Fdesouche

Le ministère de l’Intérieur a recensé près de 1.500 associations qui viennent en aide aux migrants dès leur arrivée jusqu’à leur parcours administratif. Mais un paradoxe existe puisque ces associations, pour certaines, sont critiquées par le gouvernement, alors que c’est l’État qui les mandate pour intervenir.

(…)

Ces associations répondent ainsi à des appels à projets publics et signent des conventions qui leur permettent d’exercer une partie des missions de l’État. C’est le cas par exemple de France Terre d’Asile, avec l’arrivée des Afghans à l’été 2021, ou de la Protection civile à Grande-Synthe. Ces associations effectuent des missions considérées comme étant de service public et reçoivent à ce titre des subventions. Le projet de loi de finances 2023 prévoit ainsi 736 millions d’euros consacrés par l’État à ces organisations chargées de l’asile et de l’intégration.

Europe 1

(Merci à Tinytoons)


Fdesouche sur les réseaux sociaux