Fdesouche

La justice vient de renvoyer Abderrahim Ghelouci et son épouse devant la cour d’assises. Ces Messins sont poursuivis pour l’assassinat en juillet 2020 de Michel Voltz, 82 ans, à qui ils avaient acheté un appartement en viager. Le corps du retraité avait été découvert à Dalhain, dans une fosse de trois mètres.

L’affaire avait débuté le 18 juillet 2020 quand un couple de voisins de Michel Voltz, 82 ans, domicilié à Faulquemont (Moselle), avait signalé la disparition de ce dernier. Anthony et Brigitte indiquent alors que Michel Voltz, après avoir lu chaque jour son journal, avait l’habitude de le déposer dans leur boîte aux lettres. Il l’avait fait pour la dernière fois le 15 juillet 2020 et, depuis, le couple n’avait pas revu le vieil homme.

(…) Quelques jours plus tard, ces mêmes voisins se présentent de nouveau à la gendarmerie. Un couple, accompagné de deux jeunes enfants, vient en effet de se présenter à son domicile. Nous sommes le 20 juillet 2020. L’homme dit se nommer Abraham Abderrahim, informe Anthony et Brigitte que Michel Voltz, dont il assure être très proche, a été hospitalisé avec l’aide d’une amie en Allemagne, pour cause de Covid, et qu’il ne compte pas revenir en France. Il souhaiterait ensuite s’établir dans une maison de retraite Outre-Rhin. L’homme laisse son portable à Brigitte, indique également que l’octogénaire lui a proposé d’occuper sa maison et de les prévenir de son absence.

Brigitte, qui connaît bien Michel Voltz, doute de la version des faits donnée par cet homme.

(…) Le numéro de téléphone communiqué aux voisins est en fait celui de Abderrahim Ghelouci, 46 ans, qui présente un casier lourd de 14 mentions. Des faux, des escroqueries et des violences commis en en France mais aussi en Suisse, en Allemagne, en Belgique et au Luxembourg.

(…) Le 18 novembre 2020, la parcelle de Dalhain est fouillée et le corps de l’octogénaire est découvert, partiellement calciné, dans le trou… L’autopsie révèle que la victime a été étranglée.

(…) L’Est Républicain

(Merci à Mangin)


Fdesouche sur les réseaux sociaux