Laurent Wauquiez (UMP) veut supprimer les «repas différenciés» dans les cantines scolaires (rediff)

19/08/13

Laurent Wauquiez veut en finir avec les repas sans viande de porc dans les cantines scolaires. Halal, casher, ou simplement végétariens, le député-maire du Puy-en-Velay l’a affirmé ce dimanche 18 août : il ne souhaite plus que les municipalités adaptent les menus des cantines aux obligations religieuses.

Le responsable UMP l’a affirmé alors qu’il a levé le voile sur des éléments du programme de la Droite sociale en vue des municipales, lors de l’ascension du Mézenc, rendez-vous désormais traditionnel pour le député UMP. Et parmi les idées lancées par l’ex-filloniste, devenu indépendant, un «pacte de laïcité» dans lequel il souhaite supprimer les repas différenciés dans les cantines scolaires.

L’idée ? Les candidats qui souhaitent souscrire à son programme s’engagent, «pour lutter contre les communautarismes», à supprimer les repas différenciés dans les cantines des écoles et à «interdire tout signe religieux ostentatoire dans les établissements publics». Une manière de pointer implicitement les repas sans porc, voulus par certaines familles de confession juive ou musulmane. […]

Ce débat sur les repas compatibles avec les différentes religions avait déjà été agité par la droite en 2011. Nicolas Sarkozy et Jean-François Copé estimaient alors qu’il ne fallait pas de repas halal dans les cantines scolaires. Pendant sa campagne présidentielle, François Hollande avait assuré que «sous (s)a présidence, rien ne sera toléré en terme de présence de viande halal dans les cantines de nos écoles».

lelab.europe1 (Merci à Joyeux luron)

Prison : Les repas halal et casher compatibles avec le principe de laïcité

Servir des repas « confessionnels », c’est-à-dire halal ou casher, en prison ne contreviendrait pas au principe de laïcité, a estimé mardi le Contrôleur général des lieux de privation de liberté, Jean-Marie Delarue. Fin novembre 2013, le tribunal administratif de Grenoble a enjoint le centre pénitentiaire de Saint-Quentin-Fallavier (Isère) de servir des repas hallal à ses détenus musulmans au nom de la liberté d’exercer sa religion, une première. Le ministère de la Justice a indiqué qu’il ferait appel de ce jugement.

«Le principe de laïcité ne s’oppose nullement, tout au contraire, sauf discrimination fondée sur l’origine religieuse, à la confection ou à la distribution d’aliments +confessionnels+ dans les lieux privatifs de liberté », a écrit le Contrôleur dans son rapport annuel, publié mardi.

Aujourd’hui, la plupart des établissements pénitentiaires proposent des repas sans porc, mais pas de repas intégrant des aliments respectant les rites confessionnels.

«Faut-il autoriser ou non ces viandes confessionnelles ? Oui, dès lors que rien (dans les) contraintes du service public ne s’y oppose», a déclaré M. Delarue lors d’une conférence de presse de présentation de son rapport annuel.

« Ces viandes, pour nous, font partie de la manière dont une personne peut exercer ou non son culte », a fait valoir le Contrôleur, qui a cité des témoignages de détenus indiquant qu’ils « (crevaient) de faim parce qu’(ils ne pouvaient) pas se nourrir ».

M. Delarue a souligné que des repas différenciés étaient déjà servis dans les établissements pénitentiaires, le plus souvent pour des raisons médicales. Servir des repas halal ou casher n’induirait pas de coûts supplémentaires et pas de difficulté de gestion, selon lui.

Le Point

Etiquetage de la viande sacrificielle : la sénatrice Sylvie Goy-Chavent menacée de mort par Israël ? (màj)

Addendum 02/08/13

[...] Le site d’information israélien francophone JSS News prend très violemment à parti la rapporteuse de cette mission sénatoriale dans un article mis en ligne le 13 juillet intitulé « Abattage rituel : interdit en Pologne, une sénatrice antisémite (?) tente de l’interdire en France ».

« JSS News » comme les initiales de Jonathan-Simon Sellem, ancien candidat aux élections législatives dans la 8e circonscription des Français de l’étranger.

