12.000 régularisations de clandestins de plus en 2013

Près de 12.000 sans-papiers ont obtenu un titre de séjour en 2013 en vertu des nouvelles règles de régularisation fixées par Manuel Valls lorsqu’il était à l’Intérieur, selon des statistiques officielles publiées aujourd’hui.

Hebergeur d'image

Le nombre d’ »admissions exceptionnelles au séjour » est passé de 23.294 en 2012 à 35.204 en 2013, une hausse de 51%. L’écart concerne en grande majorité des parents d’enfants scolarisés (9.400) et des salariés (2.100), d’après un bilan publié sur le site du ministère de l’Intérieur. [...]

Le Figaro

Aux Etats-Unis, on expulse pour des délits mineurs

Les expulsions d’immigrés ont augmenté sous la présidence Obama, et contrairement à ses affirmations la plupart de ces immigrés avaient commis des infractions mineures, a rapporté lundi le New York Times.

Hebergeur d'imageSelon le quotidien, seulement 20% des près de 2 millions de personnes expulsées depuis l’arrivée de Barack Obama à la Maison Blanche en 2009 avaient été condamnées pour des faits graves, notamment pour trafic de drogue.

Les deux tiers « impliquaient des personnes ayant commis des infractions mineures, dont des infractions au code de la route, ou n’avaient aucun antécédent criminel », ajoute le quotidien. [...]

Barack Obama, dont la promesse d’une grande réforme de l’immigration est enlisé au Congrès, a affirmé que son administration s’occupait des « criminels, des violeurs en groupe, de ceux qui nuisent à la communauté, et non des étudiants, ou des gens qui sont là parce qu’ils essaient juste de trouver une solution pour nourrir leur famille ». [...]

Ces expulsions ont quadruplé, passant de 43.000 pendant les cinq dernières années de George W. Bush, à 193.000 durant les cinq premières de Barack Obama. Les expulsions de personnes étant revenues illégalement aux Etats-Unis ont triplé, passant à plus de 188.000. [...]

7sur7

Les logements d’urgence saturés par l’explosion des demandes d’asile

Les campements de fortune installés au cœur de Clermont-Ferrand mettent en lumière un dossier politiquement sensible.

Hebergeur d'image

Pour la quatrième journée consécutive, quelque 200 personnes en attente d’une solution étaient toujours installées jeudi dans des campements de fortune sur la place principale de Clermont-Ferrand. Demandeurs d’asile originaires des Balkans et d’Afrique pour la plupart, ils ont dû quitter leur chambre d’hôtel après que l’association (Anef, association nationale d’entraide) qui gère l’hébergement d’urgence dans le Puy-de-Dôme, a décidé de ne plus régler les notes faute de financement suffisant de l’État. [...]

En 2012, 61 468 demandes, (réexamens et mineurs accompagnants compris), ont ainsi été enregistrées, soit une hausse de 7,2 % sur un an. Les plus fortes progressions sont à chercher du côté des Balkans, en particulier de l’Albanie (+446 %), de la Bosnie-Herzégovine (+335 %) et du Monténégro (+76 %). [...]

« En Alsace, le nombre de demandeurs d’asile explose depuis un an et demi et je pense que cela n’est pas sans lien avec l’arrivée d’un président de gauche, raconte un responsable associatif en hébergement d’urgence. Ils croient que cela va être plus facile d’obtenir une réponse positive, même si cela ne se vérifie pas forcément dans les faits.»

Selon l’Ofpra, le taux d’acceptation est d’ailleurs tombé à 9,4 % en 2012, en baisse de 2 % comparé à 2011. [...]

Le Figaro

Le PV de stationnement bientôt à 35 euros ?

Les contraventions pourraient passer de 17 euros aujourd’hui à 30 voire 35 euros.

Intervenant ce mercredi sur le Grand Paris, le premier ministre Jean-Marc Ayrault, a indiqué que le gouvernement allait «étudier la hausse des amendes forfaitaires de stationnement au bénéfice des autorités organisatrices de transport». En clair, pour Me Jean-Baptiste Le Dall, spécialiste du droit de l’automobile, «on s’acheminerait vers la dépénalisation du stationnement pour un tarif à la carte selon les villes». On évoque ainsi une sanction qui passerait de 17 euros aujourd’hui à 30 voire 35 euros.

Ce projet intéresse forcément les collectivités locales qui bénéficient d’une partie du produit des amendes. En aggravant le tarif de la sanction, elles seront ainsi assurées de ressources plus juteuses.

