Mort de Mandela : la BBC accusée d’avoir perdu tout sens de la mesure

[Résumé] La BBC est accusée d’avoir perdu tout sens de la mesure dans la couverture médiatique de la mort de Nelson Mandela.

Plus de 100 émissions « spéciales » ont été diffusées sur le sujet cette dernière semaine sur les chaines télévisées et les radios du réseau de la BBC. La chaine a envoyé sur place 140 personnes (journalistes, équipes techniques etc.)

Durant la semaine :
• la BBC1 et BBC2 ont consacré 21 heures de direct aux événements
• Radio 5 live y a consacré 48 heures d’antenne.
• Radio 4 : 10 heures d’antenne
• BBC world service : 27 heures d’antenne
• etc

Un député a estimé que c’était la preuve que la BBC recevait trop de subventions publiques :

« Ils dilapident l’argent du contribuable alors que beaucoup de gens ont du mal à payer leur redevance ».

Daily Mail

« L’Union Européenne doit saper l’homogénéité de ses Etats membres »

[Cet article de la BBC a déjà été diffusé sur Fortune en 2012 mais n'a pas été proposé aux lecteurs de Fdesouche malgré son importance cardinale. Nous le leur soumettons aujourd'hui.]

——————————–

Selon Peter Sutherland, représentant spécial de l’ONU pour les affaires de migration, l’Union Européenne doit « faire de son mieux pour saper l’homogénéité » de ses états membres.

« Les Etats-Unis, l’Australie ou la Nouvelle-Zélande sont des sociétés d’immigrés qui s’accommodent plus facilement des gens d’autres horizons. Nous [en Europe] entretenons un sens d’homogénéité et de différence par rapport aux autres. C’est exactement ce que l’Union Européenne, selon moi, devrait s’efforcer de saper ».

Il déclare que les migrations sont une « dynamique cruciale pour la croissance économique » dans certaines nations de l’UE, « malgré le fait que cela soit difficile à expliquer aux citoyens de ces Etats ».

La population vieillissante et en déclin de pays comme l’Allemagne ou le Sud de l’UE est « l’argument-clef qui justifie le développement d’Etats multiculturels, bien que j’hésite à utiliser ce mot car des gens l’ont attaqué » ajoute-t’il.

« Il est impossible que cette homogénéité perdure car les états doivent devenir plus ouverts en ce qui concerne les gens qui les peuplent ».

L’article de la BBC indique que Peter Sutherland est également président non-exécutif de Goldman Sachs International, recteur à la London School of Economics, ancien président du géant du pétrole BP et membre du Groupe Bilderberg. Ainsi que le patron européen du Transatlantic Policy Network, un institut euro-américain dont le but est de faire émerger un bloc euro-atlantique unifié dans tous les domaines d’ici à 2015. De 2001 à 2010, il a présidé la section Europe de la Commission Trilatérale.

Adapté (partiellement retraduit et simplifié) de Novopress (2012)Source d’origine : BBC – Cet article a déjà été diffusé sur Fortune en 2012.

Grande-Bretagne : une mère de famille ose dire la vérité sur l’immigration en direct sur la BBC

Extrait de l’émission ‘Question Time’ du 17 janvier 2013 – BBC1

« La ville est à un point de rupture. Les gens du cru ne peuvent plus faire face. Services, cabinets médicaux, hopitaux… Tout est en train de craquer à cause de tous ces gens qui arrivent dans le pays et… Rien n’est fait. Il n’y a pratiquement plus de gens originaires d’ici. Ils s’en vont tous. Allez dans la rue principale : on se croirait dans un pays étranger. Ca doit cesser. »


Lire plus : Daily Mail (en anglais) – Traduction par Louise C. : voir commentaires.
Complément 1: Les prophéties sur l’immigration d’Enoch Powell (1968)
• Complément 2 : La fuite des blancs en Angleterre (vidéo en anglais)
Complément 3 : Immigration : «Les gens se fuient mutuellement» (vidéo)

La BBC veut plus de visibilité pour les minorités sexuelles

Aujourd’hui, alors que le premier ministre conservateur David Cameron vient de se prononcer en faveur du mariage pour les couples de même sexe, la BBC s’inquiète de la représentation sur ses écrans des personnes LGB (lesbiennes, gay et bisexuelles). Le service public a donc commandité un énième rapport sur le sujet. Sans surprise, celui-ci, paru cette semaine, conclut que l’on n’en fait jamais assez en la matière. Les personnes LGB sont ainsi encore « relativement invisibles » et « trop souvent stéréotypées » à la télévision. Même si quelques feuilletons maison reçoivent des bons points pour avoir su, à la façon de notre « Plus belle la vie », inclure des personnages homosexuels dans leur scénario, il faut faire encore des efforts. Voici donc quelques unes des principales recommandations du rapport :

- Attention à ne pas discriminer les lesbiennes et les bi en incluant surtout des homosexuels mâles dans les fictions ou les programmes de divertissement.

