Laïcité : Va-t-on supprimer tous les signes chrétiens du paysage public ?

Jean- François Chemain est diplômé de l’IEP de Paris, diplômé de Droit international, agrégé et docteur en Histoire, déplore la multiplication des procédures judiciaires contre les symboles catholiques dans l’espace public.

La nature, enfin, a horreur du vide. Croire n’est pas seulement une liberté fondamentale de l’Homme, c’est aussi pour lui un besoin: qu’on fasse place nette du christianisme en France, et d’autres croyances prendront cette place, qui n’ont pas forcément le même rapport à la liberté, et à la laïcité.

«Tout est chrétien» se désolait Sartre au lendemain de la Guerre … Deux mille ans de christianisme ont laissé dans notre culture, notre langue, nos paysages, nos mentalités des traces si profondes qu’on voit mal comment on pourrait les effacer. Interdire aux cloches de sonner, détruire ensuite les églises, briser les calvaires, cacher les statues, travailler le dimanche, et à Noël, et Pâques, et ne plus prononcer le nom de ces fêtes, ne plus dire «battre sa coulpe» ni «avoir voix au chapitre»… Débaptiser villes et villages portant un nom de saint… Interdire à Madame Taubira de s’appeler Christiane, qui signifie «chrétienne»…

Les «libertaires» qui veulent effacer toute trace de christianisme ont régulièrement fait le lit des totalitarismes.

Allons plus loin: s’il est convenu de prétendre que les valeurs «républicaines» se sont construites contre le christianisme, il est pourtant évident qu’elles en sont, sécularisées, les héritières. D’où peut bien provenir, chez nous, ce souci constant du plus faible, cette compassion pour les prisonniers, cet accueil de l’étranger, cette recherche frénétique de l’égalité, cette méfiance de la richesse, sinon du message évangélique ? […]

Allons encore plus loin: l’idée même de laïcité n’est pas religieusement neutre, puisque c’est une exigence chrétienne ! […]

Le Figaro (Merci à Joyeux luron)

Histoire : Le papyrus évoquant la «femme de Jésus» serait-il authentique ?

papyrus Christ

Une nouvelle étude scientifique publiée jeudi affirme que le document, présenté en 2012 comme le seul évoquant une concubine du Christ, date de la même époque que l’Évangile selon Saint Jean.

Ce papyrus a au moins quinze siècles d’âge. Voilà la certitude à laquelle mène une nouvelle étude menée par une équipe de scientifiques américains. Mais l’âge n’est pas la principale raison de l’intérêt suscité par ce petit rectangle de 3,8 cm sur 7,6 cm. Une courte phrase, lisible dans les lignes coptes qu’il comporte, suscite nombre de questionnements religieux et historiques: «Jésus leur a dit: “Ma femme”» ainsi que «elle pourra être ma disciple».

L’existence de ce document suggérant que le Christ était marié a été révélée en 2012 par Karen King, professeur d’histoire à la Harvard Divinity School. [...]

Reste que ces nouvelles conclusions n’emportent pas l’adhésion de tous les historiens. Parmi eux, Leo Depuydt, égyptologue à l’Université Brown, est cité par la même revue.

Le Figaro (Merci à Renaud de Montauban)

France vs République : «Nos ancêtres les Arabes»

Pour Jacques Dorveaux, étudiant, le rapport «Refondation de la politique d’intégration» représente la fin de l’idée même de la nation française.

Le peuple français risque de se retrouver dans une France qui n’en aura plus que le nom.

Aujourd’hui, la République a signé l’acte de décès de la France. Enfin, les masques tombent, la triste vérité éclate au grand jour : on savait que la République n’était pas la France, on voit maintenant que la République est la négation de la France.

Beaucoup seront tentés d’y voir une lubie de plus de la pseudo-élite qui dirige désormais notre pays. Mais le mal est en réalité plus profond : il s’agit de la conséquence finale du processus de destruction nationale entrepris par la République, processus qu’elle contient dans son ADN même. Elle ne s’est pas construite positivement, mais bien en opposition par rapport aux deux principaux piliers qui ont fait la France : la monarchie et le catholicisme.

