Pour lutter contre l’insécurité, il prône la lapidation (RMC)

Dans les GG de RMC, un auditeur dénonce l’insécurité et le laxisme des juges vis-à-vis des délinquants. Le débat devient suréaliste lorsqu’il évoque l’islam et la lapidation. Avec Elina Dumont, Marie-Anne Soubré et Renaud Muselier.

« La lapidation, c’est pas comme dans les films… La lapidation, on jette des cailloux sur les gens pour qu’il ne refassent plus leurs péchés. C’est pas genre on les attaques comme vous vous pensez… (sic) » – Mohamed

« C’est trop facile de dire que c’est seulement les immigrés qui cambriolent. » – Olivier Truchot

Tunisie : un article sur l’islam fait dérailler les débats

Les débats à la Constituante tunisienne ont à nouveau été bloqués mardi soir par les invectives de députés, cette fois-ci lancées en raison de la révision d’un article traitant de l’interdiction des accusations d’apostasie.

Hebergeur d'imageDes élus de l’assemblée se sont mis à crier à travers l’hémicycle, quittant leurs sièges et invectivant leurs collègues dès l’annonce que l’article 6 révisé serait soumis au vote pour le modifier. Une suspension d’audience a suivi. Dès leur retour, les cris ont repris, avec un élu, Ibrahim Kassas s’écroulant en larmes après avoir hurlé à de nombreuses reprises « Allah Akbar » (Allah est le plus grand). [...]

Le coeur du désaccord concerne la présence dans cet article d’une disposition, adoptée début janvier sous la pression d’une partie de l’opposition, interdisant les accusations de mécréance. Sa formulation devait être revue sans supprimer cette interdiction, si bien que certains élus ont fait dérailler la séance, considérant cette notion comme étant « contre l’islam ». [...]

7sur7

Michel Onfray : « les trois quarts du Coran sont composés de sourates dangereuses »

(extraits) Le philosophe et écrivain Michel Onfray était l’invité de Bertrand Henne dans Matin Première. Il revient sur quelques faits marquants de l’année 2013 (…)

Sur l’Islam, il se montre critique :

« Je peux m’arranger avec les musulmans qui sont capables de laisser de côté les trois quarts du Coran » composés de « sourates dangereuses », lâche-t-il.

Mais si on peut, comme l’estiment certains, laisser tomber telle ou telle partie de l’enseignement qui pose problème, alors « pourquoi pas supprimer tout le reste ? »

« Il en ira de l’Islam comme d’autres religions. Elle disparaîtra, cette religion, comme le christianisme va disparaître… »

Lorsque la religion est forte, dit-il, elle s’emploie à maintenir son pouvoir par la force et la coercition, à l’instar du catholicisme triomphant . Lorsqu’elle s’affaiblit, « elle commence à faire l’éloge de la tolérance parce qu’elle n’a plus le choix ; elle n’a plus les moyens d’être violente donc elle devient non-violente. Et puis le christianisme se dilue dans une espèce de spiritualité vague; et il arrivera exactement la même-chose avec le Coran. »

RTBF

Mgr Vingt-Trois craint « une société de l’interdit »

Mgr André Vingt-Trois, interrogé aujourd’hui sur i-télé sur le port du foulard lors de sorties accompagnées sur lequel le Conseil d’Etat doit se prononcer lundi, s’est demandé « si la République doit décider de la manière de s’habiller » et dit sa crainte que « la peur de l’autre » n’aboutisse « à une société de l’interdit en France ». [...]

Hebergeur d'imageMgr Vingt-Trois a déploré « cette espèce de méfiance qui n’est pas forcément une haine, mais qui reflète l’angoisse, la peur que l’autre ne vienne déranger un équilibre précaire. L’autre, ça peut être le voisin de palier, le Rom, le musulman, l’étranger, ou tout simplement quelqu’un qui ne vit pas comme nous ». « Cela aboutit à une société de l’interdit. On protège la quiétude en interdisant à chacun d’exprimer ce qu’il est », a-t-il ajouté.

Le Figaro

« En dehors des périodes de carnaval, je ne vois pas de raison de porter le voile (islamique) » (Boudjellal/RMC)

Dans les GG de RMC, alors que le sujet des mères voilées lors de sorties scolaires est sur la table, Mourad Boudjellal fustige les musulmanes qui portent le voile dans la rue.