Sur ce site, la sénatrice UDI Sylvie Goy-Chavent découvre « éberluée » la violence des commentaires et fait au Lab la liste des menaces qu’elle a reçu :

« On m’a promis la pendaison, l’égorgement, enfin bon, j’en passe et des meilleures. Plusieurs personnes au Sénat ou ailleurs m’ont conseillé de faire très attention parce qu’il y avait des services (NDLR : d’une puissance étrangère) qui étaient capable de me faire taire. On m’a menacé sur ma carrière. On m’a menacé sur tout un tas de choses. »

La sénatrice dépose plainte, mercredi 17 juillet, auprès du procureur de la République de Bourg-en-Bresse, pour insultes, diffamations publiques, incitations publiques à la haine et à la violence raciale.

« Rien ne se passe », déplore-t-elle. L’élue décide alors d’envoyer une lettre au chef de l’État :

J’en appelle au président de la République puisque le site en question continue à vomir ces insanités à mon encontre et je n’ai pas de nouvelle de grand monde…

Et de la mettre en ligne lundi 26 juillet, sur son mur Facebook, en écrivant en lettres capitales : « JE VOUS APPELLE A L’AIDE ».

Europe 1

Merci à Stormisbrewing

______________________________

[Mise à jour du 20 juillet 2013]

[Le site JSS News réagit aux propos tenus par la sénatrice] [extraits]

Il y a quelques jours, nous publiions un article consacré à l’abattage rituel en Europe, plus précisément en Pologne et en France. (…) Oui mais voilà, cela n’a pas plu à cette bonne dame, fille d’agriculteurs, qui est certaine de son fait: les juifs pratiquent la barbarie contre les animaux depuis plus de 2.000 ans en mangeant casher ! Les juifs ne devraient pas avoir le droit de respecter la « casherout » (loi de la nourriture casher).

Ainsi, Sylvie Goy Chavent aurait décidé de porter plainte contre JSSNews. Alors, nous avons souhaité répondre à la Sénatrice concernant certaines de ses affirmations faites à la presse française:

La République n’est pas menacée, si ce n’est par votre proposition. Cette année, on estime que le départ des Juifs de France vers Israël va augmenter de 40% par rapport à l’an passé. Ce n’est pas uniquement l’effet Merah, c’est aussi suite à l’incompétence de dirigeants français comme vous.

Et avec des propositions comme les vôtres, des propositions qui forceraient les Juifs de France à devenir des Marranos des temps moderne, vous accélerez leur départ. Mais je suis sûr qu’au fond de vous, cela vous réjouis de les voir partir…

«Quand je vois ces menaces, je ne peux m’empêcher de penser qu’il doit y avoir beaucoup d’argent en jeu» (Le Figaro)

Ben voilà ! C’est donc là le problème… L’argent des Juifs ! Il faut dire que l’abattage rituel casher représente moins de 0.90% de l’abattage de tous les animaux en France… Si j’admet bien volonté que la viande casher est hors de prix, j’ai peine à croire que cela représente une part importante de l’économie totale de ce domaine économique particulier. Et puis, pourquoi parlez-vous d’argent aujourd’hui alors que votre combat est censé être celui de l’amour pour les animaux…

Lors de la commission parlementaire, vous accusiez les experts qui affirment que l’abattage rituel juif « ne fait pas souffrir » d’être « tous des juifs. »

Outre le fait que votre accusation est fausse, cela signifie surtout qu’à vos yeux, les juifs sont des menteurs qui falsifient des rapports officiels et qui s’organisent en cabale pour obtenir ce qu’ils veulent des gouvernements.

Cela signifie aussi qu’à vos yeux les juifs n’ont pas le droit de se défendre face à vos propos. S’ils le font, ce ne peut être en tant qu’expert, ce sera forcément dans leur condition de Juifs.

D’ailleurs sur Public Sénat vous dites être « la victime d’une cabale »… On se croirait presque dans les Protocoles des Sages de Sion ! C’est dingue de voir quelqu’un « qui n’est pas antisémite » user aussi facilement de tous les mécanismes antisémites (Cabale, argent, menace, danger, bien étiqueter pour bien identifier qui est qui, etc…)

Vous jouez ensuite sur la même corde que Jean-Marie Le Pen qui affirme avoir des amis juifs: «Je viens d’une commune où l’on commémore tous les ans le tribut payé par les Juifs pendant la Deuxième Guerre mondiale» (Le Figaro). Et oui, à travers la belle République Française, des centaines de milliers de Juifs ont souffert de la collaboration avec les nazis. Une collaboration de tous les jours visant à détruire le peuple juif.