- Veiller à présenter plus de personnes LGB dans tous les types d’émissions, notamment les émissions destinées aux enfants.

- Dans les programmes d’information, ne pas donner trop la parole aux points de vue « homophobes » (les homophobes étant ceux qui s’opposent au mariage gay ou à l’adoption par les couples homosexuels).

OJIM

Balotelli: « Si quelqu’un me jette une banane, je le tue »

(…) Mario Balotelli, l’attaquant de Manchester City, va disputer l’Euro dans quelques jours avec la sélection italienne. Ce footballeur, abandonné dès sa naissance par ses parents biologiques originaires du Ghana, a réagi à l’émission de la BBC (voir le reportage) montrant des exemples de manifestations racistes ultra violentes dans les stades de football en Ukraine et en Pologne là où doit se déroulera le 14e championnat d’Europe des nations.

http://img138.imageshack.us/img138/2158/balotelli.jpg

« Si je suis victime de racisme, je quitte le terrain et rentre chez moi« , a déclaré Balotelli qui en a souffert durant sa période à l’Inter Milan. « C’est inacceptable (le racisme, ndlr).

Nous vivons en 2012, donc cela ne peut plus se produire. Si on me jette une banane au visage en rue, je vais voler en prison parce que j’aurai tué cette personne. »     

Un génie ?

Dans une longue interview au magazine France Football, Balotelli a aussi confirmé qu’il était dotée d’une personnalité pour le moins atypique et plutôt contente d’elle-même.       

« Oui, je pense être un génie. Si tu trouves un autre gars comme moi, alors je te paie un dîner ! (…).

C’est parce qu’il y a peu de gens avec ce talent qu’ils sont peu à pouvoir juger ce que je fais. Le talent que Dieu m’a donné est beau, magnifique, mais il m’est difficile à tenir. Parce que tu es toujours confronté à d’autres personnes qui sont prêtes à te juger. Ce n’est pas facile. Mais ce n’est pas un drame. Ceux qui ne me comprennent pas, ça ne m’intéresse pas…« 

RTL.be

Royaume-uni : Quand la BBC fait la chasse aux trolls

La BBC s’est lancée, à l’occasion d’une émission diffusée à la télévision lundi 6 février, dans une véritable chasse aux trolls, ces internautes dont le seul but est d’insulter, provoquer, ou lancer une polémique.

Dans le cadre de son programme « Panorama » consacré au harcèlement sur internet, la chaîne a retrouvé l’identité de « Nimrod Severen », de son vrai nom Darren Burton, un troll a priori réputé dans la communauté britannique. Selon la BBC, « Nimrod Severen », serait notamment connu pour ses commentaires racistes, comme « pourri en paix sale ‘n…’ », postés sur des pages Facebook en hommage à des personnes décédées.

(…) Troll ou raciste?

 

« Typiquement, un raciste aura des arguments racistes par défaut tandis qu’un troll utilisera le racisme dans des situations où cela sera nécessaire pour que le troll continue », résume Jihad, administrateur sur le site satyrique Encyclopedia Dramatica.

Pour illustrer son propos, The Daily Dot rapporte qu’un groupe Facebook intitulé « Nimrod Severen AKA Darren Burton should rot in hell » (“Nimrod Severen alias Darren Burton devrait pourrir en enfer”) a vu le jour après la diffusion du reportage de la BBC… qui dénonçait justement ce type de pratiques.

Le nouvel Observateur

Scandale à la BBC : « Le problème c’est que les Blancs sont devenus noirs »

L’historien anglais David Starkey a déclenché une tempête de critiques en déclarant hier soir sur la chaîne BBC 2, au cours d’un débat sur les émeutes, que « les Blancs étaient devenus noirs ». L’historien s’est notamment appuyé sur le célèbre et très controversé discours d’Enoch Powell, « Rivers of Blood », et a mis en cause le rôle de « la culture noire » dans les émeutes d’Angleterre.

La prophétie d’Enoch Powell était absolument juste dans un sens. »
David Starkey, historien et homme de télévision, BBC2, 12/08/11

Image de prévisualisation YouTube

Les Blancs sont devenus noirs. Une culture particulièrement violente et destructrice de gangsters nihilistes est devenue à la mode, et Noirs et Blancs, garçons et filles, opèrent ensemble dans ce langage.
Ce langage est faux, c’est un patois jamaïcain qui a envahi l’Angleterre, et c’est pourquoi beaucoup d’entre nous ont littéralement ce sentiment d’être dans un pays étranger. »

Illustration : « Les Schtroumpfs noirs« , Peyo

The Guardian :

L’historien David Starkey a provoqué une tempête de critiques après avoir déclaré lors d’une émission télévisée consacrée aux émeutes : « le problème c’est que les Blancs sont devenus noirs ».

Pourquoi personne n’a répondu à cette analyse raciste de Starkey ? » Jeremy Corbyn, député travailliste

Lors d’un passage à l’émission Newsnight sur BBC2, Starkey a évoqué une « profonde mutation culturelle » et déclaré qu’il avait relu le discours d’Enoch Powell sur « les rivières de sang ».

