Mort de Jérémie à Marseille : la France demande l’extradition de Saïd D, meurtrier présumé, incarcéré à Bruxelles(màj)

Addendum du 07/03/14 :

[NDLR : Bien relire le début de l'affaire et les suites données tant par la justice que par les médias]

La justice française vient de réclamer aux autorités judiciaires belges l’extradition d’un jeune homme de 22 ans, Saïd D., interpellé à Bruxelles l’été dernier après avoir tenté de commettre un braquage dans une bijouterie de la galerie commerçante de la gare du Midi. Car l’individu est recherché par la justice française pour avoir mortellement tranché la gorge d’une personne, dans le Sud de la France.

Cette agression mortelle, commise au centre de Marseille, remonte au 9 août 2013. En plein centre de cette ville, Jérémie Labroussse, un jeune étudiant en management de 22 ans, avait été agressé sauvagement et sans raison par un inconnu, qui lui avait porté un coup de tesson de bouteille dans le cou. La victime était décédée dans un snack-bar, où elle avait tenté de trouver refuge après avoir été attaquée. Et son agresseur avait pris la fuite, sans le moindre butin.

Identifié grâce aux images de vidéosurveillance et son ADN, Saïd D. a été retrouvé deux jours plus tard à Bruxelles, après avoir commis une attaque dans une bijouterie de la galerie commerciale de la gare du Midi, à Saint-Gilles. Des faits pour lesquels il a déjà été condamné par le tribunal correctionnel de Bruxelles. Saïd D. pouvait déjà ainsi être libéré en avril prochain mais, reconnu par la justice française, son extradition a été réclamée pour qu’il réponde de son meurtre commis à Marseille. Saïd D. serait déjà connu pour ses méfaits dans toute l’Europe, sous plus de 130 alias…

La Capitale

Addendum 19/08/13

Mort de Jérémie à Marseille : la police exploite une nouvelle piste sérieuse

« Nous avons une deuxième piste, qui semble sérieuse, qui pourrait exonérer la première, mais il ne s’agit pas de mettre la charrue avant les boeufs. Il faut travailler les deux pistes, analyser ce qui peut accréditer l’une plus que l’autre », a déclaré lundi le procureur-adjoint de la République Jean-Jacques Fagni. « Il est vrai que nous avions un suspect, mais nous n’avions pas tous les éléments de responsabilité. Cela dit, la nouvelle piste n’est pas plus valable que la première et il faut rester particulièrement prudent », a-t-il ajouté.

Examen des images vidéo

De source proche de l’enquête, on se montre cependant  plus affirmatif, indiquant que la piste du marginal a été écartée au profit de cette deuxième. L’examen des images vidéo aurait permis d’abandonner la première hypothèse, tout comme les analyses ADN des effets personnels du suspect.  L’homme de 41 ans, souffrant de troubles psychiatriques, avait été interpellé dans un foyer du centre-ville marseillais le soir du crime. Il est actuellement interné à l’hôpital Edouard-Toulouse, où les enquêteurs ont indiqué qu’ils allaient l’interroger lorsque son état le permettrait.

Tf1

Addendum 14/08/13

Marseille : le meurtre de Jérémie n’était pas crapuleux

(…) D’heure en heure, et même si les éléments techniques ne sont pas encore venus corroborer cette piste, il semble de plus en plus évident que le garçon, promis à un avenir radieux, est bien tombé entre les griffes d’un déséquilibré en pleine crise de démence.

(…) La Provence

Lire la suite

Lille : Hamid B., condamné pour agression, évite la prison

On ne sait pas pourquoi cette affaire n’est pas passée en comparution immédiate. Toujours est-il que, le 11 novembre 2012 à Lille, Hamid B., un Roubaisien de 38 ans, agresse une dame qui a eu le malheur de laisser son sac à main sur le siège de sa voiture pendant qu’elle regonfle ses pneus à la station Total de l’Esplanade à Lille. « Je n’ai pas résisté, la porte de la voiture était ouverte », explique le récidiviste. « Vous voulez dire que la porte n’était pas fermée à clef ? », s’étonne le président Lemaire.