Les Nazis et la France des collabos voulaient tuer physiquement les Juifs. Vous, vous souhaitez tuer les Juifs par le refus de la pratique de leur religion. Vous souhaitez les empêcher de manger casher. Vous souhaitez les empêcher de pratiquer leur culte. Une mort encore plus dure que celle des nazis, car cette mort là, c’est une mort où la victime reste vivante.

Alors que des commentateurs vous traitent de « pétasse » ou de « connasse », franchement, ça me fait ni froid ni chaud (…)

Mais le problème au fond, ce n’est pas votre petite personne mais votre antisémitisme.

Car comme l’a parfaitement compris Le Monde, « L’auteur de l’article (ndlr: sur JSSNews) conclut ironiquement : « Sylvie Goy-Chavent est aussi celle qui veut forcer la France à étiqueter les produits fabriqués par des juifs israéliens qui vivent en Judée et en Samarie. Mais non, elle n’est pas concentrée sur Israël. Et non, elle n’est pas antisémite. »

Hé oui, encore une proposition contre des Juifs. Je suis d’ailleurs persuadé que vous n’acceptez pas non plus la présence des Juifs en « Cisjordanie. » J’ai le sentiment que pour vous, il faudrait « évacuer toutes les implantations juives là-bas, les « colons extrémistes. »

C’est vrai après tout, une « Palestine » vidée de ses Juifs, une « Palestine » Judenrein, purifiée de ses Juifs comme disaient ceux qui occupaient votre village, c’est peut-être votre rêve. Les Juifs ne devraient pas avoir le droit de vivre où bon leur semble. « Les juifs en juiverie et les arabes en arabie » disait Coluche.

Le problème c’est que vous, vous n’êtes pas drôle. Et votre proposition sur l’étiquetage montre bien que pour vous, les Juifs devraient être confiné à certaines terres pour ne pas polluer la vie des autres ailleurs.

Madame Guy-Chavent, l’histoire juive est ponctuée de personnalités comme la votre. Des Aman, des Amalek. Des Ferdinand et des Isabel. Des Goy-Chavent.

Mais avant que vous proposiez l’interdiction de la circoncision, sachez qu’au fond de moi, je vous remercie pour votre travail. Car de là où je suis, en Israël, je ne peux qu’espérer que mes frères Juifs de France comprennent qu’il est temps de partir. Je préfère qu’il partent avec des lois liberticides comme la votre, plutôt que suite aux futures attaques antisémites. Je rappelle par ailleurs que votre pays est celui où le nombre d’acte antisémite à le plus monté en Europe ces derniers temps. L’avenir de votre pays est sombre.

Les études historiques disent qu’un Juif ne reste en moyenne dans un pays que 60 ans avant qu’il ne soit forcé de faire ses bagages. C’est à peu près le temps qui nous sépare de la Shoah et, grâce à vous, l’histoire ne ment pas. Les Juifs repartent.

Madame Goy Chavent, oui je pense que vous êtes antisémite. Je pense aussi que vous ne le savez même pas et que cette prise de conscience avec la réalité vous fait mal.

Madame Goy Chavent, je pense même que vous avez des amis Juifs ! Ils sont tous en Israël et vous disent merci.

Grâce à vous, on sera plus nombreux ici pour fêter la re-naissance de notre peuple, notre culture, notre histoire et respecter nos préceptes millénaires.

Et lorsque la fête de Pourrim viendra, qu’on fera rûgir les crécelles quand le nom d’Aman sera entonné par l’officiant, on pensera à vous tout autant qu’à lui.

Sylvie, sur la plage de Tel-Aviv, devant nos lieux Saint de notre capitale Jérusalem, où sur les collines de Judée et de Samarie, sachez qu’à la sortie de shabbat, nous serons des centaines à sortir le barbecue pour savourer une entrecôte casher à votre santé !

Par Jonathan-Simon Sellem – Rédacteur en Chef de JSSNews – Ancien candidat PLD (membre UDI) aux législatives partielles dans la 8è. circonscription des Français de l’étranger.

jssnews.com

————————-

[Article du 19 juillet 2013]

Un site israélien accuse d’antisémitisme la rapporteure de la mission sénatoriale sur la filière viande, Sylvie Goy-Chavent. La cause : la proposition de la mission d’informer le consommateur sur l’abattage rituel des animaux, qu’il soit halal ou casher.

