Laurence Parisot : «L’épreuve de vérité sera pour la rentrée de septembre» pour les PME et les TPE

Laurence Parisot souhaite discuter avec les syndicats d’un plafonnement des dommages et intérêts accordés par les tribunaux aux anciens salariés de petites entreprises (PME et TPE), déclare-t-elle dans un entretien au Journal du dimanche. Laurence Parisot mettra le sujet sur la table des négociations lundi, à l’occasion de la conférence sociale des 9 et 10 juillet.

Certains experts parlent pour notre pays de catastrophe lente, mais je crains pour elles une catastrophe rapide.

«Je veux (…) discuter avec les syndicats du plafonnement des dommages et intérêts accordés par les tribunaux aux ex-salariés de Petites et moyennes entreprises (PME) et très petites entreprises (TPE)», déclare Laurence Parisot dans les colonnes du JDD.

«Lorsqu’ils atteignent des montants qui vont jusqu’à deux ans de salaire, voire plus, ils mettent en péril la survie des petites entreprises. Ce risque est un frein majeur à l’embauche», ajoute-t-elle. […]

20 minutes

Les Français paresseux au travail, une réputation usurpée

Selon une étude réalisée par Regus, la plupart des travailleurs français restent tard au bureau ou emportent du travail à leur domicile.

Depuis des décennies, on nous raconte que les Français ont un poil dans la main, leurs heures de travail étant largement inférieures aux autres pays européens. Le coq gaulois peut désormais chanter tranquille de bon matin : plus d’un Français sur deux travaille plus de 9 heures par jour et 83% emportent du travail à domicile pour le terminer le soir. »

Suite et commentaires sur Fortune

Liffré (35) : Benamar Belkacem, candidat UMP pour les cantonales

Benamar Belkacem, 63 ans, chef d’entreprise à Thorigné-Fouillard, marié et père de deux enfants, se présente aux élections cantonales dans le canton de Liffré, sous la bannière de l’UMP. Président d’un syndicat professionnel de transporteurs et conseiller prud’homal depuis trois ans à Rennes, c’est son premier engagement politique. Militant gaulliste dans les années 70, il a adhéré à l’UMP en 2002. «Homme de contact et de terrain», il veut être le «porte-parole des gens qui ne l’ont pas» pour «porter leurs préoccupations quotidiennes», notamment en ce qui concerne la petite enfance et les personnes âgées.

Ouest France/maville.com

La dette publique menace de relancer la crise financière mondiale, selon le FMI

Le Fonds monétaire international a prévenu que la crise financière mondiale pourrait entrer « dans une nouvelle phase, » nourrie par un gonflement de la dette des États qui risque de raréfier le crédit nécessaire à la croissance.

« L’attention s’est tournée vers les risques liés aux dettes des États qui pourraient saper les progrès dans la stabilité et faire entrer la crise du crédit dans une nouvelle phase« , a affirmé le FMI dans son rapport semestriel sur la stabilité financière dans le monde.

Dans cette nouvelle phase, si les États continuent d’emprunter des montants aussi élevés pour combler leurs déficits, les fonds disponibles pour le reste de l’économie seront limités.

« La demande croissante du secteur public risque d’évincer le secteur privé du crédit« , et « une hausse des primes de risque pour les États pourrait faire monter les coûts des emprunts pour le secteur privé« , a expliqué le Fonds.

Suite et commentaires sur Fortune

La remontée des inégalités en France…

… une évidence trop mal connue.

Que la situation des gens modestes et des classes moyennes se soit dégradée depuis le milieu des années 90, tout le monde en est conscient. Les ravages du chômage, la montée de la précarité, la pression sur les salaires, de nombreux facteurs ont contribué à cette dégradation. Mais la mesure exacte de cette dégradation et surtout l’évolution des situations relatives des français sont peu connus.

L’INSEE diffuse beaucoup de chiffres d’évolution des moyennes, ou d’évolution de la situation des bas revenus et de la pauvreté selon la définition officielle, mais peu de mesures par tranches de revenu, particulièrement vers les revenus élevés. De ce fait, la mesure des inégalités ne fait pas partie des paramètres de notre société qui sont facilement accessibles.

Le débat est également obscurci par le fait que les mesures les plus synthétiques ne traduisent pas à première vue une dégradation de la situation des salariés. D’une part le partage de la valeur ajoutée des entreprises ne semble pas se dégrader au détriment des salariés, d’autre part le pouvoir d’achat moyen (revenu corrigé de l’inflation) augmente régulièrement (1% à 2% par an depuis plus de 20 ans).

Suite et commentaires sur Fortune

L’ère des robots-journalistes

Des chercheurs américains créent, dans le secret de leurs laboratoires, des techniques journalistiques révolutionnaires. Articles ou journaux télévisés sont conçus par des ordinateurs.

Depuis des décennies, dans le monde, des ouvriers découvrent un beau matin qu’ils vont être remplacés par un robot. Si les journalistes se croyaient à l’abri de ce genre de mésaventure, ils avaient tort. Depuis quelques mois, ils peuvent aller à Evanston (Illinois), près de Chicago, pour voir et tester le système « Stats Monkey » qui va peut-être bientôt les suppléer.