Une perspective qui suscite la colère de Me Le Dall. «On s’en prend encore aux automobilistes», s’insurge-t-il en décrivant «la machine infernale qui va se mettre en route».

«Les villes auront un intérêt évident à verbaliser. Les amendes vont pleuvoir et à ce prix-là, les contrevenants ne prendront plus le risque de ne pas payer», dit-il en s’interrogeant sur les suites d’une telle mesure. «Si l’on quitte la sphère judiciaire, comment fera-t-on pour contester ses amendes?»[...]

Le Figaro

Les vols à main armée en augmentation en Seine-Maritime

En 2012, 107 braquages ont été commis en Seine-Maritime contre 90 l’année précédente. Une augmentation qui inquiète les autorités. Explications. [...]

« Nous enregistrons pour l’année écoulée 107 vols à main armée (zones police et gendarmerie confondues, ndlr) contre 90 pour l’année précédente. En 2012, le début d’année avait été plutôt calme, les choses se sont malheureusement accélérées durant le second semestre », précise Florence Gouache. [...]

« Le comportement de ces délinquants est très irrationnel dans la plupart des cas. Irrationnel, et donc difficilement cernable ». Policiers et gendarmes n’ont pas affaire à des équipes « chevronnées », appartenant au grand banditisme, mais plutôt à des « braqueurs de proximité » — âgés de 15 à 23 ans en moyenne — qui agressent leurs victimes pour des centaines d’euros, voire des dizaines d’euros, à l’aide d’une bombe lacrymogène, d’un tournevis, d’un cutter, d’un couteau… Parfois même, avec une arme de poing factice. « Mais peu importe que l’arme soit vraie ou factice, la violence psychologique pour les victimes est la même. [...]

Paris-Normandie

Merci à chris3818919

Toulouse : polémique sur l’augmentation du maire

L’opposition s’étonne du manque de transparence de cette décision du conseil municipal prise pendant l’été.

«Depuis trois semaines, nos boîtes mail sont inondées de messages signalant que “le maire s’est accordé une augmentation de 10%”. C’est de la désinformation, c’est scandaleux!», peste un élu proche du maire de Toulouse, Pierre Cohen.

La décision est passée inaperçue au beau milieu de l’été. Il s’agit de la délibération n°60, votée le 6 juillet 2012. Le texte, présenté par le maire adjoint, François Briançon, est passé comme une lettre à la poste, votée à l’unanimité des élus. Pierre Cohen perçoit désormais 3174,22 euros brut par mois pour sa fonction de maire, contre 2813 euros auparavant, soit une augmentation de 361,22 euros.

Le vote a eu lieu trois semaines à peine après les élections législatives, auxquelles Pierre Cohen avait décidé de ne pas se représenter. Le maire avait renoncé à se présenter en application de la règle du non-cumul des mandats décidée par le PS.

«Pourquoi le maire de Toulouse a-t-il bénéficié d’une augmentation de plus de 10% de son indemnité de fonction au moment où le chef de l’État, son premier ministre et le gouvernement décidaient de réduire leurs salaires, pour montrer l’exemple dans un contexte de crise?», interrogent quelques Toulousains, installés sur les terrasses des cafés de la place du Capitole. (…)

Le Figaro

Les députés français, grecs et européens ne connaissent pas la crise

Baisser leurs salaires de 10% pour monter l’exemple en ces temps de disette budgétaire? Les députés français ont dit non comme leurs confrères grecs. Les élus italiens ont, eux, compris qu’ils devaient monter l’exemple. Quant aux eurodéputés, leurs indemnités déjà mirobolantes ont été revues… à la hausse.

Ce n’est pas du Labiche, mais le pathétique spectacle donné au Théâtre Palais Bourbon cette semaine par les élus de la Nation qui ont refusé de baisser de 10% leur salaire. La proposition émanait de Lionnel Luca, député UMP, qui voyait là une occasion de « réconcilier les Français avec leurs élus ».

Mais combien gagne un député français ? Est-il mieux loti que ses confrères européens ? Nous avons comparé dans le détail sa rémunération avec celles des élus italiens, grecs, anglais, allemands et les députés européens. Surprise, surprise : les députés grecs et, surtout, les eurodéputés ont vraiment un job en or. Loin, très loin, devant les Allemands.

Suite et commentaires sur Fortune

États-Unis : Le nombre d’entreprises noires en nette hausse, mais moins performantes

De nouvelles données publiées par le Bureau du recensement américain révèlent une énorme augmentation du nombre d’entreprises noires aux États-Unis entre 2002 et 2007.

