Fdesouche

Des centaines d’hommes vêtus de tee-shirts blancs et portant des pancartes ont manifesté, lundi 28 novembre, pour montrer que les violences conjugales ne touchent pas que les femmes et aussi dénoncer publiquement les violences dont certains hommes souffrent en silence dans leur couple.

« Si la femme n’est pas un tam-tam, l’homme n’est pas un bombolong », pouvait-on lire sur les pancartes des marcheurs présents dans la manifestation contre les violences faites aux hommes.

À l’origine de cette marche inédite: une femme qui a émasculé son conjoint après une dispute. Ce dernier, ivre, dormait profondément au moment des faits. L’affaire, relayée sur les réseaux sociaux, était la violence de trop pour ces hommes sortis pour dire leur ras-le-bol dans la rue.

www.rfi.fr

Le bombolong est un instrument de musique à percussion. C’est un tambour à fente africain servant à transmettre des messages de village en village


Fdesouche sur les réseaux sociaux