Des « médiateurs socio-religieux » diplômés d’État

(extrait) À défaut de faire baisser le chômage avant la fin de l’année, ainsi qu’il s’y était engagé, l’État socialiste n’a pas été en manque, cette année, d’initiatives ubuesques : ainsi l’ouverture de la première Faculté libre d’études politiques dédiée à l’économie sociale et solidaire (FLEPS), donnant un diplôme d’université, reconnu par l’État.

Le diplôme en question s’intitule « diplôme universitaire en médiation socio-religieuse ».

Le dossier de presse de la FLEPS (disponible sur son site) nous apprend ainsi qu’un médiateur socio-religieux recruté par une collectivité territoriale va « replacer dans une perspective d’intérêt général – et non partisane – une économie religieuse propre aux habitants : créer des réseaux, trouver des lieux et des agendas de rencontre, oser l’animation novatrice comme se raconter les rites les uns des autres, etc. »

« Il s’agit, par exemple, de répondre à la demande potentiellement conflictuelle de lieux cultuels par des groupes qui vont se constituer sur des marqueurs religieux : qui va le plus occuper la salle d’un foyer dédiée par intermittence à des temps de prière ? [...] À l’hôpital, il y a des pratiques incantatoires collectives qui gênent l’exercice médical parfois, etc. etc. »

Boulevard Voltaire – merci Zatch

 

“Refondation de l’école” : Le terme est-il justifié ?

Le 19 mars 2013, le projet de loi pour la refondation de l’école de Vincent Peillon a été adopté en première lecture. Cette loi, dans sa complexité, va-t-elle réellement pouvoir enrayer la perte de prestige croissante de l’institution ? Va-t-elle se révéler capable de relever les nombreux défis, de résoudre les problèmes auxquels se trouve confronté, depuis des décennies, notre système éducatif ?

Déjà, les premières critiques s’élèvent, pour s’opposer à ce projet.

Suite et commentaires sur Fortune

Etudiants de l’islam dans le Morvan (Vidéo)

Le Monde – 19 octobre 2012 :

« Saint-Léger-de-Fougeret, dans le Morvan, accueille l’Institut européen des sciences humaines (IESH), créé sous l’impulsion de l’Union des organisations islamiques de France (UOIF) et de la Fédération des organisations islamiques en Europe. Ce centre forme chaque année, principalement sur le plan théologique, une poignée d’imams « made in France ». Mais cette initiative rare peine à répondre à la demande des cadres religieux musulmans. »

Le Monde

Suisse : Les migrants font de meilleurs apprentis

[extrait du journal Le Matin du 7 aout 2012]

Les apprentis issus de l’immigration font souvent de meilleurs résultats que les Suisses et réussissent une meilleure entrée dans le monde professionnel, selon une étude de l’Université de Fribourg.

Le parcours de 750 diplômés de l’école obligatoire ayant décroché de bons résultats en 2009 a été analysé. La moitié d’entre eux était suisses, l’autre issue de l’immigration. Au final, l’étude affirme que ce sont les migrants, et non les indigènes, qui ont le mieux réussi leur apprentissage.(…)

La réussite de ce groupe d’apprentis ne représente toutefois qu’un petit pourcentage de la majorité des élèves issus de l’immigration. Quelque 80% d’entre eux effectueraient un parcours à la traîne en raison d’un manque de soutien global dans leur formation

>> Lire l’article
Merci Ribosome

Terrorisme : de Munich à New York, une histoire de l’islam radical

Comment une petite mosquée allemande construite à la fin des années 1960 devint-elle la pépinière d’un islam radical aux ramifications mondiales – et le point de départ des attentats du 11 septembre 2001 ?

Alors qu’il était correspondant en Chine pour le Wall Street Journal, le journaliste canadien Ian Johnson a assisté, éberlué, à l’effondrement des tours du World Trade Center. Très vite, une question l’a obsédé :

comment des hommes formés et vivant en Occident avaient-ils pu en arriver là ?

Dans une enquête passionnante et particulièrement fouillée – ce qui la rend parfois difficile à suivre –, Ian Johnson déroule le fil d’une histoire qui commence pendant la Seconde Guerre mondiale, lors de l’offensive nazie en URSS. [...]

Jeune Afrique

La région Rhône-Alpes met en place des formations de maîtrise du Français et acquisition de savoirs de base

« L’enjeu, c’est le résultat vis-à-vis de jeunes Rhônalpins pour les remettre sur le chemin de l’espoir ». Intervenant au nom du groupe Front de gauche, hier matin lors du second jour de la session du conseil régional, Armand Creus a bien cadré l’importance du rapport sur l’organisation de la formation dans le domaine des compétences premières. Il a arrêté les grands axes d’intervention de la Région.

Le public concerné prioritairement, « le plus fragile, le plus éloigné de l’emploi », selon le vice-président à la Formation tout au long de la vie, Philippe Meirieu. Pour ces personnes, la Région va proposer un curriculum de formation leur permettant notamment de maîtriser la langue française et d’acquérir ou de renforcer des savoirs de base et des compétences informatiques. [...]

« Rhône-Alpes est fière de dire que la formation ne connaît ni origines ni frontières » — Philippe Meirieu

Le Progrès

Quand le FBI forme ses agents à l’islamophobie

Le blog américain « Danger Room », spécialisé dans les questions militaires et de contre-espionnage, s’est procuré une série de documents utilisés par le FBI pour former ses agents et dépeignant l’islam comme une religion par nature radicale et violente.

