Fdesouche

07/12/22

En effet, le juge d’instruction près le tribunal de Sidi M’hamed d’Alger a ordonné le placement en détention provisoire du rédacteur en chef de la chaine El Adjwaa TV.

Le tribunal de Sidi M’hamed ne s’est pas arrêté là. Il a aussi placé sous contrôle judiciaire une journaliste et coordinatrice au sein d’El Adjwaa. D’autres employés de chaine TV devraient également être auditionnés dans les prochaines heures pour mettre la lumière sur le « dérapage » du média télévisé.

Algerie360

16/11/22

La chaîne de télévision privée El Adjwaa TV a été définitivement fermée ce lundi 14 novembre pour avoir diffusé un film dans lequel un couple s’embrassait. Ces mesures d’interdiction se multiplient et certains professionnels y voient le signe d’un durcissement général de la société.

La chaîne de télévision privée algérienne El Adjwaa TV a été définitivement fermée ce lundi 14 novembre par l’Autorité de régulation de l’audiovisuel (Arav). Cette décision intervient après que la chaîne a diffusé, la veille, un film comportant des « scènes offensantes et contraires aux valeurs de notre société et à notre religion », selon les termes du communiqué de l’Arav. Ces « violations » sont « liées principalement au non-respect des spécificités de la société algérienne, ainsi qu’aux atteintes aux mœurs publiques, à travers la diffusion de contenus à caractère immoral et de scènes contraires aux valeurs sociétales », a ajouté le gendarme de l’audiovisuel.

Dans un autre communiqué diffusé sur sa page Facebook, la chaîne incriminée reconnaît « une grave erreur », prend acte de sa fermeture définitive tout en présentant ses excuses à « [ses] téléspectateurs et à l’ensemble du peuple algérien ». La scène à l’origine de l’arrêt définitif de la chaîne se passe dans un décor de chambre à coucher. Un homme habillé en short embrasse une femme dont il vient de dégrafer le soutien-gorge, laissant apparaître en partie un sein.

Chaîne de télévision généraliste lancée le 5 octobre 2013 et basée à Londres, El Adjwaa TV est la propriété de Bouchakor Zoubiri, également propriétaire du journal El Adjwaa, qu’il avait créé en 2006 à Oran. Cet homme d’affaires était réputé proche de Miloud Chorfi, ancien journaliste et ancien député et cadre du RND (Rassemblement national démocratique). Décédé en févier 2017, Miloud Chorfi était également sénateur du tiers présidentiel et surtout ex-président de l’Autorité de régulation de l’audiovisuel.

La même scène il y a 50 ans

Pour le réalisateur Bachir Derrais, dont le biopic à 6 millions d’euros sur Larbi Ben Mhidi, héros de la Révolution algérienne, est bloqué depuis des années par les autorités, le pouvoir obéit simplement aux « diktats de la société ». « Les décideurs ont cédé à la pression des masses populaires », écrit le cinéaste sur sa page Facebook. « Cette chaîne a diffusé un vieux film d’action avec une vieille copie DVD à peine visible et dans l’une des scènes de ce film, on voit un couple s’embrasser.

En quelques heures à peine, cette histoire a provoqué un tollé sur les réseaux sociaux » au motif que « la chaîne a diffusé un film pornographique », poursuit Bachir Derrais, qui conclut son commentaire en rappelant qu’il y a 50 ans, un réalisateur algérien, Moussa Haddad en l’occurrence, filmait presque la même scène dans le film Les Vacances de l’inspecteur Tahar.

Ce n’est pas la première fois que les autorités algériennes décident de fermer une chaîne de télévision. Au mois d’août 2021, deux autres chaînes satellitaires basées à l’étranger avaient été définitivement fermées. Lancée en octobre 2020, Lina TV, chaîne généraliste de droit privé, avait été fermée au motif qu’elle n’avait « jamais bénéficié de l’agrément préalable pour l’exercice de son activité audiovisuelle en Algérie » et travaillait donc « en dehors des cadres juridiques en vigueur », selon le ministère de la Communication.

www.jeuneafrique.com


Fdesouche sur les réseaux sociaux