La rapporteure de la mission d’information du Sénat sur la filière viande, composée de 27 sénateurs de toutes tendances, fait l’objet d’accusation d’antisémitisme et de menaces de mort.

La cause ? La proposition de la mission d’imposer un étiquetage non stigmatisant sur le mode d’abattage des animaux. Il s’agit de savoir si l’animal a été abattu avec étourdissement ou sans. L’abattage sans étourdissement répond aux besoins des rituels religieux, qu’il s’agisse de viande halal ou casher. (…)

Une position que n’accepte pas le webzine israélien JSSnews.com. Ce site est « modéré » par Jonathan-Simon Sellem, ancien candidat centriste indépendant proche de l’UDI aux élections législatives dans la 8e circonscription des Français de l’étranger, qui inclut Israël.

Dans un article titré « abattage rituel : interdit en Pologne, une sénatrice antisémite (?) tente de l’interdire en France », le site pose  la question de l’antisémitisme de la sénatrice.

Les commentaires qui suivent vont encore plus loin : pour nombre d’entre eux, ils vont de l’insulte aux menaces de mort. Extraits : « Goy, elle porte bien son nom. Ces gens sont pathétiques par leur acharnement antijuif », « propos « typiquement antisémites »…. », « QI d’autruche ».

Et les menaces de mort : « Moi je propose que l’on égorge Sylvie Goy-Chavent pour « voir » combien de temps elle va rester consciente… Mais c’est pour l’étude après tout… – l’amour de la science ! Faut pas nous mettre au défi ou nous tester… »

Sylvie Goy-Chavent dénonce aujourd’hui « des menaces très graves, des menaces de mort, des menaces sur ma personne et des insultes grave sur mes origines, des insultes raciales, de tout ordre. » (…). Elle a porté plainte.

Sylvie Goy-Chavent pointe également le rôle de l’aspect financier dans ce débat sur l’abattage rituel. (…)

« Il y a des histoires d’argent derrière ça, puisqu’on nous a annoncé jusqu’à 1 euro par kilo équivalent carcasse d’animaux sortant des abattoirs, somme reversée au culte. En effet il y a beaucoup d’argent en jeu. Et c’est peut-être ça qui éveille la haine».

Sur ce point, la présidente PS de la mission, la sénatrice Bernadette Bourzai, ne rejoint pas sa collègue : « Les enjeux financiers, on ne nous les a pas démontrés, et je n’irai pas sur ce terrain-là », affirme-t-elle. Elle juge en revanche « complètement scandaleuses » les menaces de morts contre sa collègue.

Public Sénat – via E&R

Abattage rituel : Un étiquetage obligatoire pour mieux stigmatiser ?

Le site saphirnews revient sur l’éventualité d’un étiquetage obligatoire pour les viandes halal et casher.

«Ce n’est pas la volonté d’informer utilement le consommateur qui est à l’origine de la demande de l’étiquetage. C’est la volonté de mettre fin au statut dérogatoire de l’abattage rituel, en imposant l’étourdissement préalable à la mise à mort des animaux.» affirme Mohammed Moussaoui, ex-président du Conseil français du culte musulman (CFCM)

«Instaurer un étiquetage obligatoire du mode d’abattage, selon des modalités non stigmatisantes. » C’est la proposition 39 de la mission sénatoriale sur la filière viande en France, qui a rendu public son rapport jeudi 18 juillet. Elle a déchaîné les critiques de la communauté juive. Du côté des musulmans, les réactions sont plus partagées. Une inquiétude reste commune : est-ce une première étape vers l’interdiction de l’abattage rituel ?

La mission a des objectifs clairs : «dresser un état des lieux de la filière viande, relancer le secteur, restaurer la confiance des consommateurs», nous indique sa rapporteure Sylvie Goy-Chavent. C’est sur ce dernier point que s’inscrit la proposition 39, votée à l’unanimité» par les sénateurs. […]

Les cultes ne sont pas contre la transparence : ils la réclament tout autant. Toutefois, la stigmatisation de l’abattage rituel est sur un tout autre plan. La proposition a été discutée dans le cadre d’un débat sur le bien-être animal qui, bien que légitime, finit par conclure que l’abattage rituel est source de souffrances plus grandes pour les animaux. Il est même décrit dans le rapport comme «une exception aux règles du bien-être animal à l’abattoir», ce qui dérange profondément les représentants religieux. […]

saphirnews

Floride : Union sacrée des détenus musulmans et juifs pour obtenir de la nourriture halal ou casher

En Floride, les prisonniers juifs et musulmans se sont ligués pour déposer une plainte commune par l’intermédiaire de la Division des droits civils du Département de la Justice des États-Unis.

