Ces femmes migrantes qui se font répudier

Papier de Rafika Bendermel, co-fondatrice du Bondy Blog en Tunisie

« Je ne suis pas venue ici pour les papiers. Avant de partir, je voyais la vie en rose. Il m’avait promis le bonheur avec lui ». [...]

Venues légalement en France via le mariage, elles déchantent rapidement, si tôt la vie de couple commencée. C’est le cas de Manel. Tout juste la vingtaine, elle a quitté sa Tunisie natale pour suivre son mari en France où elle vit depuis plus de trois ans.

Une rencontre qui s’est faite dans l’entourage familial, chez sa tante, et « ça a été le coup de foudre ! ». Restés en contact durant deux ans, ils se fiancent puis se marient en Tunisie. Ils vivaient séparés jusqu’au jour où lui décide de lui faire ses papiers et de la faire venir en France. [...]

« Nous avions un projet de famille, faire des enfants. Mais quand je suis arrivée les choses ont rapidement changé. Nous vivions ensemble dans un appartement. Mais au bout d’un mois, sa mère s’est installée chez nous car elle avait des problèmes conjugaux avec son père. Elle s’est immiscée dans notre vie de couple. Elle me critiquait en permanence, me dévalorisait aux yeux de son fils, mon mari, avec qui la relation s’est aggravée rapidement. Il dormait dans le salon avec sa mère! » [...]

« Je vivais avec mon beau-frère qui était aussi venu s’installer chez nous. Avec ma belle-mère, ils contrôlaient tout ce que je faisais, je n’avais pas le droit de sortir, je n’avais plus de téléphone, je ne rencontrais personne. Ils m’avaient complètement isolé. Mon mari avait même fait installer des caméras et des micros pour me surveiller dans l’appartement ! Un jour il est parti. Je me retrouvais alors seule avec ma belle-mère et mon beau-frère qui me séquestraient. J’ai appelé la police pour qu’ils viennent me libérer. J’ai déposé plainte pour harcèlement et séquestration ». [...]

Pourquoi ne rentres-tu pas en Tunisie ?

La question a fait grincer Manel. D’un air agacé, elle se lâche : « Tout le monde me demande ça ! Que ce soit en France ou en Tunisie !

J’ai commencé une vie ici. J’ai laissé mes études en Tunisie pour les poursuivre en France (elle est étudiante en langue, ndlr). Là-bas je ne peux plus reprendre mes études, je n’ai plus le droit de m’inscrire. Mais la raison principale est due à la mentalité arabe. Je vais être perçue comme la responsable de l’échec de mon mariage. C’est la femme qui porte l’honneur de la famille et en même temps la responsabilité en cas d’échec. Elle n’a pas le droit à l’erreur. [...]

Que veux-tu dire à ces femmes qui rêvent de venir en France rejoindre leur mari ?

« Il faut qu’elles soient prudentes. Il faut aussi que leur famille fasse les choses dans les règles pour qu’elles soient protégées. Ici, on se retrouve sans famille, sans ami, sans personne et sans possibilité de recours ».

Au-delà de la loi, le cas de Manel est loin d’être unique. Le fait d’être étrangère récemment arrivée en France justifie-t-il que la violence subie ne soit par reconnue au regard de la loi et condamnée ? [...]

Huffington Post

Syrie : un enfant de 4 ans appelle à « tuer les infidèles » (vidéo)

Une vidéo en provenance de Syrie montre un enfant de quatre ans à peine menacer de mort les « infidèles ». Interrogé par un homme dont on ne voit pas le visage, l’enfant, que l’on voit tirer au fusil d’assaut pendant que des adultes crient « Allah Akbar », explique qu’il est d’Ouzbékistan.

Il aurait été recruté par les djihadistes syriens. L’enfant encourage les musulmans à « se joindre à l’opération » en Syrie. Il ajoute, dans un sourire qui prouve qu’il ne se rend pas bien compte de ce qu’il dit, que les « infidèles seront abattus ». [...]

7sur7

Nice : Employé musulman à l’aéroport suspendu pour « radicalisation »: la justice donne tort au préfet

Le tribunal administratif de Nice a invalidé un arrêté pris par le préfet des Alpes-Maritimes qui suspendait l’habilitation d’un agent de sûreté aéroportuaire de l’aéroport de Nice soupçonné de « radicalisation religieuse« .

« Le tribunal administratif a suspendu, pour la deuxième fois, la décision préfectorale » s’est réjoui dans un courriel à la presse Me Sefen Guez Guez, l’avocat du jeune homme.

(…) France 3 Cote d’Azur

Pour lutter contre l’insécurité, il prône la lapidation (RMC)

Dans les GG de RMC, un auditeur dénonce l’insécurité et le laxisme des juges vis-à-vis des délinquants. Le débat devient suréaliste lorsqu’il évoque l’islam et la lapidation. Avec Elina Dumont, Marie-Anne Soubré et Renaud Muselier.