Le prévenu acquiesce et, immédiatement, enfourche une autre excuse : « Je ne me souviens plus l’avoir frappée, je me suis peut-être débattu, elle a résisté en empoignant son sac. » [...]

Deux jeunes sont venus au secours de la dame, mais n’ont pu maintenir sur place l’agresseur, qui s’est échappé avant d’être repris par la police. « Oh, je suis resté aux alentours », minimise le voleur. Quand les policiers l’interrogent, l’agressé donne le nom de son frère. Là aussi, excuses : « Ce sont les policiers qui ont mal compris le prénom. » Le président soupire : « Bien sûr ! Et vous avez donné la date de naissance de votre frère, Là aussi les policiers ont mal entendu ? » Me Zouheir Zaïri explique que son client s’est mal exprimé et reconnaît tout. 12 mois de prison pour le tout, mais sans mandat de dépôt.

Nord Eclair

Merci à flanelle

Apologie du viol : un site de conseils en séduction signalé à la justice

Le site « Seduction by Kamal » vient de faire l’objet d’un signalement à la justice pour apologie du viol. Les conseils sexuels prodigués sont en effet extrêmement choquants.

Hebergeur d'image

 Un site de conseils en séduction suggérant des pratiques brutales sans l’accord de la partenaire a fait l’objet jeudi d’un signalement à la justice pour apologie du viol, par un collectif féministe, a annoncé leur avocate. Dans un signalement, adressé au parquet de Paris, ainsi qu’aux ministères de la Justice, de l’Intérieur et du Droit des femmes, le collectif Féministes et citoyens, composé d’une poignée de militantes très actives sur internet, s’indigne de conseils donnés par le site de coaching « Seduction by Kamal ».

« Ne lui demandez pas si vous pouvez la pénétrer comme un animal sauvage, faites-le », « Montrez-lui qu’elle n’a pas vraiment le choix », « Ne vous refusez rien », « Prenez le contrôle du rapport sexuel et pensez que votre masculinité passe par des coups de boutoirs infligés », suggère le site, basé en Pologne.

L’article reconnaît cependant que « ce n’est pas la meilleure solution pour débuter une relation qui se veut durable », mais que l’homme aura plutôt « l’image du tombeur qu’on pourra appeler un bon coup ». Il conclut : « Veuillez cependant à ne pas tomber dans l’excès et à ne pas réellement faire mal à votre partenaire (ne la frappez pas, ne l’insultez pas…vraiment !) ». [...]

Hebergeur d'image

Le fameux Kamal

 TF1 News

La Suisse recueillera l’ADN de certains demandeurs d’asile, en particulier en provenance du Maghreb (vidéo)

Le Conseil national souhaite recueillir l’ADN de certains requérants d’asile. ll y a quelques mois, la proposition avait provoqué un tollé, mais elle a désormais trouvé une majorité au parlement.

Sont notamment visés les jeunes requérants en provenance du Maroc, de Tunisie ou d’Algérie surreprésentés dans la statistique criminelle.

RTS – Merci Jacques51

Relire :

Une nouvelle association pour lutter contre la montée de l’extrême-droite et promouvoir le monde arabe

Une nouvelle association consacrée à la promotion du monde arabe vient de voir le jour en France.

Abdelkrim Belkhamsa, étudiant en droit et fondateur de «Assas Monde Arabe », indique que son association aura pour objectif de lutter, entre autres, contre la montée de l’extrême-droite dans les milieux estudiantins en France.

Logo de l’association :

ASSASSMONDEARABE.jpg

L’économiste maghrébin – merci Autonome

Envoyé spécial : Harcèlement de rue (MàJ vidéo)

Addendum du 21 mars 2013

Envoyé Spécial :

Harcèlement de rue. Une journaliste a filmé ses déplacements dans les rues et les transports parisiens. Elle a enregistré des agressions verbales et sexuelles.

J’ai fait ce reportage car au moment de la diffusion du reportage de Sophie Peeters, on a dit que ça n’existait pas en France.

Pour les harceleurs de rues, les hommes qui m’abordaient étaient surtout jeunes, majoritairement d’origine étrangère. J’ai ressenti beaucoup de frustration.

Lire la suite

Agression à Roubaix

Ce lundi matin vers 7 h, une jeune fille qui marchait rue de la Limite dans le quartier de l’Epeule a été braquée.