Si l’on vous dit repas halal et si l’on ajoute veto de l’administration, vous pensez aussitôt cantines scolaires, croisade laïciste contre la fantasmatique «halalisation de la France», et tout le battage politico-médiatique qui a l’art de monter en épingle la simple exigence de ne pas manger de viande. Le casher échappant miraculeusement à l’anathème général…

Bien loin de la France, et dans l’univers impitoyable des prisons de Floride, casher et halal sont logés à la même enseigne : ils ne sont pas au menu ! Soumis au même régime alimentaire drastique qui leur interdit de s’alimenter conformément aux prescriptions respectives de leur religion, les prisonniers juifs et musulmans se sont ligués, comme un seul homme, contre le Département d’Etat des Services correctionnels. […]

C’est à un juge fédéral de Miami qu’il reviendra de statuer sur l’affaire alimentaire à l’origine d’un rapprochement entre juifs et musulmans qui, sur une autre scène que celle du milieu clos de la prison, aurait une forte charge symbolique.

oumma

Selon un sondage, un consommateur sur sept achète casher ou halal

Résultats d’un sondage Toluna pour l’ESSEC réalisé en France et en Belgique francophone : 11,4% des consommateurs français achètent régulièrement ou occasionnellement des produits halal, et 5,3% des produits casher. En Belgique, le pourcentage d’acheteurs est respectivement de 10,6% et 3,1%.

La consommation de produits casher et hala augmente en France depuis déjà plusieurs années. Les marques nationales et spécialisées (Isla Délice, Fleury Michon, Herta…) ou MDD (Casino, Carrefour…) mais aussi les enseignes spécialisées (comme Hal’Shop) investissent particulièrement le marché halal.

Les produits casher et halal attirent de plus en plus de monde. (…)

E-Marketing

Richard Prasquier : «Si on interdit la circoncision, les juifs quitteront l’Europe»

“Si la circoncision venait à être interdite en Europe, cela signifierait la fin d’une présence religieuse juive en Europe. Que l’on soit juif orthodoxe ou pas, toute atteinte à cette pratique religieuse signifiera que les juifs feront leurs valises et quitteront l’Europe”, a déclaré Richard Prasquier, président du Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF) lors d’un séminaire sur la liberté religieuse en Europe organisé jeudi 29 novembre 2012 au Parlement européen à Bruxelles.  

Pour M.Prasquier les religions subissent aujourd’hui des attaques inattendues qui mettent en cause certaines de leurs pratiques, citant aussi l’abattage rituel des animaux.

“De ce point de vue l’Islam et le judaïsme qui ont beaucoup de pratiques communes sont mises en cause de façon analogue”, a ajouté M.Prasquier qui participait à un séminaire sur la liberté de religion, le racisme et l’antisémitisme en Europe, en compagnie de l’imam de Drancy, Hassen Chalgoumi.

“Il faut que l’arsenal legislatif de chacun des pays en Europe autorise l’abattage rituel pour des raisons religieuses, sinon il faut en tirer les conclusions et ells sont extrêmement graves en ce qui concerne la possibilité de preserver une diversité religieuse à l’intérieur de notre continent”, a-t-il ajouté, mentionnant la récente decision de la cour constitutionnelle de Pologne qui a statué qu’il n’y a aucun accord légal permettant cet abattage dans le pays en réponse à une demande de groupes de défense des animaux.

« Il faut savoir resister à ceux qui veulent entraîner un veritable combat contre des pratiques religieuses qui sont absolument indispensables »,

a souligné le president du CRIF qui a toutefois admis les critiques « légitimes » faites à certains aspects d’une religion quelle qu’elle soit « à condition qu’elles soient honnêtes et qu’elles ne blessent pas les gens qui la pratiquent ». (…)

CRIF

Paris : un boucher casher agressé

Un boucher casher a été légèrement blessé hier dans sa boutique après avoir été agressé par sept individus. Une femme voilée s’est présentée devant le magasin et a commencé à prendre des clichés de la boutique sans raison apparente. Le boucher est venu à sa rencontre, et, en réponse, a, à son tour, pris des clichés de la femme. Deux hommes qui passaient par là ont alors pris à partie l’artisan, lui reprochant de prendre en photo la femme voilée. Les deux passants ont finalement quitté les lieux avant de revenir quelques minutes plus tard avec cinq amis armés d’un pistolet à gaz pour s’en prendre au boucher qui a été légèrement blessé dans l’altercation qui a suivi.

