum, rédigé par le département d’Etat, porte un regard sévère sur la situation en Europe, mettant en cause la France pour sa législation anti-burqa. Les «pays européens sont de plus en plus divers en termes ethniques, raciaux et religieux» mais «ces évolutions démographiques s’accompagnent d’une augmentation de la xénophobie, de l’antisémitisme et de sentiments antimusulmans», déplore Washington. […]

La France est aussi épinglée sur le sujet de l’antisémitisme. «Il y a une poussée mondiale, qui se manifeste par du révisionnisme, la négation ou la glorification de l’Holocauste, l’opposition à Israël ou des actes de vandalisme», constate le rapport. Sont mentionnés les profanations de synagogues en Egypte et en Ukraine, les mouvements antisémites aux Pays-Bas et au Venezuela, ainsi que le parti antisémite hongrois Jobbik. Budapest est aussi violemment critiquée pour avoir adopté une loi régulant les organisations religieuses. […]

S’inquiétant que «le monde fasse marche-arrière», la secrétaire d’Etat a qualifié la liberté religieuse de plutôt «ténue» en Egypte et a demandé au nouveau président Mohamed Morsi de tenir sa promesse de respecter les droits de tous ses concitoyens.

Le Figaro (Merci à Bourgmestre et SaintJores50)

Racisme : l’armée au rapport

“Rares sont les entreprises où les collègues ne perdent jamais une occasion de vous soutenir”,  proclamait une campagne de pub pour l’armée.

Le slogan résonne avec une ironie amère devant les deux reportages de ce “Spécial investigation” qui lèvent le voile sur le racisme dans l’armée française.

La journaliste Marianne Kerfridden est parvenue à réunir plusieurs témoignages alarmants dans son reportage “Racisme : l’armée au rapport”. On écoute ainsi Icham, sergent dans l’armée de terre et musulman pratiquant, auquel on a intimé, parce qu’il ne buvait pas d’alcool : “Bois, c’est un ordre. Tu te mets à part : comment voulez-vous être intégrés, vous les Arabes ?” Sous-officier de gendarmerie, Kentaro Martin, lui, s’est retrouvé à patrouiller avec deux subordonnés au son de chants racistes célébrant Maurice Papon et appelant à “tuer du Manouche”. Après avoir alerté sa hiérarchie, Kentaro a écopé de dix jours d’arrêt administratif pour “dénigrement systématique de l’institution et de ses camarades”. Il avait pourtant eu le réflexe d’enregistrer la scène, mais rien n’y a fait…

Plus inquiétant encore, le récit de cet ancien parachutiste de Carcassonne révoqué et condamné, en 2008, pour l’incendie d’une mosquée.

Ce dernier se vante aujourd’hui auprès de la réalisatrice d’avoir mené, quand il était incorporé, des ratonnades dans les cités, avec d’autres paras qui avaient rejoint son groupuscule néonazi. Il affirme même que certains de leurs supérieurs avaient connaissance de ces agissements (il leur aurait montré des vidéos de leurs méfaits). De façon générale, difficile d’évaluer l’étendue des dégâts au sein de l’armée, dès lors que celle-ci ne communique pas sur le nombre de militaires sanctionnés, souligne la réalisatrice. Sur ce terrain miné, la grande muette préfère garder le silence… (…)

Le nouvel Observateur