Contre l’euro ou contre l’islam : lutte de pouvoir chez les jeunes FN

Chez les jeunes frontistes, les tensions entre souverainistes (anti-Europe) et identitaires (anti-immigration) pourraient se cristalliser autour de Gaëtan Dussausaye, favori à la présidence du FNJ, et souverainiste.

Avant, au Front, on se disputait entre catholiques traditionalistes et païens, antisionistes et anti-Arabes. Depuis que Marine Le Pen est à la tête du FN, il existe de nouvelles fractures. Le parti fait coexister une sensibilité souverainiste incarnée par Florian Philippot (vice-président du FN) – ils se voient comme des gaullistes, et prônent la sortie de l’Europe et de l’euro – et une sensibilité identitaire – anti-immigration et anti-islam.

L’équilibre est difficile à maintenir, la présidente du parti y parvient en tapant un coup contre l’euro, un coup contre l’immigration.

Mais chez les jeunes, moins disciplinés, la mésentente commence à se voir. Début avril, sur Twitter, certains se sont querellés pendant des heures : « identitaires » contre « souverainistes ». Ils sont le FN de demain et cela dessine sûrement les divisions du futur.

(…) Rue89

 

 

 

Contre Fdesouche.com, la justice a les moyens…

Pierre Sautarel vient d’apprendre qu’il sera renvoyé une énième fois devant le tribunal correctionnel. Il est accusé de menaces de mort contre les leaders d’une association francophobe subventionnée, en raison de quelques commentaires, postés par des tiers, nécessitant un identifiant d’accès plus un mot de passe pour pouvoir être consultés et qui sont effacés au bout de 5 jours.

Extrait de l’ordonnance de renvoi :

 

 

Fdesouche sur Canal+ (vidéo)(màj)


source : le Tube – canal plus – 05 04 2014

bonus :

Hidalgo, Ayrault, Copé… soupçons de manipulation de leur compte Twitter

Dans la nuit de vendredi à samedi, les comptes Twitter de personnalités politiques comme Anne Hidalgo, candidate PS à la mairie de Paris ou encore Jean-Marc Ayrault ont vu leur nombre d’abonnés augmenter de manière étrangement spectaculaire. Ce phénomène ne semble pas toucher uniquement les figures de gauche. Le président de l’UMP Jean-François Copé et l’ancien Premier ministre François Fillon ont eux aussi enregistré une soudaine et mystérieuse progression de «followers».[...]

Ainsi, en quelques heures, le compte d’Anne Hidalgo, candidate PS à la mairie de Paris, est passé de 120 000 à 181 000 abonnés[...]

Même étrange phénomène sur le compte Twitter du Premier ministre, qui a gagné subitement 60 000 abonnés. Le conseiller internet et réseaux sociaux de Jean-Marc Ayrault, Emile Josselin, ironise : «Merci aux 60.000 (!!) followers Brésiliens ou hispanophones qui ont suivi Jean-Marc Ayrault, François» écrit-il sur le réseau social.[...]

Le compte Twitter de Ségolène Royal a aussi subi une forte hausse, passant de 180 000 à 238 000 abonnés entre vendredi et samedi.[...]

Ce phénomène ne touche pas seulement les personnalités de gauche. Les comptes Twitter de Jean-François Copé et François Fillon ont aussi enregistré une belle hausse d’abonnés, mais plus progressive. Ainsi, celui de l’ancien Premier ministre, qui avait plus de 107 000 abonnés mercredi dernier en a gagné 60 000 en quatre jours.

Le nombre d’abonnés au compte Twitter du président de l’UMP est lui passé de 168 000 à 227 000 entre mercredi et samedi.

source : Le Parisien

D’après un juge antiterroriste, un groupe islamiste cherchait à se procurer l’adresse personnelle de l’animateur de Fdesouche

Fabrice Robert, président du Bloc Identitaire:

« Convoqué par un juge antiterroriste la semaine dernière, j’ai donc pu avoir confirmation des menaces qui pesaient sur moi. D’après deux témoins, Mohammed Achamlane [créateur et porte-parole de Forsane Alizza] aurait ainsi demandé à l’un de ses militants de me contacter pour tenter de m’assassiner.

Certains avaient l’air assez déterminés et disaient se tenir à disposition de l’émir autoproclamé pour agir. J’ai également appris qu’ils cherchaient à se procurer quelques adresses personnelles, notamment celle de l’animateur du site Fdesouche. Une menace à prendre au sérieux quand on découvre que des membres de Forsane Alizza travaillaient chez des opérateurs de téléphonie. »

Lire la suite

Attaque informatique en cours par un pirate islamiste

 

 

Envoyé spécial : «La rumeur du 9.3», Fdesouche et cie (vidéo)

Envoyé Spécial – 13/02/14

C’est une drôle de rumeur, qui s’étend depuis quelques mois à plusieurs villes de France, et prête à des maires ou à des députés de bien étranges pratiques. On l’appelle « la rumeur du 9.3″ et rien ne semble pouvoir l’arrêter.