Dans ce cours de 12 pages, destiné aux agents spécialisés dans le contre-terrorisme, le FBI ne semble à aucun moment faire la différence entre musulmans, islamistes radicaux et terroristes religieux. Bien au contraire, il tente à plusieurs reprises de « prouver » que les musulmans « mainstream » (terme qui pourrait se traduire par « grand public », ou « majoritaires ») sont sympathisants du terrorisme en puissance. Même la charité, un des piliers de l’islam, ne serait qu’un moyen de « financer les mécanismes de combats ».

Pour appuyer cette théorie, le FBI fournit plusieurs graphiques comparent l’évolution dans le temps des trois grandes religions monothéistes et leur propension à la violence. Ainsi, alors que la Torah et la Bible ont constamment progressé vers la non violence, le Coran, lui n’aurait pas connu « ce processus de modération. » En résumé,  plus un musulman est « pieu et dévoué » à l’islam, plus il aura tendance à être violent. (…)

Nouvel Obs

Offre de formation pour les jeunes issus des «diversités sociale, culturelle et ethnique»

L’Ecole Miroir, 75-81 avenue de la Marne, à Epinay sur Seine (93), propose aux «comédiens en herbe» une préparation à une carrière artistique professionnelle sous certaines conditions.

La formation de notre école est ouverte aux jeunes ayant entre 18 et 26 ans issus des quartiers défavorisés et des diversités sociale, culturelle et ethnique.

Les inscriptions se feront fin septembre, en nous adressant votre curriculum vitae écrit et détaillé (date de naissance, formations et expériences artistiques), un « cv-vidéo » (présentation originale du candidat) une photo d’identité et une photo en pied récentes, une lettre de recommandation d’un professeur de théâtre ou metteur en scène, ainsi qu’une lettre d’accompagnement exposant vos motivations à suivre nos cours. Il n’y a pas de concours d’entrée, la sélection se fait sur dossier.

écolemiroir via Bondy Blog

Les formations d’imams cherchent des candidats « dans le cadre républicain »

La faculté de droit de Strasbourg devrait ouvrir en octobre une formation séculière visant les cadres du culte musulman, une première dans une université publique. Cette formation s’ajoute à celle de la Catho de Paris, dont le recrutement marque le pas.Quand l’offre et la demande ont du mal à se conjuguer. C’est le cas en France de la formation des imams. Le conseil de l’université de Strasbourg doit approuver avant la fin du mois un nouveau diplôme formant à la gestion d’un lieu de culte « dans le cadre républicain ».

La formation donnera aussi les connaissances pour comprendre l’« histoire religieuse de la France » ou encore « les politiques d’intégration », selon l’intitulé de certains cours. Au total, 180 heures étalées sur dix mois, dont plus de la moitié à contenu exclusivement juridique.

Nous proposerons du droit onusien mais aussi du droit civil et de la famille pour couvrir la liberté religieuse et la liberté individuelle », décrit la juriste Céline Pauthier, responsable du futur diplôme : « Des cours aussi sur la loi de 1905 et le régime de séparation des Églises et de l’État, de la fiscalité pour gérer les dons et legs, ou encore du droit immobilier.

Les étudiants ont l’impression que les musulmans sont montrés du doigt

Reste à vérifier si, malgré un financement public et un horaire adapté, Strasbourg saura attirer des candidats.

Nos étudiants jugent les cours juridiques comme les plus ardus [....]

La Croix

(merci à Eisbär)

Un insurgé porteur d’un « passeport français » tué en Afghanistan

Un insurgé porteur d’un passeport français a été tué ces derniers jours dans une opération de la coalition en Afghanistan dans la province de Zabol (sud-est), a annoncé mercredi à l’AFP le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Bernard Valero. »Plusieurs insurgés ont été tués vers le 9 mai dans une opération dans la province de Zabol. Parmi eux, figurait un homme porteur d’un passeport français », a déclaré M. Valero en réponse à une question.

« L’ambassade de France à Kaboul s’efforce d’établir si cet homme est bien le titulaire dudit passeport », a ajouté le porte-parole sans pouvoir donner d’autres détails.Le ministre de l’Intérieur, Claude Guéant, a récemment rappelé qu’ »un certain nombre de Français sont allés se former au jihad en Afghanistan ».

Selon plusieurs responsables du renseignement, ils sont « quelques dizaines » et leur retour en Europe est surveillé de près.

20 Minutes

Corbeil-Essonnes : Manifestation de jeunes pour réclamer «du travail, des formations et des vacances»

Une cinquantaine de jeunes ont manifesté devant la mairie de Corbeil-Essonnes, ce vendredi soir, où se tenait un conseil municipal. Ils sont arrivés vers 19h30 et ont tenté de pénétrer dans l’hôtel-de-ville. Mais ils en ont été empêché par la sécurité, rapidement renforcée par d’importants effectifs de police.

Ces habitants des quartiers de Montconseil, La Nacelle et les Tarterêts réclamaient «du travail, des formations et des vacances, promises par le maire» Jean-Pierre Bechter (UMP), «pendant les élections municipales» de décembre dernier. Le maire a refusé de rencontrer les manifestants. [...]

Le Parisien