Après avoir tué la première, elle a eu raison du second par le biais de la loi de 1905. Mais elle ne peut s’arrêter là : idéologie nihiliste par essence, elle doit détruire, encore et toujours. La prochaine victime, c’est le peuple français. Ironie de l’histoire : l’idéologie républicaine s’en était servie pour se débarrasser du christianisme. «Nos ancêtres les Gaulois » avait pour but de le chasser du territoire. «Nos ancêtres les Arabes» servira maintenant à remplacer le peuple français. […]

Le glissement était perceptible depuis des années. La marque la plus criante était cette substitution du mot «République» en lieu et place de celui de «France». Les «valeurs républicaines» ou le «pacte républicain» reviennent sans cesse depuis des années. Du Front national au Front de gauche, les hommes et femmes politiques ressassent ces termes creux, sans signification claire, y mettant chacun des notions qui leur sont propres. […]

Bvoltaire

« Ce sont bien les Chrétiens qui ont constamment persécuté les musulmans tout au long de l’histoire, non ? »

[Fox News, 27 août 2013, voir la vidéo ci-dessous]

Interview en anglais de Raymond Ibrahim, auteur de « Crucifiés une nouvelle fois » sur la persécution actuelle des Chrétiens dans la plupart des pays musulmans 

• Question de la journaliste (à 1’20″) : « 

« Tout au long de l’histoire, ce sont bien les Chrétiens qui ont constamment persécuté les musulmans, non ? Pourquoi la situation s’est-elle inversée ? »

• Réponse de l’intervenant : 

« Ce que vous dites là est l’exact reflet de la perception convenue et politiquement correcte de l’histoire qui, malheureusement, n’a rien à voir avec la réalité. Ce que nous appelons « le monde arabe » aujourd’hui, du Maroc à l’Irak, de la Syrie à l’Egypte etc., tous ces pays faisaient partie de la chrétienté au 7e siècle, et représentaient la moitié du monde chrétien de l’époque. Ces pays ont été conquis par l’islam par la force.

Et cette conquête s’est poursuivie pendant des siècles, remontant jusque dans la Turquie actuelle, l’une des plus anciennes terres chrétiennes au monde, conquise dans le sang. Ils sont ensuite remontés dans les Balkans, puis en Grèce, et jusqu’à Vienne… Les gens l’ont oublié parce que ce n’est plus enseigné.

Et le dogme actuel prétend que l’islam est une religion de paix alors que d’un bout à l’autre du monde musulman, dans des pays qui n’ont rien en commun, ni la langue, ni l’ethnie, ni l’histoire, ni l’économie, on retrouve les mêmes persécutions contre les Chrétiens. »

Fox

Pour la fin du Ramadan, le pape envoie un message de respect aux musulmans

[...] Le pape François a adressé vendredi, pour la fin du Ramadan, un message en son nom personnel aux musulmans. Il exhorte les responsables de l’islam et du christianisme à « encourager les jeunes à penser et à parler de manière respectueuse des autres religions et de ceux qui les pratiquent, en évitant de ridiculiser ou de dénigrer leurs convictions et leurs rites ».

Hebergeur d'image

« Cette année, j’ai décidé de signer moi-même ce message traditionnel (ndlr : pour l’Aid al-Fitr, fin du Ramadan) », a écrit le pape qui invite ses interlocuteurs à « réfléchir » à « la promotion du respect mutuel à travers l’éducation ». Il appelle aussi à « éviter la critique injustifiée ou diffamatoire » sur les deux religions. [...]

Dans les relations entre chrétiens et musulmans, « nous sommes appelés à  respecter la religion de l’autre, ses enseignements, ses symboles et ses  valeurs. C’est pour cela que l’on réservera un respect particulier aux chefs religieux et aux lieux de culte ». « Qu’elles sont douloureuses ces attaques perpétrées contre l’un ou l’autre de ceux-ci ! », a-t-il écrit. [...]

TF1 News

Egypte : 15 ans de prison pour une mère et ses 7 enfants convertis au christianisme

La cour criminelle de Beni Souef (115 km au sud du Caire) a condamné une famille entière à la prison pour s’être convertie au christianisme.