Une voiture de petit modèle et de couleur sombre s’est arrêtée à sa hauteur. Un homme, de type nord africain, âgé d’une vingtaine d’années, est sorti d’un véhicule et a menacé la passante avec une arme de poing. Il lui a réclamé de l’argent. Des automobilistes de sont alors arrêtés ce qui a fait fuir l’agresseur. [...]

Nord éclair

Merci à william50

Caluire : l’auteur présumé d’un double viol arrêté 13 ans après grâce à l’ADN

Au cours de l’été 1999, deux jeunes filles ont été enlevées et violées sur un chemin de halage. Frappée à coups de couteau et jetée dans le Rhône, l’une d’elle a frôlé la mort.

Malgré des années d’enquête, l’affaire du « violeur du chemin de halage » semblait vouée à n’être jamais élucidée. Mais plus de treize ans après les faits, celui que les enquêteurs de la brigade de protection de la famille (BDPF) ont cherché inlassablement pendant des années vient d’être arrêté. Cet ancien toxicomane de 43 ans travaillait dans un supermarché de Rillieux-la-Pape. [...]

Tout commence le 28 juin vers minuit, quand une jeune serveuse de 19 ans quitte son travail rue Mercière, à Lyon (2e ) et se rend place des Jacobins, à la recherche d’un taxi. Elle est abordée par homme de 20 à 30 ans, « de type nord-africain, mesurant 1,80 m, de corpulence athlétique, aux yeux sombres comme ses cheveux courts plaqués en arrière » ainsi qu’il sera décrit dans un appel à témoins publié dans Le Progrès. [...]

Le Progrès

Merci à Gnoc Beaujolais

Suisse : Des demandeurs d’asile maghrébins provoquent une émeute et sont expulsés d’un centre d’accueil

[extraits] [titre original modifié]

Huit requérants d’asile ont été expulsés du centre de Perreux. Ces hommes, originaires du Maghreb, avaient provoqué une émeute nécessitant l’intervention de la police pour ramener le calme.

Les faits ont eu lieu dans la nuit du 30 au 31 octobre. Un jeune homme fortement alcoolisé a provoqué les deux agents de sécurité présents. Le conflit s’est envenimé avec l’arrivée de requérants venus en aide à leur compatriote. La police a dû intervenir pour maîtriser la situation.

L’accès au centre a ensuite été interdit aux fauteurs de troubles. « Ces personnes sont maintenant livrées à elles-mêmes », a expliqué le chef du Service cantonal des migrations. Il n’exclut pas que certains d’entre eux ont pu quitter la Suisse.

Le chef du Service cantonal des migrations n’exclut pas que certains d’entre eux ont pu quitter la Suisse.

Le cas du centre de Perreux n’est pas isolé. L’arrivée de requérants d’asile dans la foulée des événements du Printemps arabe provoque des tensions dans les structures d’accueil d’autres cantons. (…)

L’arrivée de requérants d’asile dans la foulée des événements du Printemps arabe provoque des tensions

C’est la première fois qu’une telle mesure d’exclusion est prise à l’égard de requérants sous la responsabilité du canton. Au total, quelque 140 demandeurs d’asile vivent dans le centre d’accueil de Perreux.

Philippe Meunier, député UMP, invite les auteurs de mariages bruyants à retourner dans leur pays

Philippe Meunier, député UMP du Rhône, s’est indigné lundi contre les mariages qui empêchent ou bloquent la circulation routière, conseillant à leurs participants «de retourner dans le pays de leurs ancêtres pour vivre en fonction de leurs traditions qui ne sont pas les nôtres».

«Ici, nous sommes en France !», s’est indigné dans un communiqué M. Meunier, l’un des animateurs du courant de la Droite populaire au sein de l’UMP. Il déplore l’attitude de «ceux qui fêtent leur mariage sur nos routes et autoroutes en bloquant les voies de circulation». «Si ces personnes ne le comprennent pas, je leur conseille de retourner dans le pays de leurs ancêtres pour vivre en fonction de leurs traditions qui ne sont pas les nôtres et qui violent nos lois», a ajouté le député du Rhône.