Le Parisien

Joël Mergui (Consistoire) : «L’abattage rituel ou la circoncision sont des pratiques qui ne sont pas négociables»

A la veille du Nouvel An juif, Joël Mergui, président du Consistoire central israélite de France, s’inquiète des tentatives de remises en cause, par la société, de «rites fondamentaux».

Nous attendons que la France joue un rôle moteur en Europe dans la défense de cette pratique millénaire.

Sur le dossier de l’abattage rituel, les polémiques qui ont éclaté durant la campagne présidentielle ont-elles fait long feu ?

Je ne pense pas que ces questions soient derrière nous ; les coups peuvent venir de partout, d’autant qu’il s’agit d’un enjeu de niveau européen.

Ces tentatives de remise en cause d’une pratique religieuse ne sont pas des accidents de parcours mais le signe que nos sociétés s’arc-boutent contre le fait religieux. Nous venons d’en avoir une autre illustration en Allemagne avec le débat sur la circoncision. Ce jugement montre que l’on a atteint un point extrême dans les atteintes à la liberté de culte.

Pour nous, l’abattage rituel ou la circoncision sont des pratiques qui ne sont pas négociables. Sinon, cela signifie pour les juifs d’Europe qu’ils doivent partir. La maladresse de François Fillon au printemps [l'ex-premier ministre avait laissé entendre que juifs et musulmans devaient revoir leurs «traditions ancestrales»] montre qu’il faut être vigilant. Il ne faudrait pas entériner le projet d’une société qui accepte toutes les libertés sauf celle de pratiquer une religion.

Le Monde

Vers la fin de l’abattage rituel en France

Face aux pressions subies par l’administration, les abattoirs français se dirigent vers une généralisation massive de l’étourdissement des bêtes avant abattage.

La droite et l’extrême droite, qui peuvent déjà se targuer d’avoir sérieusement abîmé le vivre-ensemble en France, auront peut-être dans quelques semaines un nouveau trophée de chasse : si rien n’est fait pour mettre un terme à l’hécatombe, de nombreux éleveurs et producteurs spécialisés dans la viande halal pourraient très sérieusement pâtir de l’incurie politique et démagogique qui depuis des années prend pour cible l’abattage rituel. Tout cela au profit de professionnels étrangers.

Fin décembre était publié un décret stipulant que les abattoirs qui pratiquent l’abattage rituel devront obtenir à partir du 1er juillet 2012 une autorisation préalable du préfet. [...]

Al Kanz

Dialogue inter-ethnique à Lille : « Mon pays c’est pas Israël, la Palestine ou l’Afrique »

Dialogue autour du bus de l’Amitié judéo-musulmane (Lille, 25 juin 2012)

« Notre liberté de ne pas manger halal ou casher, on ne l’a plus! » Un Français de souche

A partir de 3’30…



N’hésitez pas vous aussi à nous envoyer vos documents amateurs (vidéos, photos, enregistrements téléphoniques, etc.)

(merci à A.)

Halal/casher : 1 consommateur sur 10

Un consommateur sur 10 fréquente régulièrement les rayons halal ou casher de la grande distribution en France, selon une étude réalisée par l’institut Promise Consulting sur les modes de consommation publiée aujourd’hui.

http://img832.imageshack.us/img832/2800/16076791606537halal.jpg

« Aujourd’hui plus de 9 enseignes de distribution ou de hard discount sur 10 proposent à leur clientèle des rayons spécifiques » conformes aux rites juifs et musulmans, selon cette étude.

La proportion d’acheteurs réguliers en rayons halal ou casher diffère nettement selon les enseignes, atteignant 14% chez Auchan, entre 9% et 11% chez Carrefour, 9% chez Leclerc, 7% chez Les Mousquetaires, 6% chez Système U et 13% dans les enseignes hard discount. Par ailleurs, 69% des clients fréquentent régulièrement les rayons « produits du monde », gastronomie asiatique, mexicaine ou italienne par exemple.

C’est « une évolution notable de notre modèle alimentaire », note le communiqué. (…)

Le Figaro