Nadia Mohamed Ali et ses enfants Mohab, Maged, Sherif, Amira, Amir, et Nancy Ahmed Mohamed Abdel-Wahab passeront 15 ans en prison. Sept autres personnes impliquées dans l’affaire ont été condamnées à cinq ans de prison.

L’histoire de la famille de Nadia Ali Mohamed a commencé en 2004 quand elle-même et ses enfants ont décidé, après leur conversion, de remplacer leurs noms musulmans sur leurs cartes d’identité par leurs noms chrétiens et d’indiquer le lieu de leur nouvelle résidence. Pour ce faire, ils ont obtenu l’aide de sept employés du bureau de l’état civil. [...]

AsiaNews via Poste de veille

La laïcité doit-elle nous conduire à abandonner nos traditions chrétiennes ?

Le blogueur Kookaburra rappelle sur Agoravox la persistance des traditions chrétiennes dans une «Europe de moins en moins croyante» qui traduit l’importance de l’héritage chrétien dans la culture européenne. Ils dénoncent ceux qui estiment que ces références devraient être supprimées par respect de la laïcité.

L’Eglise a depuis longtemps accepté la laïcité, mais le principe de la séparation et l’indépendance de l’Etat et la religion est étranger à l’islam.

Est-ce que l’application conséquente de la laïcité nous oblige à abandonner nos traditions chrétiennes ? Devons-nous supprimer du calendrier Pâques, l’Ascension, Noël etc., interdire les arbres de Noël, les crèches et tous les symboles chrétiens, rayer des manuels scolaires toute référence à notre héritage chrétien, enlever tous les tableaux religieux dans les musées ? Il resterait encore à supprimer toute la musique religieuse, Bach, Mozart, les cantates, les requiem. Il faudrait s’attaquer ensuite à la littérature, à notre architecture, à nos langues.

Depuis deux milles ans, l’art de notre continent est un art chrétien : La peinture, la sculpture, la musique, l’architecture et l’orfèvrerie occidentales en sont indissociables. […]

L’Europe n’est pas un «club chrétien», selon la formule ironique de M. Erdogan, mais elle est culturellement chrétienne, ce qui explique la persistance des traditions et symboles chrétiens. Il n’y a pas de raison à les abandonner.

agoravox

Nouvelle étude sur le paysage religieux mondial

Les chrétiens sont le premier groupe religieux au monde, fort de 2,2 milliards de personnes, suivis par les musulmans et loin derrière par les hindous et les bouddhistes, affirme mardi une étude du centre de recherche américain Pew sur la religion.

 

L’étude « Le paysage mondial religieux », qui se base sur plus de 2.500 recensements, registres ou études à grande échelle dans plus de 230 pays, enregistre la taille et la distribution des grands groupes religieux dans le monde en 2010.

Selon Pew, plus de huit habitants sur 10 (84%) de la planète sont affiliés à un groupe religieux, soit 5,8 milliards des 6,9 milliards d’habitants en 2010. Quelque 2,2 milliards sont chrétiens (32% de la population mondiale), 1,6 milliard musulmans (23%), un milliard hindous (15%), près de 500 millions bouddhistes (7%) et 14 millions juifs (0,2%).

Plus de 400 millions pratiquent d’autres religions – Indiens d’Amérique, Aborigènes d’Australie, minorités chinoises, etc. Environ 58 millions de personnes, soit moins de 1% de la population, embrassent des religions comme le baha’isme, le sikhisme ou le taoïsme.La distribution géographique varie énormément. La quasi totalité des hindous et des bouddhistes résident dans la région Asie-Pacifique, comme les trois-quarts des personnes sans affiliation religieuse. Quelque 62% des musulmans y résident également, les plus fortes communautés étant en Indonésie, Inde et Pakistan.Les chrétiens sont les plus dispersés, avec un nombre quasi égal en Europe (24%), en Amérique latine et Caraïbes (24%) et Afrique sub-saharienne (24%). Les Etats-Unis, le Brésil et le Mexique accueillent les plus fortes communautés chrétiennes.

44% des juifs vivent en Amérique du nord et un sur quatre en Israël. Un total de 157 pays sont à majorité chrétienne, 49 pays à majorité musulmane. En revanche, sept bouddhistes sur 10 sont une minorité religieuse dans leur pays.