  »Qu’est-ce qu’on en a à foutre de voir sa gueule (à la femme voilée), franchement ? On va pas la violer. Ça me fait penser à tous ceux que je vois sur les Champs-Elysées avec des femmes voilées, qui marchent un mètre devant, et dès qu’ils voient passer une jolie fille se retournent 45 fois !  » – Mourad Boudjellal

Islam : le pasteur Terry Jones récidive

Le pasteur anti-islam Terry Jones a été arrêté hier en Floride après avoir fait part de son intention de brûler près de 3000 exemplaires du Coran, a rapporté la police.

Hebergeur d'image

Terry Jones avait déjà fait parler de lui en 2010 lorsqu’il avait menacé de brûler un exemplaire du Coran le 11 septembre de cette année-là. [...]

Le Figaro

L’imam de Drancy dénonce son agression

L’imam de Drancy (Seine-Saint-Denis), Hassen Chalghoumi, a dénoncé hier soir son agression et celle de sa famille près de Tunis, expliquant avoir été violemment frappé et insulté par un homme en raison de sa proximité avec la communauté juive.

Hebergeur d'image

L’imam a expliqué que son agresseur l’avait suivi alors qu’il regagnait hier avec son épouse et deux de leurs enfants leur hôtel à Gammarth, en Tunisie, où ils se trouvent en vacances.

« Il m’a insulté, m’a traité de sioniste, de collaborateur. Il m’a donné un coup de poing dans le coeur. En quelques secondes, il m’a mis à terre », a expliqué l’imam, cible de violentes critiques, relayées sur internet, pour ses prises de position contre la burqa et contre les manifestations pro-palestiniennes et ses rapports d’amitié avec la communauté juive. Il a précisé que l’agresseur, qui s’est adressé à lui en français, s’en est aussi pris à sa femme et à ses enfants, qui ont reçu des coups, avant que l’homme ne soit maîtrisé par le service de sécurité de l’hôtel puis interpellé par des policiers. « C’est un vrai choc », a commenté l’imam. [...]

Le Figaro

Syrie : les Chrétiens pris pour cible par les rebelles musulmans

À Damas, les habitants semblent résignés à continuer leur vie presque normalement, malgré une guerre dont ils ne voient pas la fin. Reportage des envoyés spéciaux de FRANCE 24 au cœur de la capitale syrienne. [...]

À quelques minutes à pied se trouve le quartier chrétien de la vieille ville, régulièrement pris pour cible. En 48 heures, quatre roquettes, tirées depuis les quartiers rebelles, ont frappé la même rue. [...]

« J’espère que notre gouvernement vaincra ces malfaisants, ces malfaiteurs, ces terroristes qui frappent les populations civiles. »

France 24

Amina Sboui quitte les Femen: « Je ne veux pas que mon nom soit associé à une organisation islamophobe »

Pourquoi vous avez décidé de quitter le mouvement Femen?

Je ne connais pas les sources de financement du mouvement. Je l’ai demandé à plusieurs reprises à Inna (Inna Shevchenko, leader ukrainienne du mouvement, ndlr) mais je n’ai pas eu de réponses claires. Je ne veux pas être dans un mouvement où il y a de l’argent douteux. Et si c’était Israël qui finançait? Je veux savoir. Et puis, je ne veux pas que mon nom soit associé à une organisation islamophobe. Je n’ai pas apprécié l’action où les filles criaient « Amina Akbar, Femen Akbar » devant l’ambassade de Tunisie en France, ou quand elles ont brûlé le drapeau du Tawhid devant la mosquée de Paris. Cela a touché beaucoup de musulmans et beaucoup de mes proches. Il faut respecter la religion de chacun.

C’étaient pourtant des actions pour appeler à votre soutien quand vous étiez en prison. Ne les avez-vous pas perçues comme telles?

Je les remercie de m’avoir soutenue. Surtout Joséphine, Marguerite et Pauline qui ont dû faire de la prison ici. Il y a eu de bonnes actions mais pas toutes. Elles auraient dû se renseigner auprès de mes avocats avant de faire certaines actions. Cela a aggravé mon cas. Un autre chef d’inculpation, « association de malfaiteurs », a été émis à mon encontre alors que j’étais en prison.

(…) Huffington Post