Les Noirs possédaient presque deux millions d’entreprises en 2007, l’année de la dernière enquête, soit une hausse de plus de 60% par rapport à l’enquête précédente, qui date de 2002. Ce taux représente le triple de celui de la croissance pour l’ensemble des entreprises américaines, et la plus forte augmentation toutes minorités raciales confondues.

« Le fait qu’il y a une hausse dans le nombre d’entreprises, un intérêt plus prononcé pour l’entreprenariat, signifie qu’en se concentrant sur l’aide aux entreprises noires, on peut créer des emplois et une croissance économique dans les communautés », a expliqué M. Morial, directeur du Bureau des droits civiques de l’organisation National Urban League.

Toutefois, on constate toujours un fossé énorme entre les recettes des entreprises noires et celles d’entreprises appartenant à des Blancs. Et d’autres disparités raciales persistent. Nombre de sociétés noires sont de petite taille et, en 2007, plus de 94% d’entres elles n’avaient pour seul employé que le propriétaire.

VOA News

La facture d’électricité augmentera encore début 2011 (Vidéo)

Après avoir connu leur plus forte hausse depuis 2003 au mois d’août, les tarifs réglementés de l’électricité pourraient encore augmenter début 2001. Interviewée sur Europe1 lundi, la ministre de l’Économie Christine Lagarde a confirmé qu’une hausse pouvant dépasser les 3% était envisagée.

Le prix de l’électricité aurait alors augmenté de 6% à 7% en six mois, indique le quotidien Les Échos.

Suite et commentaires sur Fortune

Hausse générale des saisies de drogue, tabac, contrefaçons et capitaux

Douanes: c’est le bilan de l’année 2009…Augmentation des montants des saisies de cocaïne (14,8 %), de tabac (5,7 %), de contrefaçons (7,7 %) ou de capitaux (90,7 %): le bilan 2009 des douanes révèle une hausse quasi générale des saisies réalisées dans tous les domaines par les 18.600 douaniers français.

Photo non datée d'une partie de près de 39.000 contrefaçons saisies par les douaniers de Gennevilliers

Photo d’une partie de près de 39.000 contrefaçons saisies par les douaniers de Gennevilliers

Suite et commentaires sur Fortune

France : le creusement des inégalités devrait continuer

Une étude de l’INSEE, parue le 02 avril 2010, illustre la très forte augmentation, entre 2004 et 2007, du nombre de personnes à très hauts revenus (information donnée hier sur Fortune). Plus généralement, l’augmentation des inégalités est mise en évidence par l’Institut. Selon lui, elle s’est poursuivie sur la période précitée et devrait s’amplifier encore.

A l’autre bout du spectre [des revenus], le taux de pauvreté connaît «une relative stabilité après une longue baisse», a expliqué Jean-Louis Lhéritier, un expert de l’INSEE, lors d’une conférence de presse. En 2007, le seuil de pauvreté correspond à un niveau de vie de 908 euros par mois et concerne 13,4% de la population, soit huit millions de personnes.

Pourquoi y a-t-il un creusement des inégalités ?

Parce qu’il y a une «déformation très importante de la hiérarchie des salaires».

D’une part, «il y a de plus en plus de bas salaires, de plus en plus d’embauches au SMIC», explique Henri Sterdyniak, économiste à l’OFCE, «car il y a une pression très forte pour réduire les coûts du travail». Un phénomène couplé avec l’externalisation des emplois les moins qualifiés, qui ne profitent pas des avantages sociaux de l’entreprise principale.

D’autre part, «pour ceux qui ont des compétences particulières, il y a une augmentation très importante des rémunérations», analyse Henri Sterdyniak. Pour éviter de voir ces cadres fuir à l’étranger, ils sont notamment rémunérés avec des stock options. Conséquence : ils ont intérêt à ce que la rémunération du capital soit la plus forte, en limitant [notamment] les salaires.

Plus globalement, pour Nicolas Bouzou, économiste et dirigeant de la société d’analyse Asterès, le «problème fondamental est celui de la croissance. Le PIB a peu augmenté, alors que la part des classes supérieures a beaucoup grossi». La part du gâteau à se partager, pour les classes moyennes et les plus pauvres, est donc plus mince.

«On assiste à un écrasement des classes moyennes, dont les salaires ont moins l’occasion de progresser», explique Nicolas Bouzou. «On est passé d’une société en pyramide à une société en sablier», selon un processus décrit par Jean-Marc Vittori. «C’est un phénomène très structurant pour l’économie, la consommation. On n’aurait par exemple pas un tel débat sur le bouclier fiscal, s’il n’y avait pas un problème» de redistribution, analyse l’économiste.

Suite et commentaires sur Fortune