M. Meunier a expliqué que dans son département «il existe de plus en plus de mariages qui bloquent les autoroutes et les périphériques, ce qui est très dangereux pour les automobilistes et les motards».
Il dit avoir été alerté par les CRS et par des citoyens qui déplorent ces perturbations routières lors de mariages «de la communauté turque ou maghrébine». (…)

Le Progrès

Suisse : Voleur, multirécidiviste, un Algérien sans papiers agresse un retraité de 88 ans

D. appartient à cette catégorie de délinquants qui exaspère la police. Voleur multirécidiviste, cet Algérien, sans profession ni papiers, vit de petits larcins depuis des années. Or, la Suisse peine souvent à renvoyer ce genre de «petites frappes», faute d’accord de réadmission ratifié avec leur pays d’origine.

Voleur multirécidiviste, cet Algérien, sans profession ni papiers, vit de petits larcins depuis des années.

En attente d’une solution politique, la justice a visiblement décidé, de son côté, de serrer la vis: à la fin du mois dernier, les juges ont infligé à ce détenu de 40 ans une peine de deux ans de prison ferme pour quelques dizaines de francs volés. Selon l’accusation de la première procureure, l’homme, condamné à une dizaine de reprises, avait pourtant assuré, par le passé, qu’il comptait rentrer sagement dans son pays.

L’homme a déjà été condamné à une dizaine de reprises

Lors de l’audience tenue devant le Tribunal de police (TP), le plaignant n’a pas osé faire le déplacement. Agé de 88 ans, il peine à se remettre du brigandage subi sous ses fenêtres le 17 mars dernier. Ce jour-là, le retraité part faire des courses dans le quartier. De retour au pied de son immeuble de l’avenue Wendt, il ne réalise pas qu’il est suivi de près. D. rentre dans le hall avec lui et le bouscule dans l’escalier. L’aîné chute lourdement. Le voleur n’a plus qu’à lui prendre son porte-monnaie contenant peu d’argent et quelques documents personnels.

Trente-sept jours d’hôpital

des témoins ont assisté à la scène et rattrapent le suspect. Ce dernier logeait au foyer de requérants d’asile

Heureusement, des témoins ont assisté à la scène et rattrapent le suspect. Ce dernier, qui logeait à Vernier au foyer de requérants d’asile des Tattes, est interpellé. Il conteste l’usage de la violence envers la victime. Qu’à cela ne tienne, il est conduit aussitôt au poste de police, puis à Champ-Dollon. Dans l’attente d’un nouveau procès.

Le vieil homme, blessé à l’épaule droite et au dos, passe trente-sept jours à l’hôpital. Quatre mois après les faits, la justice convoque le détenu. Le Tribunal de police reproche également à D., qui dit vivre en Suisse depuis 2002, d’avoir donné une fausse identité aux enquêteurs. Par cette astuce, qui n’a pas pris, l’homme, défendu par Me Gilbert Deschamps, comptait dissimuler son lourd passé judiciaire.

Grâce à une fausse identité, il percevait des prestations d’assistance au titre d’aide d’urgence

Et l’acte d’accusation du Ministère public de relever que D. a perçu, grâce à cette fausse identité, des prestations d’assistance au titre d’aide d’urgence. Le tribunal l’a en outre condamné pour séjour illégal, soit pour violation à la Loi fédérale sur les étrangers.

Source

Merci chris3818919

Racisme (extra)ordinaire

Ce soir-là, le flâneur rentre du boulot en métro. Arrivé à sa station, il s’apprête à monter les escalators quand il entend un homme d’un certain âge juste derrière lui.

« Mais c’est le Débarquement ou quoi ! C’est dingue, on peut plus faire un pas nulle part sans en croiser un ! »

Devant lui, un couple. Noir. Face à ce genre de déclarations, le flâneur ressent habituellement de la tristesse, uniquement. Cette fois, la surprise vient s’y mêler.

Car l’intéréssé se trouve être… d’origine maghrébine.

Et n’hésite d’ailleurs pas à pousser jusqu’au paroxysme l’étrangeté de la situation. « Avant, c’était nous, les Arabes, maintenant c’est les Africains. » Preuve que la bêtise est humaine. Et universelle.

La voix du Nord