44% des juifs vivent en Amérique du nord et un sur quatre en Israël. Un total de 157 pays sont à majorité chrétienne, 49 pays à majorité musulmane. En revanche, sept bouddhistes sur 10 sont une minorité religieuse dans leur pays.
7 sur 7 

 

Noël : Contrairement à l’Aïd-el-Fitr, aucun communiqué sur le site de l’Élysée (Màj)

Communiqué du Front National, pour l’instant seul mouvement politique à s’émouvoir de ce silence de l’Élysée :

Noël : François Hollande reste sans voix !

Addendum

Boulevard Voltaire publie une tribune de Marie Delarue

« Dans la chaleur estivale du mois d’août, notre Président normal prit la peine d’abandonner un instant sa Valérie en bikini sur la plage de Brégançon pour aller poster sur le site de l’Élysée un message à l’attention des musulmans de France. »

La suite sur Boulevard Voltaire

————–

Addendum

France-Inter a évoqué l’affaire dans la soirée du 25 décembre, avec une intervention du député Lionnel Luca :

————–

Aucun vœu du Président Hollande à l’occasion de Noël sur le site de l’Élysée. En revanche pour l’Aïd-el-Fitr :

« A l’occasion de l’Aïd-el-Fitr, qui consacre la fin du mois de Ramadan, j’adresse tous mes vœux de bonheur, de santé et de réussite aux musulmans de France. »

Capture d’écran réalisée le 25/12 à 15h47 sur le Site officiel de l’Élysée

Addendum du 26/12/21012 : On notera toutefois qu’une cérémonie de remise de cadeaux s’est déroulée le 15 décembre dernier, autour du traditionnel « Arbre de Noël de l’Élysée »:

(Merci à Boreas pour la photo)

Les chrétiens, premier groupe religieux au monde

Les chrétiens sont le premier groupe religieux au monde, fort de 2,2 milliards de personnes, suivis par les musulmans et loin derrière par les hindous et les bouddhistes, affirme mardi une étude du centre de recherche américain Pew sur la religion.

L’étude « Le paysage mondial religieux », qui se base sur plus de 2.500 recensements, registres ou études à grande échelle dans plus de 230 pays, enregistre la taille et la distribution des grands groupes religieux dans le monde en 2010.

Selon Pew, plus de huit habitants sur 10 (84%) de la planète sont affiliés à un groupe religieux, soit 5,8 milliards des 6,9 milliards d’habitants en 2010. Quelque 2,2 milliards sont chrétiens (32% de la population mondiale), 1,6 milliard musulmans (23%), un milliard hindous (15%), près de 500 millions bouddhistes (7%) et 14 millions juifs (0,2%). [...]

7sur7.be

Grande-Bretagne : L’islam gagne du terrain face au christianisme

La religion musulmane est la religion qui progresse le plus en Grande-Bretagne. C’est ce que révèlent les résultats du recensement 2011 de l’Office National Statistics (ONS), publiés mardi 11 décembre.

Cette montée de l’athéisme est perceptible dans plusieurs pays occidentaux, tout comme l’augmentation du nombre de musulmans en Europe, qui, en Angleterre, est visible notamment avec le succès du prénom Mohammed.

En Angleterre et au pays de Galles, les musulmans représentent à présent 2,7 millions de personnes, sur un total de 56,1 millions d’habitants, soit 4,8 % de la population alors qu’en 2001, selon les chiffres de l’ONS, ils étaient 1,5 million et représentaient 3 % de la population totale.

Si l’islam est la religion qui connaît la plus forte croissance (1,8 %), d’autres religions prennent également une part plus importante dans le paysage britannique comme l’hindouisme et le bouddhisme.

Le christianisme, la première religion du pays, connaît à l’inverse une baisse du nombre de fidèles. En effet, en 2011, 33,2 millions de personnes des Anglais se sont déclarés chrétiens alors qu’ils étaient 37,2 millions, en 2001 soit une chute de 12 %.

L’athéisme gagne du terrain avec une augmentation de 10 % des personnes qui déclarent ne pas croire en Dieu. Les athées représentent 25 % de la population totale du pays.

saphirnews