Fdesouche

25/01/2023

29/10/2021

Twitter a encore sévi : après la fermeture du compte personnel de Trump, c’est au tour de celui de Renaud Camus de faire les frais de la politique de purification du géant américain – pour avoir dit des Blancs, qui fuyaient les banlieues de l’immigration (à la grande indignation des bien-pensants) : « S… de Blancs, en plus ils ne se laissent même pas égorger sur place ! » Zou, ni une ni deux, son compte Twitter a été supprimé. D’un clic. La guillotine, c’était couic ; Twitter, c’est clic. Le résultat est le même, symboliquement parlant. Aujourd’hui, les Gafam vous coupent le sifflet comme par magie. Celui qui croyait pouvoir gazouiller librement est condamné au silence. « Il faut aujourd’hui de l’or, beaucoup d’or, pour jouir du droit de parler ; nous ne sommes pas assez riches. Silence au pauvre », lançait Lamennais en guise d’avertissement. Silence aux dissidents, silence aux véritaires, silence au grand écrivain !

(…) Eléments


Fdesouche sur les réseaux sociaux