Suite et commentaires sur Fortune

Le krach de 2010 : la crise systémique

Par Paul Bara (ancien trader, économiste de marché puis directeur financier, il a parallèlement enseigné l’économie et la finance à Paris X et à l’ENA)

Hokusai, La grande vague de Kanagawa (1831)

La crise actuelle n’est pas une crise comme celles que nous avons connues depuis 1945. La croissance au quatrième trimestre 2009, en France et aux États-Unis, n’est due (en partie) qu’à un facteur technique transitoire, le moindre déstockage des entreprises. Nous ne sommes pas dans un enchaînement cyclique normal.

Suite et commentaires sur Fortune

Les raisons de la chute de l’industrie française

Usine chinoise

Est disponible, depuis peu, un rapport sur la désindustrialisation en France, par Lilas Demmou, Chargée de Mission à la Direction Générale du Trésor et de la Politique Économique du Ministère de l’Économie, de l’Industrie et de l’Emploi. Si ce texte n’est qu’un simple rapport de recherche, il nous éclaire néanmoins très bien sur l’état actuel de l’industrie en France et de son évolution, ces dernières années et dans le futur.

Il est clair que des données chiffrées manquaient. On apprend donc que « l’industrie a perdu 36 % de ses effectifs entre 1980 et 2007, soit 1,9 million d’emplois ou encore 71 000 par an », principalement dans l’industrie manufacturière.

L’ouverture des frontières commerciales est passée de 11,5% à 18%. Dans le même temps, le solde extérieur industriel est passé de -15Md€ à -54Md€, soit –360% de dégradation ! Cette ouverture expliquerait jusqu’à 45% des destructions d’emplois (dont 17% relatifs aux pays émergeants).

Quant à la préférence nationale, fortement combattue par les libéraux de tous poils, qui, entre parenthèses, avec leurs solutions toutes faites, nous ont conduits dans cette impasse, si elle n’est pas LA seule solution, elle devrait être un point important de notre stratégie.

Pourquoi accepterions-nous des produits étrangers qui ne respectent pas le centième des règles et normes que nous nous imposons ?

Quant à l’Europe, nous voyons hélas, qu’elle a été mal construite et qu’elle nous impose plus de contraintes que d’avantages !

Suite et commentaires sur Fortune

Le nombre des plans sociaux a plus que doublé l’an dernier

Le ministère du Travail a recensé plus de 2.200 plans sociaux l’année dernière, soit plus du double par rapport à 2008. Désormais, les salariés concernés se mobilisent parfois davantage pour obtenir des indemnités plus importantes que pour sauvegarder l’emploi.

Ce n’est pas à proprement parler une surprise, mais 2009 risque bien de rester dans les mémoires et les statistiques comme une année particulièrement noire sur le plan social.

Selon les recensements du ministère du Travail, le nombre de plans de sauvegarde de l’emploi (PSE) a plus que doublé l’an passé, à 2.242 cas, contre 1.061 en 2008 et 957 en 2007. Un record depuis au moins dix ans, date de la publication de la série longue par le ministère.

Derrière ces chiffres se retrouvent aussi bien les plans sociaux médiatiques (Continental, Molex, Valeo, Heuliez, Trèves, Philips, Total, etc.) que les faillites et fermetures de sites, plus discrètes, de nombreuses PME.

Suite et commentaires sur Fortune

70.000 entreprises menacées de disparition cette année

A l’occasion de l’ouverture de l’université d’été du MEDEF, la présidente du Medef prévient que la vague des plans sociaux n’est pas terminée et que 70.000 petites et moyennes entreprises sont menacées.

« Si l’on reste sur le rythme du début d’année, près de 70.000 entreprises vont disparaître en 2009 et, avec elles, des centaines de milliers d’emplois« , indique Laurence Parisot. « Le plus grand plan social, ce sont les dépôts de bilan des PME« . « Moi aussi, je souffre de la crise, ce n’est pas facile avec, y compris, mon banquier« , avait affirmé la PDG de l’IFOP sur RTL jeudi matin.

Sur les retraites, Laurence Parisot estime qu’on est arrivé « au bout d’un système et de ses rustines » et appelle de ses vœux l’ambition d’une vraie grande réforme, seule à même selon elle d’apaiser le climat social en supprimant l’angoisse de ne pas avoir une retraite décente. « Depuis trente ans, on ment aux Français, ils le savent et en sont profondément perturbés« , assure-t-elle. « Il faut reculer l’âge du départ à la retraite, rechercher un système mixte alliant répartition et capitalisation. » Le Point & Yahoo

Emploi: «le pire arrivera en septembre»

Martin Richer intervient auprès des comités d’entreprises lors des plans sociaux. « Beaucoup de PME ont été au bout de tout ce qu’elles pouvaient organiser avant la restructuration. Repos forcés, chômage partiel, formations. Elles n’auront plus le choix : ça sera un plan social ou un redressement judiciaire, pour celles qui n’ont même plus l’argent pour financer un plan. »

L’été sera-t-il celui des plans sociaux ?
Clairement. Il y en aura deux ou trois fois plus que les étés précédents. Traditionnellement, juillet et août marquaient une trêve. Mais pour cet été, nous avons prévu une permanence de nos services en août… Mais le pire arrivera en septembre. Lire la suite