« Sa prophétie était absolument correcte en un sens. Le Tibre n’était pas rouge de sang mais du reflet des flammes qui entouraient Tottenham et Clapham », a-t-il déclaré.

Lire la suite

Royaume-Uni : La BBC présente ses excuses pour des propos jugés insultants pour le Mexique

La BBC a présenté ses excuses à l’ambassadeur du Mexique vendredi, après une émission télévisée où le peuple mexicain était décrit entre autres comme des « balourds paresseux« , suscitant une avalanche de protestations.

L’ambassadeur du Mexique a écrit à la BBC pour protester contre des « insultes scandaleuses, vulgaires et inexcusables nourrissant les préjugés sectaires » contre son pays. Il a réclamé des excuses publiques pendant l’émission. Dans son communiqué, la BBC, tout en se déclarant « désolée« , défend l’ »humour basé sur les stéréotypes nationaux » de ses présentateurs.

Nos humoristes font des blagues dans lesquelles les Britanniques sont décrits comme des cuisiniers exécrables et des romantiques invétérés, et en retour nous faisons des blagues sur les Italiens brouillons et mélodramatiques, les Français arrogants et les Allemands hyper organisés. »

Des centaines de Mexicains ont protesté auprès de la BBC après l’émission, et un groupe de six députés britanniques a réclamé des excuses pour ces « propos racistes« .

Voilà

Prévisions alarmantes sur la dette des États

Le vieillissement de la population et le déséquilibre entre actifs et retraités vont creuser les déficits.

Obama portant des seaux aux noms évocateurs (banques, AIG, constructeurs automobiles, crédits immobiliers...) et allant traire la vache à lait du Trésor public : "Bon-jour, Rayon de Soleil !" (titre d'une chanson)

Le diagnostic est connu. La crise est historique ; les finances publiques en chute libre. Déficits et dettes ont augmenté de façon exponentielle sous le coup des plans de relance, des sauvetages de banques et de la baisse d’activité. L’OCDE prévoit en 2011 une dette des pays industrialisés à plus de 100 % du PIB. Un niveau difficilement soutenable. Mais si ces dettes s’envolaient à 200, 300, voire 400 %… Ce scénario catastrophe n’est pas tiré d’un livre de science-fiction mais d’une étude de la très sérieuse Banque des règlements internationaux (BRI).

Suite et commentaires sur Fortune

Angleterre : des zones interdites aux blancs


Une enquête réalisée par l’équipe de Today (l’une des émissions de BBC 4 les plus écoutée) démontre que des «jeunes» pakistanais tentent de créer des zones où les Européens blancs ne peuvent plus pénétrer.

L’an dernier, la police a enquêté sur un nombre record d’agressions racistes dans la ville d’Oldham (banlieue de Manchester). Sur 572 cas, la victime était blanche dans 60% des cas. Dans le quartier de Glodwick, où les Pakistantais sont majoritaires, le message est clair : « Les Blancs dehors« .

Beaucoup d’immigrés pakistanais admettent ouvertement commettre des agressions contre les blancs, à titre de vengeance. « Il y a des panneaux un peu partout disant : Blancs, vous entrez ici à vos risques et périls. » Selon ces jeunes Pakistanais, ils seraient eux-mêmes victimes d’agression et de racisme.

Les Blancs qui habitent encore le quartier ont peur. Beaucoup voudraient partir mais ne le peuvent pas. Témoignage d’un habitant : « Un soir, un groupe de 10 jeunes pakistanais en voiture, la musique à fond, a menacé de me faire la peau, et m’a traité de batard blanc, de saloperie de blanc. » (source)
—————
Vidéo : Blackburn, Angleterre. Les images du début [1'20"] parlent d’elles-mêmes. Résumé du contenu : Comme partout en Europe, les communautés ethno-culturelles se regroupent ou vivent des vies strictement parallèles (en anglais)
Image de prévisualisation YouTube

Voir aussi le reportage sur l’English Defence League (en français)

La BBC n’aime (toujours) pas Enoch Powell

Sur la BBC, une célèbre animatrice de radio a présenté Enoch Powell, ancienne figure du parti Conservateur anglais, comme le « meilleur premier ministre que le pays aurait jamais pu avoir ». Un porte-parole de la BBC a déclaré que la chaine avait reçu des plaintes et la présentatrice a été instamment priée de garder ses opinions politiques pour elle. (source)

———-

• Enoch Powell reste, encore aujourd’hui, un nom tabou en Grande-Bretagne. Figure majeure du parti conservateur dans les années 60, premier ministrable potentiel, respecté de tous pour son intégrité, Enoch Powell prononce en 1968 un discours sur l’immigration qui enflamme le pays et marque un tournant dans l’histoire politique de la Grande-Bretagne.

Une véritable fièvre s’empare du pays lorsque Powell, Lire la suite