« La lapidation, c’est pas comme dans les films… La lapidation, on jette des cailloux sur les gens pour qu’il ne refassent plus leurs péchés. C’est pas genre on les attaques comme vous vous pensez… (sic) » – Mohamed

« C’est trop facile de dire que c’est seulement les immigrés qui cambriolent. » – Olivier Truchot

Tunisie : un article sur l’islam fait dérailler les débats

Les débats à la Constituante tunisienne ont à nouveau été bloqués mardi soir par les invectives de députés, cette fois-ci lancées en raison de la révision d’un article traitant de l’interdiction des accusations d’apostasie.

Hebergeur d'imageDes élus de l’assemblée se sont mis à crier à travers l’hémicycle, quittant leurs sièges et invectivant leurs collègues dès l’annonce que l’article 6 révisé serait soumis au vote pour le modifier. Une suspension d’audience a suivi. Dès leur retour, les cris ont repris, avec un élu, Ibrahim Kassas s’écroulant en larmes après avoir hurlé à de nombreuses reprises « Allah Akbar » (Allah est le plus grand). [...]

Le coeur du désaccord concerne la présence dans cet article d’une disposition, adoptée début janvier sous la pression d’une partie de l’opposition, interdisant les accusations de mécréance. Sa formulation devait être revue sans supprimer cette interdiction, si bien que certains élus ont fait dérailler la séance, considérant cette notion comme étant « contre l’islam ». [...]

7sur7

Michel Onfray : « les trois quarts du Coran sont composés de sourates dangereuses »

(extraits) Le philosophe et écrivain Michel Onfray était l’invité de Bertrand Henne dans Matin Première. Il revient sur quelques faits marquants de l’année 2013 (…)

Sur l’Islam, il se montre critique :

« Je peux m’arranger avec les musulmans qui sont capables de laisser de côté les trois quarts du Coran » composés de « sourates dangereuses », lâche-t-il.

Mais si on peut, comme l’estiment certains, laisser tomber telle ou telle partie de l’enseignement qui pose problème, alors « pourquoi pas supprimer tout le reste ? »

« Il en ira de l’Islam comme d’autres religions. Elle disparaîtra, cette religion, comme le christianisme va disparaître… »

Lorsque la religion est forte, dit-il, elle s’emploie à maintenir son pouvoir par la force et la coercition, à l’instar du catholicisme triomphant . Lorsqu’elle s’affaiblit, « elle commence à faire l’éloge de la tolérance parce qu’elle n’a plus le choix ; elle n’a plus les moyens d’être violente donc elle devient non-violente. Et puis le christianisme se dilue dans une espèce de spiritualité vague; et il arrivera exactement la même-chose avec le Coran. »

RTBF

Mgr Vingt-Trois craint « une société de l’interdit »

Mgr André Vingt-Trois, interrogé aujourd’hui sur i-télé sur le port du foulard lors de sorties accompagnées sur lequel le Conseil d’Etat doit se prononcer lundi, s’est demandé « si la République doit décider de la manière de s’habiller » et dit sa crainte que « la peur de l’autre » n’aboutisse « à une société de l’interdit en France ». [...]

Hebergeur d'imageMgr Vingt-Trois a déploré « cette espèce de méfiance qui n’est pas forcément une haine, mais qui reflète l’angoisse, la peur que l’autre ne vienne déranger un équilibre précaire. L’autre, ça peut être le voisin de palier, le Rom, le musulman, l’étranger, ou tout simplement quelqu’un qui ne vit pas comme nous ». « Cela aboutit à une société de l’interdit. On protège la quiétude en interdisant à chacun d’exprimer ce qu’il est », a-t-il ajouté.

Le Figaro

« En dehors des périodes de carnaval, je ne vois pas de raison de porter le voile (islamique) » (Boudjellal/RMC)

Dans les GG de RMC, alors que le sujet des mères voilées lors de sorties scolaires est sur la table, Mourad Boudjellal fustige les musulmanes qui portent le voile dans la rue.

  »Qu’est-ce qu’on en a à foutre de voir sa gueule (à la femme voilée), franchement ? On va pas la violer. Ça me fait penser à tous ceux que je vois sur les Champs-Elysées avec des femmes voilées, qui marchent un mètre devant, et dès qu’ils voient passer une jolie fille se retournent 45 fois !  » – Mourad Boudjellal

Islam : le pasteur Terry Jones récidive

Le pasteur anti-islam Terry Jones a été arrêté hier en Floride après avoir fait part de son intention de brûler près de 3000 exemplaires du Coran, a rapporté la police.

Hebergeur d'image

Terry Jones avait déjà fait parler de lui en 2010 lorsqu’il avait menacé de brûler un exemplaire du Coran le 11 septembre de cette année-là. [...]

Le Figaro