Municipales à Laval : les déclarations fracassantes du candidat FN (MàJ)

21/02/14

19/02/14

A Laval (Mayenne), le Front national n’a pas de candidat mais soutient un trublion au langage imagé quand il évoque ses marottes : les immigrés, les francs-maçons, les homosexuels et les journalistes. Jean-Christophe Gruau, ancien rédacteur en chef du journal municipal, publie régulièrement sur son blog des interviews fleuve de lui-même où il passe en revue l’actualité de manière fracassante, comme l’a repéré le «Canard Enchaîné».

«Laval mieux vivre» évoque longuement les conséquences de l’immigration à Laval. Le candidat déplore «l’état-civil que le triste journal de la Ville publie tous les mois. Il suffit de compter les prénoms d’origine étrangère pour entrevoir le Laval de demain, qui ne sera guère clément aux petits blancs d’aujourd’hui, aux marchands de vin rouge et aux éleveurs de porcs.»
L’Etat civil local semble le préoccuper beaucoup puisque dans un autre billet publié cinq mois plus tôt, il regrettait que «depuis de longues années déjà, les Fatoumata, Karamba et autres Sounkamba remplacent chaque mois les Lucien, Germaine et autres Marie-Josèphe». A le lire, «nombre de Lavallois» subissent des «problèmes de voisinage». Tout cela à cause de gens «issus et « porteurs » d’une culture et/ou une religion incompatible avec la nôtre (qui) balance tout par la fenêtre, y compris les excréments…»

(…) Le Parisien

Accueil des mineurs étrangers isolés : les départements n’y arrivent plus

La polémique enfle sur l’accueil des mineurs étrangers isolés (MEI) en France. À l’origine de la controverse: le président UDI du conseil général de Mayenne, Jean Arthuis, qui a signé le 24 juillet un arrêté mettant fin à tout nouvel accueil dans son département. Objectif: alerter le gouvernement de la saturation des services d’accueil. Il revient en effet aux départements de nourrir, loger et éduquer ces enfants. Alors que la décision de Jean Arthuis a été jugée « illégale » par la garde des Sceaux, Christiane Taubira, et son collègue de l’Intérieur, Manuel Valls, l’Assemblée des départements de France (ADF) s’est rangée derrière lui mercredi, en réclamant la création d’un fonds national d’intervention pour soutenir financièrement les conseils généraux dans leur mission.

Tentant de calmer la polémique naissante, l’ancien ministre centriste a assuré mercredi que son arrêté n’était que « provisoire » et « qu’il visait à tirer un signal d’alarme ». Il a promis de le retirer après un rendez-vous à la Chancellerie prévue « aux alentours du 20 août ». En attendant, le sénateur UDI verra sa décision contestée jeudi devant le tribunal administratif de Nantes par un recours de l’association France Terre d’asile (FTA). « On n’est pas obligé de prendre les gamins en otage pour régler un problème politique », a regretté le président de FTA, Pierre Henry, pour qui « la droite n’a rien fait pendant des années » pour résoudre le problème.

Jean Arthuis dénonce l’explosion du nombre de mineurs étrangers isolés (MEI) dans son département. « Je n’ai plus de place. J’avais cinq jeunes mineurs étrangers isolés il y a trois ans, j’en ai 57 aujourd’hui », a-t-il expliqué au Lab. À l’échelle nationale, selon les chiffres de l’ADF, « le nombre de MEI, sur l’année 2013, ne sera pas de 1.500 comme annoncé initialement, mais plus proche de 2.500 ». Le nombre d’enfants et d’adolescents étrangers livrés à eux-mêmes sur le territoire français est estimé à 8.000, mais seul un tiers de ces jeunes sont repérés et pris en charge par l’État chaque année.

(…) Le Figaro

À Laval, deux jeunes militants du Front national condamnés pour des affiches racistes : « Non à l’Islam »

Un jeune homme et sa compagne, militants du Front national, étaient poursuivis pour provocation à la haine raciale, ce jeudi après-midi, au tribunal correctionnel de Laval. Dans la nuit du 21 novembre 2012, dans les bourgs de Saint-Jean-sur-Mayenne et d’Andouillé, ils avaient collé des affichettes à caractère raciste : « Non à l’Islam », « Pas de minaret dans nos quartiers ». Hier, ils ont été condamnés à 800 € d’amende avec sursis.

Ouest France

(Merci à Country Crisp)

Laval. Une professeure de collège violemment agressée par un élève

Une professeure de musique du Cours Sainte-Thérèse à Laval a été agressée en plein cours mardi par un élève qui était repéré comme sujet pouvant se mettre facilement sous tension.

L’auteur, âgé de 13 ans, s’est subitement emporté alors que son professeur venait l’aider à corriger un exercice. Il lui a donné plusieurs coups de poing sur le corps et au visage, avant de s’enfuir. L’enseignante, très choquée, souffrait d’un mal de tête et d’ecchymoses mais est restée sur place tout l’après-midi.

(…) Ouest France

Laval : Des caïds de CM2 agressent des CP

Plusieurs plaintes ont été déposées à Laval, pour des sévices à caractère sexuel sur des plus petits.

Ils seraient dix-neuf petits à avoir été humiliés. Dix-neuf enfants âgés de 3 à 6 ans à avoir subi des sévices à caractère sexuel commis par des « grands » de CM2, révèle le quotidien Ouest France.

(…)Les faits remontent à trois semaines. Mais on ne sait pas, pour le moment, s’il s’agit de véritables agressions ou plutôt d’un jeu qui aurait mal tourné. C’est dans les toilettes de l’école que les élèves de CM2 se sont livrés à des agressions à caractère scatologique et sexuel sur les plus jeunes, sous la menace de coups. Une cellule psychologique va être mise en place dans l’école pour les enfants et leurs parents.

SFR.fr

Villiers-Charlemagne (53) : Les gendarmes « tentent d’interpeller » deux sans-papiers à Emmaüs

Ce lundi, entre 7 h et 12 h, une dizaine de gendarmes de Château-Gontier (Sud-Mayenne) sont intervenus au sein de la communauté Emmaüs de Villiers-Charlemagne. Ils recherchaient deux hommes venus du Kosovo, sans-papiers, et âgés de 23 et 25 ans.

Ces derniers sont accueillis par la communauté Emmaüs de Villiers-Charlemagne depuis juin avec leurs deux parents. Seule la mère dispose d’un titre de séjour provisoire. Les deux Kosovars sans-papiers s’étaient retranchés dans une pièce de l’arrière-cuisine. Vers 12 h, les gendarmes ont quitté les lieux, sans les deux hommes.

Ouest France

Réinsertion scolaire à Craon (Mayenne) : les ados violents du 93 renvoyés chez eux

Addendum du 15/11/10 :

Préavis de grève des profs de Craon prévu pour le 25 novembre.

Les professeurs du collège Volney de Craon (Mayenne) devraient déposer d’ici peu un préavis de grève pour la journée du jeudi 25 novembre. Parmi leurs revendications, ils demandent que le nombre d’élèves de l’établissement de réinsertion scolaire (ERS) soit limité à neuf et qu’un directeur « distinct du collège » soit nommé à la tête de l’ERS.

Ouest-France


Addendum du 13/11/10 :

Je ne crois pas que ce soit un échec »
Le recteur d’Académie

Lire la suite