Lire la suite

Français de souche, Alain Finkielkraut pris en flagrant délit de réel

Par Jean-Paul Brighelli

(…) Admettons que l’expression « Français de souche » soit aujourd’hui délicate à employer, surtout depuis qu’elle sert d’étiquette à un site dont la mesure ni le bon goût ne sont les qualités dominantes. Admettons qu’un philosophe (je rappelle que Finkielkraut ne l’est pas, de formation) doive utiliser les mots avec circonspection. Oui, admettons…

Mais comment admettre qu’un parti (le PS) décide d’interdire les mots qui le défrisent ? À l’intolérance de ceux que leur étiquette « de gauche » ne préserve pas du malheur d’être des abrutis, répondra tôt ou tard l’intolérance massive d’une foule d’abrutis qui revendiqueront crânement, et dans la rue, une étiquette « de droite ».

D’ailleurs, ils la revendiquent déjà. L’un des exploits les plus remarquables de ce gouvernement de fantoches est d’avoir rassemblé des centaines de milliers de personnes qui n’existaient pas collectivement, et qui désormais s’expriment d’une seule voix. On salue bien bas.

Au passage, et quitte à chicaner sur les mots, comment distinguer les Français nés en France depuis plusieurs générations et ceux de toute fraîche importation, nés à l’étranger — Finkielkraut lui-même ? Parce que la distinction, quoi qu’on en pense, fait sens : on n’est pas français comme le camembert est normand : on l’est parce qu’on le mérite.

On ne naît pas Français — on le devient, même quand on a des parents inscrit au registre national depuis lurette. On le devient en s’affranchissant des coutumes, des relents familiaux, des communautarismes de toutes farines, des habitudes religieuses exotiques, des impératifs gastronomiques exogènes. J’ai parlé ici-même de cet excellent livre paru l’année dernière, La République et le cochon (Pierre Bimbaum), dans lequel l’auteur analyse avec une grande finesse le rôle du porc dans l’intégration à la communauté française, et la façon dont les Juifs (et les Musulmans, mais ce n’est pas son sujet directement) ont accepté (ou non) d’entrer dans les usages alimentaires de la République. On est français parce que l’on maîtrise la langue (ce que Finkielkraut fait à un niveau supérieur — très supérieur aux deux hurluberlus qui veulent le traîner aujourd’hui en justice au nom du politiquement correct, très supérieur aux membres du gouvernement, très supérieur à l’ensemble de la classe journalistique qui le juge), et parce que l’on a accepté les caractéristiques de la civilisation française.

(…)  Causeur

Les impossibles paradoxes de la pensée unique [appel aux lecteurs]

Fdesouche cherche à réaliser, avec votre aide, une petite synthèse des paradoxes insolubles véhiculés par la pensée unique contemporaine.

Les exemples les plus connus sont donnés ci-dessous. Les lecteurs sont invités à plancher sur la question. (les formules les plus courtes étant souvent les meilleures). Nous attendons vos commentaires (sources appréciées)

 Le peuple français n’existe pas. Mais il est coupable d’une multitude de forfaits : collaboration, esclavage, colonisation.

• « Le peuple français a toujours été métissé ». Mais le métissage est le défi de la France du XXIe siècle . (Sarkozy)

• La France est un pays fermé sur lui-même, raciste et xénophobe mais tous les Français sont d’origine étrangère.

• Le Français de souche n’existe pas mais il faut discriminer positivement ceux qui ne le sont pas.

• Le Taliban moyen est un obscurantiste qu’il faut combattre chez lui, mais quand un Afghan ou un Pakistanais arrive en Europe , sa culture devient soudain un « enrichissement ».

• La France d’hier est un fantasme, elle n’a d’ailleurs jamais existé. Mais les Français doivent se faire à l’idée qu’elle n’existe plus.

(exemple de référence d’article : « Loin des images idylliques d’une France métissée et heureuse de l’être, le halal cristallise les souffrances d’une partie de la population, nostalgique d’un pays qui n’existe plus mais dont elle refuse d’admettre la disparition » Jeune afrique

Daniel Riolo : “avoir trouvé le premier écho de mon livre sur le blog « fdesouche », oui ça m’a gêné ”

Interview de Daniel Riolo du Nouvel Obs (extrait)

Votre livre « Racaille Football Club » a trouvé écho dans des médias conservateurs, voire réac. N’est-ce pas gênant ?

En enquêtant sur le slogan « Black Blanc Beur » qu’on nous a vendu en 1998 et sur la manière dont on a « ethnicisé » le foot à Clairefontaine, j’ai fait mon boulot. Après, avoir trouvé le premier écho sur mon livre sur le blog « fdesouche », oui ça m’a gêné. Dans « So Foot », j’ai aussi lu une interview du sociologue Marwan Mohammed qui prétend que le livre participe à la montée de l’anti-islam. Que faire ? Oui j’ai des doutes sur le communautarisme et le multiculturalisme. Mais la gauche républicaine le pense aussi, ces thèmes ne sont pas réservés à l’extrême droite.

Nouvel Obs