Cantines de Villeurbanne : Jetons verts pour les écoliers musulmans et jetons jaunes pour les écoliers juifs ?

« Et la laïcité dans tout ça ? », France 2, 15 mai 2012

Du vivre-ensemble à l’apartheid ? Reportage sur les menus « standards », « sans porc » et « sans viande » de la cantine de l’école Léon Jouhaux, à Villeurbanne (69) et réaction d’Elisabeth Badinter.

Dans la même émission, suit un reportage sur la crèche Babyloup, dans les Yvelines…

Relire : Dans ce lycée, Noirs et Blancs ne déjeunent pas ensemble (Rue89)

L’intégralité de l’émission de France 2 sur la laïcité :

Lire la suite

Caroline Fourest : «La gauche n’est plus laïque ?»

Essayiste et journaliste, rédactrice en chef de la revue ProChoix, Caroline Fourest revient sur la phrase d’Elisabeth Badinter : «En dehors de Marine Le Pen, plus personne ne défend la laïcité.»

C’est un reproche récurrent chez les sympathisants de gauche. Ils se demandent si leurs ténors n’auraient pas oublié cette valeur cardinale, au coeur de leur patrimoine politique, visiblement plus facile à brandir face à l’Eglise catholique que face à l’islamisme. Notamment par peur de faire monter le racisme.

A l’exception de Manuel Valls, c’est vrai, aucun socialiste n’a voulu défendre la crèche Baby Loup, menacée de fermeture pour avoir licencié une salariée voilée refusant d’appliquer son règlement laïque. […] Chez les laïques, personne n’oublie que Lille a été l’une des premières villes, avec Sarcelles, à avoir expérimenté les «accommodements raisonnables». […]

La gauche a certainement des progrès à faire en matière de courage et de laïcité. Mais la droite, encore moins le FN, n’a guère de leçons à lui donner.

Le Monde

Élisabeth Badinter : «Je ne donne aucun brevet de laïcité à Marine Le Pen»

Lors d’un entretien dans Le Monde des religions, la philosophe Élisabeth Badinter avait déclaré «En dehors de Marine Le Pen, plus personne ne défend la laïcité». Pour Claude Askolovitch, qui regrette que le débat sur la laïcité «soit pollué par la communication frontiste», il s’agit d’une «mauvaise polémique».

C’était ironique et c’était un regret.

«Je ne cautionne pas Marine Le Pen, je ne valide pas Marine Le Pen, je ne suis ni séduite ni attirée par Marine Le Pen, et je ne donne aucun brevet de laïcité à Marine Le Pen», proteste Élisabeth Badinter, qui n’est donc pas frontiste – et ceci ne devrait même pas être une info, mais pourtant si, en nos temps confus… [...]

[...]ces quelques mots d’une féministe de gauche allaient forcément faire scandale. «[...] Je me bats pour la laïcité depuis 1989, je refuse que des normes religieuses, quelles qu’elles soient, s’imposent à la société ; mais j’ai l’impression d’un combat perdu. Le mot est pratiquement devenu tabou, sauf chez quelques personnalités – Mélenchon, Valls… et, hélas, au Front national. C’est cette situation absurde que j’ai voulu dénoncer.» […]

L’impasse actuelle du combat laïque, mis à mal par la «laïcité ouverte» chère à Nicolas Sarkozy, puis par le refus de la gauche de voter la loi contre le niqab, et désormais pollué par la communication frontiste. Et la capacité qu’aura le Front national à rendre crédible sa cosmétique laïque et républicaine.

Le Point

Élisabeth Badinter sur la laïcité

Interview d’Élisabeth Badinter par Le Monde des Religions, le 28/09/2011 :

Quels sont, selon vous, les combats à mener les prochaines années ?

« En dehors de Marine Le Pen, plus personne ne défend la laïcité. » — Élisabeth Badinter

Au sein de la gauche, le combat a été complètement abandonné, si ce n’est par Manuel Vals. La gauche a laissé s’installer l’équation suivante : défense de la laïcité égal racisme. Cela est tragique.

Le Monde des Religions

(Merci à LePrestre)

« Le conflit : la femme et la mère »

France Inter a  consacré  une journée spéciale à la philosophe   Elisabeth Badinter ce jeudi à l’occasion de la sortie de son livre « Le conflit : la femme et la mère« .

Héritière de la 61e fortune de France, féministe, femme de gauche,  dans son livre  elle  dénonce pèle-mêle  le sentiment maternel, le « naturalisme », l’allaitement… car nuisibles pour les femmes. Un journaliste de Marianne s’étonne qu’elle soit plus discrète sur le voile.

http://www.dailymotion.com/video/xc6rae

Islamisation : Elisabeth Badinter a une révélation

Article paru dans le Nouvel Obs du 9 juillet.

Adresse à celles qui portent volontairement la burqa

Après que les plus hautes autorités religieuses musulmanes ont déclaré que les vêtements qui couvrent la totalité du corps et du visage ne relèvent pas du commandement religieux mais de la tradition, wahhabite (Arabie Saoudite) pour l’un, pachtoune (Afghanistan/Pakistan) pour l’autre, allez-vous continuer à cacher l’intégralité de votre visage ?

Ainsi dissimulée au regard d’au trui, vous devez bien vous rendre compte que vous suscitez la défiance et la peur, des enfants comme des adultes. Sommes-nous à ce point méprisables et impurs à vos yeux pour que vous nous refusiez tout contact, toute relation, et jusqu’à la connivence d’un sourire ? Dans une démocratie moderne, où l’on tente d’instaurer transparence et égalité des sexes, vous nous signifiez brutalement que tout ceci n’est pas votre affaire, que les relations avec les autres ne vous concernent pas et que nos combats ne sont pas les vôtres.

Alors je m’interroge : pourquoi ne pas gagner les terres saoudiennes ou afghanes où nul ne vous demandera de montrer votre visage, où vos filles seront voilées à leur tour, où votre époux pourra être polygame et vous répudier quand bon lui semble, ce qui fait tant souffrir nombre de femmes là- bas ?

En vérité, vous utilisez les libertés démocratiques pour les retourner contre la démocratie. Subversion, provocation ou ignorance, le scandale est moins l’offense de votre rejet que la gifle que vous adressez à toutes vos soeurs opprimées qui, elles, risquent la mort pour jouir enfin des libertés que vous méprisez. C’est aujourd’hui votre choix, mais qui sait si demain vous ne serez pas heureuses de pouvoir en changer. Elles ne le peuvent pas… Pensez-y.

Elisabeth Badinter – source

Rappel vidéo de 2007
Image de prévisualisation YouTube